Test

[Test] OnePlus 8 Pro, toujours un peu plus haut

Android

Par Anh Phan le

OnePlus a officialisé son nouveau smartphone premium, le OnePlus 8 Pro. Avec un écran 120Hz, un SoC Qualcomm Snapdragon 865, la certification IP68 et un bloc photo complet, nous l’avons testé ces deux dernières semaines.

Ce n’était qu’une question de temps, c’est désormais officiel et même s’il reste le moins cher des smartphones premium, le nouveau OnePlus 8 Pro propose un prix qui n’est plus très loin des smartphones de Samsung, Huawei ou Apple.

Avec un tel prix qui risquent de froisser certains fans, OnePlus n’a pas le droit à l’erreur et le OnePlus 8 Pro arrive avec quasiment tout ce qu’il se fait de mieux. Pas de fausses économies, c’est un smartphone premium et on l’a testé depuis un peu moins de deux semaines. Verdict.

Les Caractéristiques et Packaging

Pour rappel sur les caractéristiques, le nouveau OnePlus 8 Pro vous propose :

 OnePlus 8 Pro
Écran- Ecran Fluid AMOLED de 6,78"
- Définition QuadHD+ (1440x3168)
- Densité 513ppp
- 3D Gorilla Glass
- Certification HDR10+
- 120Hz
- Format 19,8:9
- Always On Display
- sRGB et DCI-P3
- Occupation de 93,6%
- Luminosité de 1300 nits
- Réduction de 40% de la lumière bleue
- Mode Lecture
- Technologie MEMC pour rajouter de la fluidité aux vidéos en passant de 24fps à 120fps (Motion Graphic Smoothing)
- Poinçon
- Retour haptique
SoC et GPU- Qualcomm Snapdragon 865
- Adreno 650
Mémoire- 8Go ou 12Go de RAM LPDDR5
- 128Go ou 256 Go stockage UFS 3.0
- Pas d'extension mémoire
Coloris- Onyx Black
- Glacial Green
- Ultramarine Blue
- IP68
Appareil Photo- Quatre appareil photo au dos :
- Appareil principal : Sony IMX689 48 Mégapixels, 26mm F1.78, OIS
- Appareil téléphoto : 8 Mégapixels 78mm F2.44, zoom optique x3 (x30 numérique), OIS
- Appareil ultra grand-angle : Sony IMX548 48 Mégapixels, 16mm (120°) F2.2
- Capteur supplémentaire Color Filter Camera de 5 Mégapixels F/2.4
- Autofocus PDAF + LAF + CAF
- Stabilisation optique (OIS) et électronique (EIS) sur le capteur principal
- Stabilisation optique (OIS) sur le capteur téléphoto
- Mode Macro à 2,5cm
- Technologie UltraShot
- Mode nuit NightScape 2.0
- Super Resolution + HDR

- Enregistrement de vidéos en Full HD 1080p et Ultra HD 2160p à 30fps ou 60fps
- Mode Ralenti en 1080p à 240fps ou en 720p à 480fps
- Mode Vidéo Ultra Stabilisation 1080p ou en 4K
- Fonction AI SmartPet pour prendre plus facilement des objets en mouvement
- Dual ISO

- Appareil frontal avec un capteur Sony IMX471 de 16 Mégapixels
- Objectif de 26mm avec une ouverture de F2.45
- Stabilisation électronique (EIS)
- Enregistrement de vidéo frontale en 1080p ou 720p à 30fps
Audio- Haut-parleurs stéréo
- Dolby Atmos
- Moteur vibreur pour accompagner le son
Batterie- 4510mAh
- Warp Charge 30T (50% en 23 minutes)
- Technologie Smart Charging
- Recharge sans-fil 30W (50% en 30 minutes)
- Recharge sans-fil inversée 5W
Connectivités- Lecteur d'empreintes optique sous l’écran de nouvelle génération
- Bluetooth 5.0
- WiFi 6
- 4G et 5G
- Double nano-SIM
- A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct), Google Cast
- NFC
- USB 3.1, port USB Type-C
- Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
- Capteur de proximité et de luminosité
Logiciel- Android 10
- Oxygen OS 10
Taille et Poids- 165,3 x 74,35 x 8,5 mm
- 199g
Prix de lancement- 899 € (128Go + 8Go)
- 999 € (256Go + 12Go)
Date de Disponibilité- 21 Avril 2020

La série OnePlus 8 est disponible dès aujourd’hui en pré-commande sur le site de OnePlus, et le 21 avril pour tous, à ces prix :

Côté packaging, rien de bien surprenant puisqu’on retrouve une énorme boîte rouge avec le smartphone bien évidemment, un câble USB-A vers USB-C, classique mais propriétaire quand on veut utiliser la recharge rapide du chargeur WARP 30T livré en standard. Eh oui, en France, des écouteurs filaires USB-C sont bien inclus.

