Test

Test : Asus Transformer Pad TF701T

Notre avis
8 / 10
Ordinateurs

Par Jerome le

Asus a été parmi les premiers constructeurs à proposer des tablettes convertibles avec sa série Transformer, initiée par la Eee Pad Transformer lancée en mars 2011. Le temps a passé, exit l’appellation “Eee” qui rappelait beaucoup trop les Eee PC dont il était difficile de faire l’éloge. Asus a ensuite tenté “prime” mais cela n’a pas plu à Hasbro, puis Infinity, et s’est finalement décidé à opter pour le plus simple : Transformer Pad comme la TF300T parue en mai 2012.

tf701T-001

Numérotée, TF701T, cette Transformer Pad succède directement à la transformer Pad Infinity immatriculée TF700T. Fidèle à la lignée, elle se positionne sur un segment haut de gamme avec un tarif qui lui correspond : 499 euros, avec clavier détachable et 32 Go de mémoire intégrée. Elle est déjà disponible chez la plupart des revendeurs.

À ce prix, vous aurez également droit à un écran de 10,1 pouces affichant 2560 x 1600 pixels, un processeur Tegra  4 à quatre cœurs épaulé par 2 Go RAM ainsi qu’un capteur 5 mpx à l’arrière, et 1,2 mpx à l’avant. L’ensemble est livré sous Android Jelly Bean 4.2, une mise à jour 4.3 est disponible.

Une configuration musclée à la hauteur de la réputation de la marque qui, au fil des années, a su rimer avec qualité, en dépit de quelques errements. Avec sa TF701T Asus saura-t-il satisfaire sans concession ? Réponse dans ce test.

Design et finition

Premium, assurément. Sortie de son packaging soigné,  la tablette et son clavier sont parés d’une robe tout en aluminium brossé. C’est un plaisir au toucher, et cela donne une bonne impression de solidité. Difficile de la prendre en défaut sur ce point.

tf701T-009

Cela nous donne une tablette épurée, au design léché. Asus a fait simple, avec son logo apposé au dos de la tablette, la triade de boutons habituelle sur les tranches et en insérant les touches de navigation directement dans l’OS. Cela permet d’obtenir un cadre noir très propre. La tablette pose directement son style haut de gamme avant même qu’elle soit allumée.

Elle en impose et vient clairement marcher sur les plates-bandes de l’iPad Air. Elle est en revanche un peu plus lourde que sa concurrente d’Apple avec 585 grammes contre 469 chez Cupertino. Elle est également plus épaisse de 1,4 mm à 8,9 mm. Elle est par ailleurs large (ou longue, au choix) de 26,3 cm et haute de 18,8 cm. Le clavier possède des mensurations identiques, mais avec 7 mm d’épaisseur pour 570 grammes sur la balance.

Ce qui nous donne au total un terminal de 26,3 x 18,8 x 1,59 cm, pour 1,15 kilo, c’est à dire plus qu’un MacBook Air 11 pouces. Ce qui, pour une tablette, est relativement lourd. Toutefois à l’usage, la chose dérange moins dans le sens où la tablette sera généralement posée lorsqu’elle est utilisée avec son clavier. En dépit d’un poids certain, Asus signe donc un sans-faute sur l’aspect extérieur de sa tablette.

tf701T-023

Écran et Interface

La TF701T embarque un écran IPS de 10,1 pouces affichant une définition de 2560 x 1600 ce qui donne une densité avoisinant les 300 ppi. C’est déjà un bel exploit, permettant d’afficher très nettement les icônes et le texte avec, de surcroît, de bons angles de vision offerts par la dalle IPS.

On se serait contenté de ça, mais il faut en plus relever un bon contraste, et un rendu des couleurs très propres. Et quand bien même vous ne seriez pas satisfait, Asus a eu la bonne idée d’intégrer un outil d’étalonnage dans Android.

Screenshot_2013-11-22-10-47-33

On regrette peut-être un manque de luminosité dans des conditions d’utilisation normales, mais il est possible d’activer un mode “outdoor” qui la boostera notablement. Cela pourra s’avérer pratique en cas d’utilisation en extérieur, d’autant plus que le traitement de l’écran est particulièrement brillant.

