Test

Impressions : Medal Of Honor

Par François le

Sur le twitter du JDG pendant la conférence EA, j’avais été assez critique envers ce titre, le qualifiant de sous Modern Warfare 2… Sur le stand EA, j’ai pu prendre la main sur la chose de manière un peu plus poussé, sur le mode multijoueur uniquement malheureusement ! Dans la suite, un petit trailer, quelques screenshots, et mes impressions sur le multi !

MOH-SP-Screen-5

On avait appris lors de la conférence EA que la partie multi-joueur du titre était réalisé par les équipes de DICE, ce que l’on ne savait pas forçément, c’est que deux moteurs étaient du coup utilisés pour le titre, un pour la partie solo (Unreal Engine 3 de chez Epic) et un pour la partie multi (Frostbyte de chez DICE). Comme je n’ai encore eu l’occasion de voir tourner la partie solo, je ne saurais faire de comparaison, mais comme le Frostbyte est surtout connu pour le côté très destructible de ses décors, j’avais hâte de le voir à l’oeuvre sur un terrain d’opération bourré de ruines… Et je n’ai pas été déçu ! Explosions, particules, balistique et dégâts collatéraux sont magnifiquement gérés, et rendent du coup les combats vraiment réalistes et intenses. Par contre, je n’ai malheureusement pas plus de détails sur la version du moteur utilisé (a priori pas la même que dans Battlefield Bad Company 2). Deux modes multis étaient disponibles sur les PS3 en réseau qu’EA avait installé sur son stand. Et donc deux maps uniquement, Kaboul city Ruins et Helmand Valley. Les deux sont assez grandes, mais avec une ambiance vraiment différente.

Le premier mode imposé, sur la première carte, était du classique Team Deathmatch. La preuve : on se rend assez vite compte sur ce dernier que Medal of Honor (tout du moins du point de vue du multi) attaque Modern Warfare 2 en frontal. Le second mode, Combat Mission lui ressemble un peu à un des modes de MAG, ou il faut défendre/attaquer des points de contrôles afin de les détruire et continuer vers le prochain. Pour ces deux modes le maximum de joueurs était de 12 contre 12 (difficile de dire si cela sera le max définitif). Avant chaque match les joueurs peuvent modifier l’équipement de leur soldat, en ajoutant les très classiques options sur les armes (visée laser, silencieux, etc.). Pour cette démo on avait accès à l’intégralité de l’arsenal, mais il y a fort à parier que le titre devrait au final, tout comme Modern Warfare 2, proposer un système de niveaux.

Evidemment je n’ai pas pu squatter pendant deux heures les bornes de test, mais je retiendrais malgré tout que le gameplay semble nerveux et que les affrontements semblent un peu plus intense que dans Modern Warfare 2. Dans tous les cas, le titre semble TRES prometteur !


Sur le twitter du JDG pendant la conférence EA, j’avais été assez critique envers ce titre, le qualifiant de sous Modern Warfare 2… Sur le stand EA, j’ai pu prendre la main sur la chose de manière un peu plus poussé, sur le mode multijoueur uniquement malheureusement ! Dans la suite, un petit trailer, quelques screenshots, et mes impressions sur le multi !

MOH-SP-Screen-5

On avait appris lors de la conférence EA que la partie multi-joueur du titre était réalisé par les équipes de DICE, ce que l’on ne savait pas forçément, c’est que deux moteurs étaient du coup utilisés pour le titre, un pour la partie solo (Unreal Engine 3 de chez Epic) et un pour la partie multi (Frostbyte de chez DICE). Comme je n’ai encore eu l’occasion de voir tourner la partie solo, je ne saurais faire de comparaison, mais comme le Frostbyte est surtout connu pour le côté très destructible de ses décors, j’avais hâte de le voir à l’oeuvre sur un terrain d’opération bourré de ruines… Et je n’ai pas été déçu ! Explosions, particules, balistique et dégâts collatéraux sont magnifiquement gérés, et rendent du coup les combats vraiment réalistes et intenses. Par contre, je n’ai malheureusement pas plus de détails sur la version du moteur utilisé (a priori pas la même que dans Battlefield Bad Company 2). Deux modes multis étaient disponibles sur les PS3 en réseau qu’EA avait installé sur son stand. Et donc deux maps uniquement, Kaboul city Ruins et Helmand Valley. Les deux sont assez grandes, mais avec une ambiance vraiment différente.

Le premier mode imposé, sur la première carte, était du classique Team Deathmatch. La preuve : on se rend assez vite compte sur ce dernier que Medal of Honor (tout du moins du point de vue du multi) attaque Modern Warfare 2 en frontal. Le second mode, Combat Mission lui ressemble un peu à un des modes de MAG, ou il faut défendre/attaquer des points de contrôles afin de les détruire et continuer vers le prochain. Pour ces deux modes le maximum de joueurs était de 12 contre 12 (difficile de dire si cela sera le max définitif). Avant chaque match les joueurs peuvent modifier l’équipement de leur soldat, en ajoutant les très classiques options sur les armes (visée laser, silencieux, etc.). Pour cette démo on avait accès à l’intégralité de l’arsenal, mais il y a fort à parier que le titre devrait au final, tout comme Modern Warfare 2, proposer un système de niveaux.

Evidemment je n’ai pas pu squatter pendant deux heures les bornes de test, mais je retiendrais malgré tout que le gameplay semble nerveux et que les affrontements semblent un peu plus intense que dans Modern Warfare 2. Dans tous les cas, le titre semble TRES prometteur !