A partir de ce 14 avril, OnePlus propose une vente Pop-Up ainsi que des précommandes sur son site et sur le site de la Fnac. Officiellement, le OnePlus 8 Pro sera disponible dès le 21 avril prochain au prix de 899 euros pour la version 128Go/8Go et 999 euros pour la version 256Go/12Go. Tous les smartphones de cette année sont 5G, ce qui explique en parti le prix de vente plus élevé par rapport à l’année dernière mais ce n’est pas tout, il ne faut pas oublier la recharge sans-fil 30W, le WiFi 6 ou encore la certification IP68 officielle. Sur ce segment premium, OnePlus, comme Xiaomi il y a quelques semaines, s’alignent désormais sur la concurrence. C’est un peu plus accessible mais ce n’est plus aussi flagrant que les années précédentes mais qu’on ne s’y trompe pas, vu les caractéristiques, le prix est justifié et le plus compliqué sera de convaincre ceux qui continuent de penser que OnePlus, c’est une marque au bon rapport qualité/prix, ce n’est plus vraiment le cas.

Le Design

Quand on découvre le OnePlus 8 Pro pour la première fois, on ne peut s’empêcher de le comparer avec les Samsung Galaxy S10 de l’année dernière ou même le très récent Xiaomi Mi10 Pro (voir le test ICI). C’est plus qu’un compliment avec ce bel écran incurvé sur les côtés et un poinçon en haut à gauche de l’écran. Pas de superflu en soit, ce ne sont pas les bords d’écran les plus fins sur le marché mais force est de constater qu’ils sont dans la moyenne.

Malgré la taille de l’écran, le OnePlus 8 Pro se présente comme un smartphone dans la moyenne pour ce qui est de la taille, il est tout en longueur et permet une bonne prise en main. A titre de comparaison, si on retrouve une taille similaire à un iPhone 11 Pro Max, il est moins large, ce qui permet d’effectivement mieux le tenir en main. La finition est excellente, on retrouve ainsi un contour en métal et un dos en verre dépoli. Le verre dépoli permet non seulement un joli rendu mais aussi d’éviter les traces de doigts. Alors que le smartphone de Xiaomi était particulièrement glissant, OnePlus a plus travaillé son dos avec non seulement un meilleur rendu visuel mais également un revêtement légèrement « caoutchouteux », ce qui le rend moins glissant en main. On adore.

En revanche, comme tous les smartphones avec un écran incurvé, à une main, il arrive que la paume de la main appuie par erreur sur le bas de l’écran. Ce n’est pas nouveau, mais c’est le prix à payer pour un écran incurvé. On l’a trouvé limite même plus sensible que ce qu’on a eu la semaine dernière avec le Xiaomi Mi10 Pro. En dehors de ces deux petits soucis, le smartphone n’est pas aussi lourd que certains de ses concurrents et ce n’est pas plus mal.

Côté bloc photo, OnePlus n’a pas suivi non plus les autres sur le secteur des blocs en forme de carré ou de rectangle, les appareils photo sont alignés dans le dos, au centre du smartphone. Classique mais du coup, il tient un peu mieux à plat que les autres smartphones de sa catégorie. Et enfin, comme on pouvait s’en douter, il n’y a pas de reconnaissance faciale 3D comme sur l’iPhone 11 Pro ou encore le P40 Pro de Huawei mais un capteur d’empreintes sous l’écran de type optique. Lors de nos tests, on n’a pas noté de soucis particuliers. C’est toujours un peu moins rapide qu’un capteur physique mais rien à déplorer au quotidien. Et enfin, si on retrouve le bouton de mise sous tension et/ou de veille sur la tranche droite et les boutons de volume sur la tranche gauche, OnePlus propose toujours un bouton physique pour passer en mode vibreur et/ou silence. Pratique.

