Test

[Test] OnePlus 8 : toujours un bon rapport qualité-prix ?

Smartphone

Par Remi Lou le

Si le OnePlus 8 Pro reste le smartphone premium de la marque cette année, le OnePlus 8 se montre tout aussi efficace, à un prix bien plus contenu. Avec son OnePlus 8, la marque renoue-t-elle avec l’excellent rapport qualité-prix qui a longtemps caractérisé ses appareils ?

Tout comme l’an passé, OnePlus a dévoilé non pas un, mais deux smartphones, à l’occasion d’une conférence donnée en ligne cette semaine. Ainsi, on retrouve un OnePlus 8 Pro définitivement orienté sur le secteur premium, quand le OnePlus 8 poursuit sur la lignée des prédécesseurs haut de gamme de la marque. Caractéristiques, capacités photo, prix… Le OnePlus 8 est-il un aussi bon rapport qualité-prix que les précédents smartphones de OnePlus ?

Pour rappel, voici ce que le OnePlus 8 vous propose :

 OnePlus 8
Écran- Ecran Fluid AMOLED de 6,55"
- Définition Full HD+ (1080x2400)
- 3D Corning Gorilla Glass
- Certification HDR10+
- 90Hz
- Format 20:9
- Occupation de 92,7%
- Always On Display
- sRGB et DCI-P3
- 40% de réduction de lumière bleue
- Luminosité de 1000 nits
- Mode Lecture
- Retour haptique
SoC et GPU- Qualcomm Snapdragon 865
- Adreno 650
Mémoire- 8Go ou 12Go de RAM LPDDR4
- 128Go ou 256Go stockage UFS 3.0
- Pas d'extension mémoire
Coloris- Onyx Black
- Glacial Green
- Interstellar Glow
- IP68 (officiellement seulement aux Etats-Unis)
Appareil Photo- Triple appareil photo au dos :
- Appareil principal : Sony IMX586 48 Mégapixels, 26mm F1.75
- Appareil ultra grand-angle : 16 Mégapixels, 18mm (116°) F2.2
- Appareil Macro : 2 Mégapixels F/2.4
- Autofocus PDAF + LAF
- Stabilisation optique (OIS) et électronique (EIS) sur le capteur principal
- Zoom numérique x2
- Technologie UltraShot
- Technologie AI Smart Pet
- Mode nuit NightScape 2.0
- Super Resolution + HDR
- Enregistrement de vidéos en Full HD 1080p et Ultra HD 2160p à 30fps ou 60fps
- Mode Ralenti en 1080p à 240fps

- Appareil frontal
- Capteur Sony IMX471 16 Mégapixels
- Objectif de 26mm F2.0
- Stabilisation électronique (EIS)
- Enregistrement de vidéo frontale en 1080p à 30fps
- Timelapse
Audio- Haut-parleurs stéréo
- Dolby Atmos
Batterie- Batterie de 4300 mAh
- Warp Charge 30T (100% en 60 minutes, 50% en 22 min)
Connectivités- Lecteur d'empreintes optique sous l’écran
- Bluetooth 5.0
- WiFi 5
- 4G et 5G
- Double nano-SIM
- A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct), Google Cast
- NFC
- USB 3.1, port USB Type-C
- Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
- Capteur de proximité et de luminosité
Logiciel- Android 10
- Oxygen OS 10
Taille et Poids- 160,2 x 72,9 x 8,0 mm
- 180 grammes
Prix de lancement- 699 € (128Go + 8Go)
- 799 € (256Go + 12Go)
Date de Disponibilité- 21 Avril 20120

La série OnePlus 8 est disponible dès aujourd’hui à ces prix :

Avant de débuter ce test, un petit mot sur le packaging, puisque OnePlus nous sert encore une fois une excellente expérience de unboxing. On retrouve une boîte rouge très imposante, dans laquelle on retrouve le smartphone, une coque de protection transparente, un câble USB-A vers USB-C qui semble de très bonne facture, ainsi qu’un bloc chargeur de 30W. On retrouve également différents livrets contenant les explications pour une première prise en main. Globalement, c’est une très bonne première impression, et on a le sentiment d’avoir un produit résolument haut de gamme entre les mains.

