Test

Impressions : Trackmania DS

Par Rédacteur Invité le

Quelle drôle d’idée de vouloir adapter Trackmania sur une console portable ! Lubie curieuse et plutôt culottée de la part de Firebrand et Nadeo. Quoiqu’il en soit, cette troisième édition du Festival du Jeu Vidéo nous a permis de mettre enfin la main sur l’adaptation d’un jeu français n’ayant plus rien à prouver sur PC. […]

Quelle drôle d’idée de vouloir adapter Trackmania sur une console portable ! Lubie curieuse et plutôt culottée de la part de Firebrand et Nadeo. Quoiqu’il en soit, cette troisième édition du Festival du Jeu Vidéo nous a permis de mettre enfin la main sur l’adaptation d’un jeu français n’ayant plus rien à prouver sur PC.

Autant le dire tout de suite : Trackmania séduit dès la première seconde grâce à des graphismes très fins, une fluidité exemplaire et un fun immédiat associés à une maniabilité extrêmement simple. Et bien que l’on passe des gros PC de combat à la frêle DS, le titre reprend le concept du jeu original au iota près, à savoir la recherche de la course parfaite et du meilleur temps. Ici, pas besoin de se soucier de la présence d’adversaires : il faut simplement franchir la ligne d’arrivée le plus vite possible. Pour le coup, trois modes de jeux sont proposés : des courses de vitesse tout ce qu’il y a de plus classique, un mode plate-forme dans lequel vous aurez à parcourir la plus grande distance dans un temps donné sur un circuit truffé de trous et enfin un mode puzzle (que nous n’avons pu essayer). Ce dernier vous proposera vraisemblablement de compléter un circuit en plaçant au meilleur endroit des tronçons de route mis à disposition…

Au niveau des circuits, on peut dire que les développeurs n’ont pas été avares, puisqu’on pourra tabler sur une centaine de tracés, répartis en 3 univers (Stadium, Désert et Rallye), chacun étant associé à un type de voiture différent. Mais si vous êtes lassé des défis livrés avec la cartouche, un excellent éditeur de circuit est à disposition. DS oblige, vous pourrez bien évidemment utiliser le stylet et l’écran tactile ! Après un petit temps d’adaptation on arrive à créer rapidement des circuits à son goût en pointant sur un élément (point de départ, une portion de route, une ligne d’arrivée ou un checkpoint) et en le faisant glisser sur sa création. De nombreux autres paramètres sont modulables aussi aisément comme les tremplins et accélérateurs. Bien entendu, les victoires dans le mode solo vous permettront d’accumuler de quoi acheter de nouvelles pièces de circuit.

Sachez tout de même que nous n’avons pu tester le mode multijoueur, mais si l’on en croit les développeurs, le titre sera jouable à plusieurs sur la même DS (en tour par tour bien entendu), mais surtout à 4 sur une seule cartouche et jusqu’à 8 avec une cartouche par console. Aucun mode online n’est par contre au programme.

Trackmania DS nous a donc séduit et s’annonce comme un excellent titre pour cette fin d’année. Les râleurs pourraient cependant noter que l’un des principaux atouts du jeu sur PC réside dans sa communauté très active de fans créant et échangeant un nombre incalculable de circuits, chose impossible sur DS. Mais cette adaptation aurait elle vraiment besoin de ça pour nous satisfaire ? Il semblerait que non, mais la réponse des joueurs ne viendra pas avant le 20 octobre, date de sortie française.

(Article rédigé par Yannick)

Quelle drôle d’idée de vouloir adapter Trackmania sur une console portable ! Lubie curieuse et plutôt culottée de la part de Firebrand et Nadeo. Quoiqu’il en soit, cette troisième édition du Festival du Jeu Vidéo nous a permis de mettre enfin la main sur l’adaptation d’un jeu français n’ayant plus rien à prouver sur PC.

Autant le dire tout de suite : Trackmania séduit dès la première seconde grâce à des graphismes très fins, une fluidité exemplaire et un fun immédiat associés à une maniabilité extrêmement simple. Et bien que l’on passe des gros PC de combat à la frêle DS, le titre reprend le concept du jeu original au iota près, à savoir la recherche de la course parfaite et du meilleur temps. Ici, pas besoin de se soucier de la présence d’adversaires : il faut simplement franchir la ligne d’arrivée le plus vite possible. Pour le coup, trois modes de jeux sont proposés : des courses de vitesse tout ce qu’il y a de plus classique, un mode plate-forme dans lequel vous aurez à parcourir la plus grande distance dans un temps donné sur un circuit truffé de trous et enfin un mode puzzle (que nous n’avons pu essayer). Ce dernier vous proposera vraisemblablement de compléter un circuit en plaçant au meilleur endroit des tronçons de route mis à disposition…

Au niveau des circuits, on peut dire que les développeurs n’ont pas été avares, puisqu’on pourra tabler sur une centaine de tracés, répartis en 3 univers (Stadium, Désert et Rallye), chacun étant associé à un type de voiture différent. Mais si vous êtes lassé des défis livrés avec la cartouche, un excellent éditeur de circuit est à disposition. DS oblige, vous pourrez bien évidemment utiliser le stylet et l’écran tactile ! Après un petit temps d’adaptation on arrive à créer rapidement des circuits à son goût en pointant sur un élément (point de départ, une portion de route, une ligne d’arrivée ou un checkpoint) et en le faisant glisser sur sa création. De nombreux autres paramètres sont modulables aussi aisément comme les tremplins et accélérateurs. Bien entendu, les victoires dans le mode solo vous permettront d’accumuler de quoi acheter de nouvelles pièces de circuit.

Sachez tout de même que nous n’avons pu tester le mode multijoueur, mais si l’on en croit les développeurs, le titre sera jouable à plusieurs sur la même DS (en tour par tour bien entendu), mais surtout à 4 sur une seule cartouche et jusqu’à 8 avec une cartouche par console. Aucun mode online n’est par contre au programme.

Trackmania DS nous a donc séduit et s’annonce comme un excellent titre pour cette fin d’année. Les râleurs pourraient cependant noter que l’un des principaux atouts du jeu sur PC réside dans sa communauté très active de fans créant et échangeant un nombre incalculable de circuits, chose impossible sur DS. Mais cette adaptation aurait elle vraiment besoin de ça pour nous satisfaire ? Il semblerait que non, mais la réponse des joueurs ne viendra pas avant le 20 octobre, date de sortie française.

(Article rédigé par Yannick)