Ecran et Audio

Avec un écran de 6,78 pouces, on est en présence d’un smartphone en soi classique en 2020, c’est à peu de choses près ce que tous les constructeurs proposent sur le marché. Premium oblige, le OnePlus 8 Pro propose une dalle bien évidemment OLED mais cette année, on a droit à un nouveau un taux de rafraichissement de 120Hz. C’est encore un confort supplémentaire et OnePlus se doit de justifier son nouveau prix premium. Inutile de vous dire qu’une fois utilisé, il sera difficile de revenir sur des écrans 60Hz comme c’est encore le cas sur un iPhone 11 Pro par exemple. L’intérêt se voit assez rapidement sur les pages web, Twitter ou encore Instagram. Après, pour être honnête, ce n’est pas une obligation non plus. C’est un super confort mais ça nous empêche pas de revenir sur des smartphones avec de « simples » écrans 60Hz. Il faut vraiment être un nerd (on l’est) de l’écran pour sentir une gène mais l’apport est appréciable. On notera enfin la possibilité d’utiliser la définition Quad HD+ avec le taux de rafraichissement de 120Hz. Nous l’avons essentiellement testé en mode automatique laissant le smartphone choisir.

Comme on l’avait dit pas haut, les bords d’écran sont relativement fins, ce ne sont pas le plus fins sur le marché mais ils sont dans la bonne moyenne. On retrouve bien évidemment un écran incurvé et avec, toujours de soucis d’avoir la paume de la main toucher l’écran quand on utilise le smartphone à une seule main. C’est un peu gênant mais ce n’est pas nouveau. Il faudra juste faire attention et s’y habituer.

Premium oblige et contrairement à Huawei ou Xiaomi qui se contente d’une simple définition Full HD+, OnePlus propose une définition Quad HD+. Dans les chiffres, c’est mieux bien évidemment mais dans la pratique, la différence n’est pas flagrante. En terme de finesse d’affichage, je vous défie de trouver une différence à l’oeil nu au niveau des textes et autres, et ce, même avec une définition Full HD+. Les noirs sont très profonds et les couleurs vous sautent aux yeux. Pour être très sensible aux couleurs à cause de ma passion autour de la photo, il n’y a aucun problème de ce côté là. La dalle de OnePlus et donc Samsung s’en sort encore une fois avec les honneurs au niveau des couleurs avec une colorimétrie maitrisée. Les angles de visions sont très bons et la luminosité très bonne. Du coup, aucun problème de visibilité en plein soleil. Et enfin, on notera une nouvelle fonction qui permet de lire des vidéos initialement prévu en 24fps ou 30fps à 120fps ! Personnellement, je n’aime pas du tout cette technologie sur les TV, c’est la même chose ici et en plus, ça influe sur l’autonomie générale.

OnePlus propose des haut-parleurs stéréos. Evidemment, on parle de haut-parleurs de smartphone et des usages qui en découlent, vous ne pourrez pas alimenter une salle de cinéma non plus. Il fallait s’y attendre, le OnePlus 8 Pro ne propose pas de port jack 3,5mm. On est dans l’ère du sans-fil et si ça pourra encore gêner certains, il faut reconnaître que c’est de moins en moins une priorité pour beaucoup, surtout sur le segment des smartphones premium. On notera enfin le support du Dolby Atmos, chose que le Xiaomi Mi10 Pro ne propose pas par exemple.

5G, Oxygen OS, Performances et Autonomie

Avant d’attaquer les performances, parlons de 5G. Et ça va être simple puisqu’on n’a pas de 5G en France encore. Du coup, on n’a pas pu tester. Et comme on n’appartient pas à des gros groupes intégrant SFR, Free ou encore Orange bah il va falloir patienter. L’avantage tout de même du OnePlus 8 Pro, comme tous les smartphones déjà 5G, c’est qu’il ne sera disponible qu’en version 5G, avec bien évidemment la compatibilité 4G, donc on n’aura pas de choix à faire et on pourra tester la 5G dès qu’elle sera disponible où si on est à l’étranger.