Design, Écran et Audio

La première chose qu’on remarque sur ce OnePlus 8, c’est bien sûr son écran. Exit l’encoche en goutte d’eau du OnePlus 7 de l’an dernier, ou même l’écran totalement borderless avec caméra rétractable du OnePlus 7 Pro. Cette année, OnePlus uniformise sa gamme et opte pour l’écran poinçonné. Très discret, ce petit trou dans l’écran est suffisamment petit pour se faire totalement oublier à l’usage.

Quoi qu’il en soit, on profite sur le OnePlus 8 d’une grande dalle Fluid AMOLED de 6,55 pouces à la définition Full HD+ occupant près de 92,7% de la face avant du smartphone. Cet écran est incurvé sur les bords, sans toutefois dénaturer la prise en main, et se dote de toutes les dernières technologies : HDR10+, sRGB, DCI-P3, luminosité de 1000 nits, capteur d’empreinte sous l’écran avec retour haptique… Plutôt que de vous relister la fiche technique (que vous pouvez trouver plus haut), sachez qu’à l’usage, l’écran du OnePlus 8 est tout simplement splendide. Très lumineux, contrasté, avec d’excellents angles de vision et des couleurs parfaitement justes, la dalle choisie par OnePlus est tout simplement superbe au quotidien. Encore mieux, puisque si on ne bénéficie pas des 120 Hz du OnePlus 8 Pro, la dalle au taux de rafraîchissement de 90 Hz s’avère largement suffisant pour offrir au OnePlus 8 une fluidité de chaque instant. Certes, ce n’est pas nouveau, le OnePlus 7 Pro de l’année dernière offrait déjà cette caractéristique, mais l’arrivée du 90 Hz sur le smartphone haut de gamme – et non pas premium – de OnePlus cette année permet de démocratiser l’usage d’un écran extrêmement fluide. Passer sur un écran cadencé à 60 Hz fait ensuite figure d’amer retour en arrière une fois qu’on a goûté à l’écran du OnePlus 8.

Si la face avant ne se distingue donc pas tellement des autres smartphones premium de 2020 – qui optent pratiquement tous pour un écran bord à bord poinçonné – la face arrière est nettement plus caractéristique de OnePlus. Exit le bloc photo rond des versions « T » paru en fin d’année dernière, et retour aux sources pour la marque, avec un bloc en forme de ligne et centré sur le dos du smartphone. Il s’agit, à notre sens, d’un design bien plus élégant que l’imposant bloc photo qu’on peut retrouver chez bon nombre de ses concurrents, dont Apple, Huawei ou encore Samsung. Malgré tout, comme nous le verrons dans la partie photo/vidéo, le OnePlus 8 opte pour une configuration assez simpliste comparée aux flagship de chez Samsung et Huawei, notamment, qui disposent forcément d’un arsenal photo bien plus volumineux. On profite sinon à l’arrière d’un dos en verre sobre, mais élégant, disponible aussi bien en Onyx Black (notre version de test) qu’en Glacial Green. À noter que, malgré la présence du verre au dos, le OnePlus 8 n’est pas compatible avec la recharge sans fil, à la différence de son grand frère, le OnePlus 8 Pro, premier smartphone de la marque à céder et à incorporer cette technologie.

Pour finir, côté audio, on note l’absence de la prise jack 3.5 mm, mais ce n’est plus tellement une surprise en 2020. Pour cela, on pourra compter sur ses haut-parleurs certifiés Dolby Atmos, ou sur le Bluetooth 5.0 en y connectant des écouteurs/casques sans fil.

Oxygen OS, Performances et Autonomie

Le OnePlus 8 arrive équipé d’Android 10, mais l’un des attraits principaux des smartphones de chez OnePlus, cela reste évidemment sa surcouche maison : Oxygen OS. Si on trouve à boire et à manger dans le monde Android, la surcouche de OnePlus reste probablement celle qui a réussi à fédérer le plus largement, et cette réputation n’est clairement pas usurpée. Dans sa dixième version, Oxygen OS se montre toujours aussi efficace. On s’y retrouve très facilement, tout est clair et bien pensé, avec une navigation gestuelle parfaitement réactive, pas (ou peu) d’applications parasites installées par défaut, et le plein de petites options qui font de ce smartphone un objet si agréable à utiliser. Pour tout vous dire, si la nouvelle surcouche de Samsung, OneUI, a fait un véritable bond en avant ces derniers temps en terme de confort d’utilisation, et qu’Android Stock a bien des avantages, notre préférence penche toujours du côté de OnePlus et de son Oxygen OS, pour la simple et bonne raison qu’on a l’impression de se retrouver face un OS mature, peaufiné au fil des ans, et donc aujourd’hui tellement pertinent au quotidien.

