Test

Impressions : Sonic Unleashed

Par Rédacteur Invité le

Sonic aura fait la joie de la plupart des joueurs de plus de 20 ans grâce à un mix de plateformes 2D et de vitesse, maîtrisé à la perfection. Malheureusement, le passage à la 3D fut (assez) douloureux et depuis, le hérisson a clairement perdu de sa superbe. Inutile de préciser que cet énième retour est attendu au tournant…

Sega fixe clairement l’objectif de redonner à la série ses lettres de noblesse. Et ça semble plutôt bien parti, à en croire la réintégration des phases de jeu en 2D et l’apparition d’un nouveau mode de jeu original, à l’opposé de ce que la série avait l’habitude de nous proposer. Deux modes de jeux différents donc au programme, chacun associé à une partie de la journée. En plein jour, notre sprinter bleu fera ce qu’il fait de mieux, c’est à dire traverser les niveaux le plus vite possible et assouvir ses pulsions capitalistes en amassant le plus d’anneaux possibles. De nuit par contre, c’est sous la forme d’un hérisson-garou qu’il reviendra, nous proposant de visiter les niveaux une seconde fois. Plus question cependant de vitesse pendant ces phases, mais de combats annoncés comme “péchus”. On ne demande qu’à les croire… (nous n’avons cependant pu essayer que les phases de jour)

Manette en main, il semblerait que la coqueluche des sprinters olympiques ait réellement repris du poil de la bête. Une maniabilité simple, une vitesse ahurissante et des passages alternant entre gameplay 2D à la 3D très réussis. Mieux, les problèmes de caméra qui firent de nombreuses victimes sur le dernier épisode next-gen ont complètement disparu !

Pour entrer dans les détails, le niveau essayé disposait de plusieurs chemins, accessibles soit en changeant de direction au bon moment, soit en appuyant sur une suite de touches dans un timing adéquat… Un bon vieux Quick Time Event en somme, qui ne fait en fait que renforcer l’impression de vitesse. Il se pourrait donc que le phénix renaisse enfin de ses cendres. Reste cependant à voir la seconde phase de gameplay, 100% beat’em all, et qui à la vue des antécédents de la série dans le genre pourrait clairement filer la chair de poule… Va t-on éviter un nouveau ragoût de hérisson ? Réponse en Novembre.

(Article rédigé par Yannick, fan de hérissons devant l’éternel…)

Sonic aura fait la joie de la plupart des joueurs de plus de 20 ans grâce à un mix de plateformes 2D et de vitesse, maîtrisé à la perfection. Malheureusement, le passage à la 3D fut (assez) douloureux et depuis, le hérisson a clairement perdu de sa superbe. Inutile de préciser que cet énième retour est attendu au tournant…

Sega fixe clairement l’objectif de redonner à la série ses lettres de noblesse. Et ça semble plutôt bien parti, à en croire la réintégration des phases de jeu en 2D et l’apparition d’un nouveau mode de jeu original, à l’opposé de ce que la série avait l’habitude de nous proposer. Deux modes de jeux différents donc au programme, chacun associé à une partie de la journée. En plein jour, notre sprinter bleu fera ce qu’il fait de mieux, c’est à dire traverser les niveaux le plus vite possible et assouvir ses pulsions capitalistes en amassant le plus d’anneaux possibles. De nuit par contre, c’est sous la forme d’un hérisson-garou qu’il reviendra, nous proposant de visiter les niveaux une seconde fois. Plus question cependant de vitesse pendant ces phases, mais de combats annoncés comme “péchus”. On ne demande qu’à les croire… (nous n’avons cependant pu essayer que les phases de jour)

Manette en main, il semblerait que la coqueluche des sprinters olympiques ait réellement repris du poil de la bête. Une maniabilité simple, une vitesse ahurissante et des passages alternant entre gameplay 2D à la 3D très réussis. Mieux, les problèmes de caméra qui firent de nombreuses victimes sur le dernier épisode next-gen ont complètement disparu !

Pour entrer dans les détails, le niveau essayé disposait de plusieurs chemins, accessibles soit en changeant de direction au bon moment, soit en appuyant sur une suite de touches dans un timing adéquat… Un bon vieux Quick Time Event en somme, qui ne fait en fait que renforcer l’impression de vitesse. Il se pourrait donc que le phénix renaisse enfin de ses cendres. Reste cependant à voir la seconde phase de gameplay, 100% beat’em all, et qui à la vue des antécédents de la série dans le genre pourrait clairement filer la chair de poule… Va t-on éviter un nouveau ragoût de hérisson ? Réponse en Novembre.

(Article rédigé par Yannick, fan de hérissons devant l’éternel…)