Côté Android, pas de surprise en soi, on retrouve bien évidemment la surcouche Oxygen OS déjà connue de tous. On va faire simple, c’est tout simplement la meilleure surcouche Android sur le marché. Elle est même meilleure qu’Android Stock, c’est dire. Fluide, agréable, bien pensée, il n’y a pas grand chose à dire si ce n’est que ça reste un plaisir au quotidien. On reprochera tout de même quelques bugs qui ne se répètent pas forcément. On a eu des plantages d’applications inexpliquées par exemple ! Et petit plus, en écran latéral, on n’a plus celui de OnePlus mais Google Now, nettement plus pratique et utile. De même, parce que Google est un partenaire de choix, Stadia sera bientôt compatible avec les appareils OnePlus.

Du côté des performances, c’est notre second smartphone avec le SoC haut de gamme de Qualcomm, le Snapdragon 865. Inutile de tourner autour du pot, on se répète mais on aurait aimé avoir les Galaxy S20 avec le SoC du fondeur américain. En terme de performances, il n’y a pas trop de surprises, c’est un SoC haut de gamme et comme depuis quelques années, la puissance de ces SoC dépassent nos besoins donc en dehors de benchmarks, cela ne changera pas forcément notre quotidien. Evidemment, j’ai essayé tous les jeux récents comme Asphalt 9, Brawl Stars, Call of Duty Mobile, Shadowgun Wars ou encore PUBG Mobile et il n’y a pas grand chose à dire, c’était plus que fluide.

Le OnePlus 8 Pro propose une batterie de 4510mAh, ce qui est dans la normale, surtout qu’il faut tout de même alimenter un écran de 6,78 pouces avec une taux de rafraichissement de 120Hz. On a tout laissé par défaut donc 120Hz bien évidemment mais surtout on a laissé Oxygen OS se charger d’utiliser la bonne définition (Full HD+ ou Quad HD+) Dans nos usages, on tourne entre 5h et 6h d’écran par jour pour finir la journée autour des 40%. Si on pousse sur un usage plus modéré, on peut clairement tirer vers les deux jours. Avec une recharge rapide WARP 30T, on a été impressionné de pouvoir recharger le smartphone en 50 minutes de 0 à 100% (23 min pour arriver à 50%). Mais le plus impressionnant reste la recharge sans-fil rapide 30W qu’on a enfin pu tester grâce au chargeur sans-fil de OnePlus. De 0 à 100%, il n’a fallu que 1h05, c’est impressionnant et le smartphone n’a pas spécialement chauffé. Et enfin, on notera la recharge sans-fil inversée 5W, pratique pour les écouteurs true wireless compatibles. Attention tout de même, la recharge sans-fil WARP de OnePlus est propriétaire, ce qui signifie que cela ne fonctionne qu’avec le chargeur de OnePlus. Avec un chargeur d’une autre marque, on repasse à une recharge comme les concurrents.

Je vous rappelle qu’Android apprend de vos usages (une semaine en général) et si les benchmarks peuvent donner une sorte de classement entre différents smartphones, ils ne sont pas forcément représentatifs de la réalité. Voici donc plusieurs captures avec ce que j’en ai fait. Cela vous permet de mieux apprécier les usages.

Photo

Pour la photo, OnePlus l’a joué assez « safe » dans la mesure où le constructeur, même pour un premium, a décidé de ne pas aller en frontal sur toutes les nouvelles technologies que proposent les concurrents comme les capteurs de 108 Mégapixels, les zooms périscopes ou encore la 8K. Aussi, on se retrouve avec un bloc photo composé de quatre appareils photo assez classique en soi. Qu’on ne se méprenne pas, si le bloc photo reste classique, il n’en est pas moins polyvalent avec une plage de focale allant de l’ultra grand-angle au téléphone x3. En parlant de l’ultra grand-angle, on salue l’initiative de OnePlus de proposer un capteur de 48 Mégapixels, ce n’est pas le même capteur que l’appareil photo principal mais avec cette résolution, cela nous permet d’avoir plus de détails et donc de compenser quelque peu ce qu’on a pour habitude d’avoir sur d’autres smartphones à cette focale. Pour le téléphoto x3, à défaut d’avoir un capteur de premier ordre, on retrouve un objectif plutôt lumineux pour cette focale. Et enfin, on retrouve un 4ème appareil photo, le Color Filter Camera, qui est en fait dédié aux travail sur les blancs et les jaunes, ce qui permet de mieux mesurer l’exposition mais aussi d’appliquer des filtres bizarres.

