Test

[Impressions] FIFA 17, le cru footballistique qu’on attendait ?

Par Mathieu le

FIFA17_XB1_PS4_EAPLAY_JAMES_CORNER_WM (1)

Vous vous rappelez ce que je vous disais la semaine dernière pour PES ? Non ? Bon, alors je recommence. À chaque fin du mois de septembre, deux clans s’affrontent : les FIFAtosores et les PESman. Et à chaque fois, on entend les mêmes choses. En 2016, on remet ça pour la version 2017 du jeu d’ Electronic Arts. Alors que le titre reste toujours le boss en terme d’expérience footballistique sur consoles et qu’il continue de détenir la palme chez les joueurs, nous avons eu la chance de pouvoir tester, en avant-première, ce nouveau cru. Face à une concurrence qui tente toujours de faire plus et mieux, FIFA va t-il donner aux joueurs une expérience encore plus réussie ou ne prendra-t-il aucun risque, quitte à faire office de mise à jour onéreuse ? Des bribes de réponse, dès maintenant.

FIFA17_XB1_PS4_EAPLAY_RODRIGUEZ_HERO_WM

Tout commence avec une bande-annonce intrigante. « Football has changed » (le football a changé) nous dit-on à plusieurs reprises. Une phrase qui augure donc une salve de nouveautés pour cet opus 2017 du jeu d’EA Sports. La première chose annoncée, c’est que le jeu prend en compte le moteur Frostbite, utilisé par exemple pour Battlefied. Le réalisme est donc plus poussé et les détails sur le visage des joueurs se veulent plus nombreux. Un représentant d’EA nous a assuré, par exemple, que pour FIFA 16, ils avaient commencé de l’appliquer mais que ce n’était qu’un prémisse pour cette nouvelle année. La capture faciale est améliorée et on nous assure que les émotions sont mieux retranscrites.

Pour être totalement franc, à vue d’œil, les différences n’étaient pas si grandes que cela, bien que la version sur laquelle nous avons joué soit « en construction » par rapport au rendu final. Techniquement, le jeu est beau, mais n’a rien de transcendant. Néanmoins, la physique de jeu, elle, a bien changé. Et que c’était agréable de pouvoir contrôler des joueurs dont le physique joue énormément sur les courses mais aussi sur le jeu dos au but ou pour protéger son ballon. C’est certainement cette partie là qui a été la plus travaillée par les équipes d’EA qui ont enfin répondu aux attentes des joueurs en leur offrant un réalisme plus important. On nous a aussi parlé et présenté le New Football World, qui rend l’environnement des matchs plus marquant, avec des stades plus variés, bruyants et mieux modélisés. On aura aussi accès aux vestiaires et aux intérieurs des stades ce qui rend l’immersion plus grande encore.

FIFA17_XB1_PS4_EAPLAY_OLD_TRAFFORD_WM_HI_RES

[nextpage title= »Mais c’est agréable quand même ? »]
Mais alors, manette en main, c’est vraiment mieux ? Déjà, comme je le disais auparavant, la physique de jeu a un impact très fort sur notre façon de jouer, de nous déplacer. Vous pouvez oublier les contrôles sublimes après un dégagement surpuissant ou le fait de voler la balle à Rooney avec une aisance rare grâce à votre défenseur de seconde division hongroise. De plus, tous les joueurs sont désormais indépendants les uns des autres et proposent des solutions beaucoup plus intéressantes et moins attendues qu’à l’accoutumé. On est d’ailleurs parfois surpris par les choix qui s’offrent à nous et il faut un petit temps d’adaptation avant de réussir à maîtriser entièrement son équipe et comprendre les déplacements de nos joueurs. La physique de balle dans les airs a aussi été revue et grandement améliorée ce qui permet en fonction de l’utilisation de notre joueur et de nos déplacements d’avoir plus de chances de récupérer la balle face à un adversaire.

FIFA17_XB1_PS4_EAPLAY_MARTIAL_HAZARD_LINEUP_WM (1)

Grande nouveauté qui fera plaisir aux puristes : l’ajout du « set pieces » . Désormais, nos joueurs ne sont plus « bloqués » à une place lors des coups-francs ou des penalty et on a une réelle maîtrise de l’endroit où ils se positionnent face à la balle (plus proche, plus loin, à droite, au centre ou à gauche). On a également un plus grand contrôle dans la façon dont on tire les penalty. Oubliez la célèbre barre où l’on doit simplement cliquer dans le vert et choisir la direction de la balle. Désormais vous devrez réussir à maîtriser un système plus complexe mais qui offre davantage de possibilités au tireur. J’avoue néanmoins ne pas avoir réussi à tirer convenablement un seul tir au but au bout de cinq matchs, preuve que rien n’est aisé lorsque c’est nouveau.

Notons également l’ajout d’un système de fausses passes qui s’additionne au fait que les passes dans leur globalité soient déjà plus précises. Les attaques sont aussi mieux construites et l’opus privilégie l’intelligence de jeu plus que les offensives sans intérêt, comme peut parfois le faire l’épisode actuel. Il sera, en outre, possible d’heurter les gardiens sur les phases de corner notamment, qui ont d’ailleurs eux aussi été revus pour donner plus de possibilités au tireur mais également aux joueurs dans la surface, que l’on peut plus facilement contrôler.

FIFA17_XB1_PS4_EAPLAY_MARTIAL_HERO_WM

Et les modes de jeu ?

La principale nouveauté de FIFA 17, avant une éventuelle confirmation de l’ajout des clubs féminins, c’est le mode The Journey. Pour faire simple, c’est un mode solo dans lequel on suit l’histoire d’Alex Hunter, un jeune joueur qui veut devenir footballeur professionnel. On se retrouve alors projeté dans le club de nos rêves (seulement en Premier League néanmoins) et on doit faire nos preuves. On devra donc faire ce que font les joueurs actuels, à savoir progresser, prouver à notre coach que nous en valons la peine, atteindre certains objectifs, répondre à la presse ou à nos coéquipiers, etc. Chacune de nos réponses auront un impact sur notre avenir et il sera donc tout à fait possible qu’on devienne la nouvelle star de Manchester United comme un remplaçant à Hull City. Ce mode, en plus de proposer un petit côté RPG avec l’attribution de points gagnés après chacun de nos matchs, verra aussi l’arrivée de la modélisation des entraîneurs. Si pour le moment, seule la Premier League est concernée, il est intéressant (mais en rien primordial) de voir les coachs réagir à nos actions. On en sait encore peu sur ce mode et il apparait qu’il sera uniquement jouable pour la première division anglaise, ce qui limite clairement l’immersion.

STORY MODE FIFA17_XB1_PS4_JOURNEY_HUNTER_ROONEY_WM (1)

Conclusion :

Intriguant, voilà comment résumer ce premier test de FIFA 17. On sent que les équipes d’EA Sports souhaitent vraiment nous proposer une expérience améliorée par rapport à l’année précédente et combler les joueurs encore hésitants, mais on attend tout de même de voir la version finale. Bien que les ajouts puissent paraître nombreux, certains peuvent faire office de gadget et ne changeront en rien la vision globale du titre. Néanmoins, on a bon espoir que cette cuvée 2017 soit la meilleure sur consoles de dernière génération et que les joueurs puissent enfin enfin se jeter sur l’expérience à corps perdu. La suite dans quelques mois.