Mais si la partie logicielle est excellente, qu’en est-il des performances ? Là encore, c’est un sans-faute, grâce à la présence du dernier SoC haut de gamme de Qualcomm, le Snapdragon 865, couplé à l’Adreno 650 pour la partie graphique. Présent sur la plupart des smartphones haut de gamme de 2020, ce processeur mobile se révèle particulièrement véloce, si bien que les usages qui pourraient le mettre à genoux ne sont tout simplement pas encore disponibles. Même en pleine partie de jeu vidéo (nous avons lancé Call of Duty Mobile et Asphalt 9 pour tester), le smartphone chauffe assez peu (mais un peu quand même en cas d’utilisation prolongée), et on n’a pas observé la moindre chute de framerate. Associé avec cette dalle 90 Hz ultra-fluide, la puissance disponible du Snapdragon 865 rend l’expérience tout bonnement excellente, avec la sensation très agréable d’avoir une bête de course infatigable entre les mains. Surtout, quand on considère le prix de ce OnePlus 8, on a vraiment le sentiment d’en avoir pour son argent, puisqu’il s’agit actuellement du smartphone le moins cher équipé de ce SoC, et qu’il pourrait faire jeu égal en terme de performances brutes face à des smartphones qui coûtent près du double de son prix.

Enfin, en ce qui concerne l’autonomie, là aussi, le OnePlus 8 se montre particulièrement endurant avec sa batterie de 4 300 mAh. Grâce à une bonne optimisation de la part de OnePlus et la puissance de la puce de Qualcomm – et malgré l’écran à 90 Hz certainement très énergivore – le OnePlus 8 offre une excellente autonomie. Dans nos tests, qui, rappelons-le, ont été réalisés à domicile, confinement oblige, nous avons réussi à tenir deux jours complets avec ce smartphone. Surtout, non seulement l’autonomie est très bonne, mais OnePlus fourni d’emblée un imposant chargeur de 30W, afin de remplumer la batterie du smartphone avec la Warp Charge 30T, technologie maison de la firme chinoise introduite l’année dernière. Le OnePlus 8 est donc capable d’être rechargé très rapidement, tout en offrant une excellente autonomie, et cela sans avoir à casser la tirelire pour se procurer un chargeur rapide tiers. Mieux encore : la fonction Smart Charging de Oxygen OS permet d’apprendre de vos habitudes et de gérer la charge de manière progressive, afin de ne pas stresser la batterie si vous rechargez votre smartphone durant la nuit, par exemple. C’est donc du tout bon à ce niveau, même si on note un léger bémol, puisque la recharge sans fil n’est toujours pas présente sur le OnePlus 8, même s’il l’est sur son grand frère, le OnePlus 8 Pro.

Photo et Vidéo

Comme nous l’avons vu, le OnePlus 8 ne manque pas d’arguments pour convaincre, mais le nerf de la guerre des smartphones se situe désormais sur leurs capacités photo, à l’heure où tous les smartphones se ressemblent (c’est particulièrement le cas cette année quand on observe la façade avant des principaux flagship, du Samsung Galaxy S20 au OnePlus 8 en passant par le Xiaomi Mi 10 Pro). Si le OnePlus 8 Pro est un peu mieux équipé en la matière, son petit frère fait dans la sobriété. À l’arrière, on retrouve ainsi trois capteurs, dont un objectif principal Sony IMX586 de 48 MP, équivalent 26mm (f/1,75), un capteur ultra grand-angle de 16 MP, équivalent 17mm (f/2,2), et enfin… un capteur macro de 2 MP ouvrant à f/2,4, et dépourvu de stabilisation optique.