Pour ce qui est de la qualité de photo même, quand les conditions de luminosité sont idéales, on n’a pas grand chose à reprocher au OnePlus 8 Pro. Les photos sont détaillés et contrastées. On notera tout de même un téléphoto en retrait par rapport aux deux autres focales. En effet, sur les photos en zoom, on a trouvé que les photos étaient légèrement molles et manquaient de netteté. En revanche, pas de soucis sur les deux autres focales et on salue l’ultra grand-angle pour les détails fournis. La Dynamique est plutôt bonne et le OnePlus 8 Pro ne souffre pas trop quand les différences de contrastes sont particulièrement difficiles. Le bokeh naturelle est en soi assez classique pour ce type de capteur et pour le coup, il s’en sort mieux que le Xiaomi Mi10 Pro par exemple.

En intérieur et en conditions de faible luminosité, on retrouve bien évidemment du bruit mais il est plutôt bien géré avec un lissage présent mais pas envahissant. En revanche, le bloc photo pose encore des soucis au niveau de l’exposition. Il suffit de faire deux photos de suite en variant la prise de vue de quelques centimètres et on se retrouve avec un résultat complètement différent. Le meilleur exemple reste le portail avec les bambous. C’est principalement logiciel et OnePlus corrigera sans aucun doute ce soucis mais en attendant, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs reprises sur certaines scènes pour être sûr de la photo. Et donc, si par moment, on se retrouve avec des résultats proche d’un Pixel en terme de balance des blancs, à d’autres moments, c’est exagérément jaune. Mais à côté de ces petits bugs, il faut avouer que le OnePlus s’en sort bien quand les conditions sont difficiles, ce n’est plus autant lissés qu’avant.

Mieux que des mots, des exemples :

Enfin, en façade, le OnePlus 8 Pro propose un capteur de 16 Mégapixels et même si je ne suis pas très selfie, la qualité est suffisante sur ce genre de clichés. C’est assez classique et on retrouve ce qu’on avait déjà avec ses prédécesseurs. Si c’est suffisant en soi et on va se répéter, il est vraiment temps que les constructeurs mettent l’équivalent en façade par rapport à l’appareil photo principal au dos.

Pour la vidéo, OnePlus propose du grand classique avec des vidéos allant jusqu’à de la 4K à 60fps. Si les vidéos sont détaillées et la stabilisation plus que correcte, on notera surtout le mode vidéo Ultra Stabilisation qui permet maintenant d’enregistrer en 4K, ce qui peut remplacer aisément une action cam et se positionne comme une excellente solution pour les vlogueurs par exemple. Autre petite nouveauté, le Dual ISO en vidéo, c’est un peu le même principe que sur le Panasonic GH5s où cela permet de meilleures performances en basse lumière. De nos tests, c’est bien par moment et à d’autres, le OnePlus a un peu plus de mal. Il faudra attendre un peu plus de stabilité logicielle. Après, OnePlus a encore un peu de travail pour aller chercher les meilleurs dans le domaine mais pour être honnête, c’est très bien au quotidien.

Ou l’acheter ?

La série OnePlus 8 est disponible dès aujourd’hui en pré-commande sur le site de OnePlus, et le 21 avril pour tous, à ces prix :

Galerie Photo

Notre avis

Le OnePlus 8 Pro est un smartphone réussi et équilibré. Il excelle dans quasiment tous les domaines et seule la photo reste un peu en retrait par rapport à ses concurrents et encore, cela peut être problématique seulement pour les plus exigeants en photo, ce qui représente plus qu’une minorité.

En fait, le seul défaut de ce OnePlus 8 Pro concerne son prix. Qu’on ne s’y méprend pas, il est justifié vu les prestations mais les fans de la marque ne sont pas forcément prêts à dépenser cette somme, d’autant plus qu’à ce niveau de prix, il n’y a jamais eu autant de choix chez les concurrents.

9 / 10
Les plus
Les moins
  • Design et finition
  • Ecran
  • Oxygen OS
  • Performances et Autonomie (et cette recharge sans-fil !)
  • Polyvalence photo
  • Exposition en faible luminosité perfectible
  • Quelques bugs inexplicables au quotidien
  • Prix