Test

Impressions : Hitman : Absolution

Par Rédacteur Invité le

L’Agent 47 semble (enfin) de retour. Après des échappées en demi-teinte ces dernières années, l’homme au tatouage en forme de code-barres devrait amorcer en 2012 un come-back magistral, à en croire les quelques extraits de gameplay du volet Absolution qu’il nous ait été donné de voir en « behind closed doors ».



Quand bien même les extraits de jeu (le tout début de l’aventure en réalité) présentés étaient issus d’un build pre-alpha, impossible de se tromper : l’Agent 47 « iz back » ! Désormais fugitif et activement recherché, on a pu l’apercevoir débarqué au sein d’une bibliothèque à l’abandon, mais investie par une police aux aguets, prête à tout pour l’arrêter. Pour autant, les amoureux de la série le savent : l’homme au code-barre n’est pas du genre à se laisser mettre le grappin dessus sans rien faire. Il l’a une nouvelle fois prouvé lors de la démo qui nous ait été donné de voir en réussissant à se faufiler sans faire monter les décibels d’étagère en étagère, s’aidant d’une sorte de pouvoir lui permettant de voir à travers les murs et objets afin de garder un œil sur le positionnement de ses « ennemis », et prenant à chaque fois par surprise ces derniers. S’en suit alors des phases où l’on admire l’Agent les étouffer, à l’aide d’une corde où d’une prise au cou on ne peut plus efficace, avant de planquer leurs corps à une entournure, avant de continuer sa route comme si de rien n’était. Hyper scripté, le jeu arbora toutefois une allure impressionnante, due au fait que la personne en charge de nous en dévoiler un pan en connaissait tous les mécanismes sur le bout des doigts. Mais n’allez pas non plus croire que le soft se cantonne à proposer des phases d’infiltration. L’action n’a pas été laissée sur le bord de la route, et nous avons dans le même temps pu être témoins d’une phase de jeu où l’Agent 47, pris au piège et mis en joue par une dizaine d’officiers a réussi à mettre la main sur un membre des forces de l’ordre, pour s’en faire un bouclier humain, lui permettant de se retirer la situation dans laquelle il s’était fourré, et de se voir entraîné dans une course poursuite rythmée. Et pour ne rien gâcher, la démo s’est terminée sur une phase bluffantre, où l’on a pu voir l’Agent voler les vêtements d’un officier de police, pour se permettre d’entrer incognito dans un commisariat, avant de s’évaporer dans la foule comme si de rien n’était. Prometteur ? Et comment! Pour autant, la patience sera malheureusement de mise, le jeu n’étant pas prévu pour débarquer avant 2012. Arg !

L’Agent 47 semble (enfin) de retour. Après des échappées en demi-teinte ces dernières années, l’homme au tatouage en forme de code-barres devrait amorcer en 2012 un come-back magistral, à en croire les quelques extraits de gameplay du volet Absolution qu’il nous ait été donné de voir en « behind closed doors ».



Quand bien même les extraits de jeu (le tout début de l’aventure en réalité) présentés étaient issus d’un build pre-alpha, impossible de se tromper : l’Agent 47 « iz back » ! Désormais fugitif et activement recherché, on a pu l’apercevoir débarqué au sein d’une bibliothèque à l’abandon, mais investie par une police aux aguets, prête à tout pour l’arrêter. Pour autant, les amoureux de la série le savent : l’homme au code-barre n’est pas du genre à se laisser mettre le grappin dessus sans rien faire. Il l’a une nouvelle fois prouvé lors de la démo qui nous ait été donné de voir en réussissant à se faufiler sans faire monter les décibels d’étagère en étagère, s’aidant d’une sorte de pouvoir lui permettant de voir à travers les murs et objets afin de garder un œil sur le positionnement de ses « ennemis », et prenant à chaque fois par surprise ces derniers. S’en suit alors des phases où l’on admire l’Agent les étouffer, à l’aide d’une corde où d’une prise au cou on ne peut plus efficace, avant de planquer leurs corps à une entournure, avant de continuer sa route comme si de rien n’était. Hyper scripté, le jeu arbora toutefois une allure impressionnante, due au fait que la personne en charge de nous en dévoiler un pan en connaissait tous les mécanismes sur le bout des doigts. Mais n’allez pas non plus croire que le soft se cantonne à proposer des phases d’infiltration. L’action n’a pas été laissée sur le bord de la route, et nous avons dans le même temps pu être témoins d’une phase de jeu où l’Agent 47, pris au piège et mis en joue par une dizaine d’officiers a réussi à mettre la main sur un membre des forces de l’ordre, pour s’en faire un bouclier humain, lui permettant de se retirer la situation dans laquelle il s’était fourré, et de se voir entraîné dans une course poursuite rythmée. Et pour ne rien gâcher, la démo s’est terminée sur une phase bluffantre, où l’on a pu voir l’Agent voler les vêtements d’un officier de police, pour se permettre d’entrer incognito dans un commisariat, avant de s’évaporer dans la foule comme si de rien n’était. Prometteur ? Et comment! Pour autant, la patience sera malheureusement de mise, le jeu n’étant pas prévu pour débarquer avant 2012. Arg !