C’est ici le premier défaut que nous constatons sur cette partie photo : pourquoi avoir choisi un capteur macro, à l’utilisation très marginale, au lieu d’un téléobjectif ? Pour compenser le manque d’un véritable zoom optique, OnePlus propose bien un zoom X2 qui tire parti du grand nombre de mégapixels du capteur principal Sony, et si les résultats sont convenables, ils ne semblent pas au niveau de ce que peut proposer un véritable zoom optique, voire hybride, qu’on retrouve pourtant chez les principaux concurrents. Surtout, ce manque vient faire tache dans la gestion du mode Portrait, qui utilise donc le capteur principal, un grand-angle, afin de capturer des sujets, alors qu’un téléobjectif est nettement plus adapté à cette pratique. C’est d’autant plus dommage que son prédécesseur direct, le OnePlus 7T, disposait bien d’un téléobjectif X2 de 12 MP. Quant à la caméra frontale, il ne s’agit ni plus ni moins que du même capteur Sony IMX 471 de 16 MP qu’on retrouvait déjà sur son prédécesseur.

Malgré ce point noir, le OnePlus 8 se débrouille tout de même très bien en photo, même s’il s’avère un peu moins efficace en intérieur. Malgré tout, à notre sens, il se révèle moins bon que tous ses concurrents, qui ont placé la barre très haut cette année, entre les Galaxy S20 de Samsung, les P40 de Huawei, et même les iPhone 11/11 Pro d’Apple de l’an dernier. Attention, on ne dit pas que le OnePlus 8 est mauvais en photographie, loin de là. Il est simplement moins bon que ses concurrents. De plus, il est surtout le moins cher, même si presque à jeu égal avec l’iPhone 11 d’Apple, meilleur en photo, et prenant le large en vidéo. L’iPhone 11 dispose néanmoins de bien d’autres défauts, à commencer par son écran LCD, là où le OnePlus 8 dispose d’un sublime écran AMOLED.

Mais puisque des photos valent mille mots, voici quelques clichés capturés à l’aide du OnePlus 8, dans ces conditions particulières de confinement (et avec un léger côté post-apocalyptique) :

Pour finir sur la partie vidéo, on note que le OnePlus 8 est capable de filmer jusqu’en 4K à 60 images par seconde au maximum, et donc pas de 8K, malgré la présence d’une puce Snapdragon 865 à l’intérieur. Ce n’est pas un souci en soi, quand on constate que même le Samsung Galaxy S20, premier smartphone à pouvoir filmer à une telle résolution, n’arrive pas correctement à la gérer sans surchauffer. On note également que lorsqu’on enclenche le mode Super Stabilisation, on ne pourra filmer au maximum qu’en 4K à 30 images par seconde. Enfin, le OnePlus 8 est capable de filmer directement en 4K Cine au format 21:9.

Ou l’acheter ?

La série OnePlus 8 est disponible dès aujourd’hui à ces prix :

Notre avis

Avec le OnePlus 8, la marque peaufine toujours sa recette et le résultat est clairement à la hauteur. Non seulement l’écran à 90 Hz est magnifique, Oxygen OS toujours aussi pertinent et les performances excellentes, mais le smartphone se targue également d’offrir une autonomie magistrale, couplée avec la recharge Warp Charge 30T. S’agit-il du smartphone parfait ? Non, car si l’utilisation du OnePlus 8 est ultra-satisfaisante, la partie photo - sans être mauvaise - n’est pas au niveau de ce qui se fait chez ses concurrents. On n’en est pas loin, mais avec certains choix plutôt étranges (pourquoi avoir mis un capteur macro et pas un téléobjectif ?), et très peu d'évolution par rapport à son prédécesseur, le OnePlus 8 ne se montre pas à la hauteur des attentes en matière de photographie sur un flagship en 2020. Il n’empêche qu’il est vendu bien moins cher que ceux qui font bien mieux en matière de photo, et que tout le reste - qu’il s’agisse de l’écran, des performances, du logiciel ou de l’autonomie - est clairement à la hauteur. Oui, le OnePlus 8 est toujours un excellent rapport qualité-prix.

8 / 10
Les plus
Les moins
  • écran à 90 Hz magnifique
  • Oxygen OS
  • Performances à la hauteur
  • Autonomie au top
  • Design sobre et élégant
  • Pas de téléobjectif (pourquoi un capteur macro ?)
  • Absence de recharge sans fil