La surcouche est particulièrement discrète, suffisamment pour se faire oublier et c’est tant mieux. Mis à part l’outil d’étalonnage, on ne note pas d’autres applications intégrées particulièrement intéressantes, ci ce n’est le gestionnaire de fichier qui fonctionnera de concert avec le port USB 3.0, notamment pour mettre ses fichiers sur le stockage externe. Le logiciel est par ailleurs assez bien fichu.

Clavier et Utilisation

Le port USB 3.0 présent sur le dock est d’ailleurs un atout majeur pour TF701T. A priori plutôt gadget, il s’avérera en réalité assez utile. Pour le transfert de fichiers d’une part, mais aussi pour y brancher des périphériques tels qu’une souris. Une chose que l’on conseille assez vivement, car le Touchpad de l’accessoire n’est pas parfait. À cause de sa petite taille et d’un fonctionnement parfois assez erratique. Dommage.

tf701T-025

Le clavier est en revanche réussi. De type chiclet, il est presque aussi large qu’un clavier d’ordinateur portable et offre une frappe assez agréable, quoiqu’un peu molle. Il ne nécessitera en revanche pas vraiment de temps d’adaptation. La chose est si proche d’un ordinateur qu’on en arrive presque à regretter la présence d’un rétroéclairage.

La charnière de ce dernier semble assez robuste, mais elle possède un très léger jeu. Ce léger écart qui va mettre à mal le sentiment d’avoir un produit premium. Si la tablette est facile à brancher sur son dock, il est en revanche un peu plus difficile de l’en séparer à cause d’un loquet délicat à attraper. Nous sommes vraiment ici dans le domaine du détail.

tf701T-003

On apprécie également la présence des ports Micro SDXC (tablette) et SDXC (dock). Pouvant accueillir des cartes jusqu’à 64 Go, ils vont permettre d’étendre assez largement le stockage disponible. Avec 32 Go disponibles de base, on va pouvoir commencer à stocker des données comme on le ferait sur un ordinateur traditionnel. Avec une puissance digne d’un laptop ?

Performances et autonomie

Non, évidemment. Mais le fait est que Nvidia a fait du très beau travail sur sa Tegra 4 TX40, un processeur quad-core ARM Cortex-A15 à 1,9 GHz avec 72 cœurs graphiques. Et oui, tout ça fonctionne bien, très bien. Le processeur gère sans broncher les 4 millions de pixels qui composent les images affichées à l’écran, sans aucun ralentissement.

C’est encore plus frappant en jeux, notamment sur Dead Trigger 2, dont le rendu nous a franchement bluffé.  Un constat qu’on pourra sans doute faire sur la plupart des jeux du Tegra Zone, qui recense justement les jeux optimisés pour les solutions Nvidia. On note un léger dégagement de chaleur après une session de jeu, mais rien de gênant.

Screenshot_2013-11-28-17-31-53

Les amateurs de benchs pourront également constater que la Tegra 4 offre des performances similaires à celles d’un Snapdragon 800. On vous laisse quelques exemples ci-dessous.

Screenshot_2013-11-22-11-05-21

Screenshot_2013-11-22-11-09-56

Tant de puissance et un tel écran devaient bien avoir quelques conséquences sur l’autonomie. Avec une batterie de 7820 mAh, elle assure le minimum avec 6 à 8 h d’autonomie selon les usages. Le dock offrira entre 3 et 4 h d’utilisation supplémentaire.

Photo et Son

La photo sur tablette reste accessoire, mais Asus propose un capteur de 5 mpx assez bon (comprendre moyen) pour une tablette, notamment en intérieur où le grain n’est pas franchement présent. Malheureusement, il ne faudra pas compter sur un flash qu’Asus n’a pas jugé bon d’intégrer. Le capteur frontal accouche de photos pas franchement folichonnes, mais il sera suffisant pour la visio. On apprécie enfin grandement la possibilité d’enregistrer des .gif avec les capteurs et il y a de quoi s’amuser.

P_20131122_104833

 

Gif-Jerome-3

Asus a doté ses haut-parleurs de sa technologie “SonicMaster” censée être digne d’un matériel audiophile… ce n’est pas le cas. Le son est décent, mais ne fera évidemment office que de dépannage. D’autant qu’ils sont placés en bas et au dos de la tablette, les doigts viendront donc naturellement se poser devant, étouffant le son. Le miracle de la “caisse de résonance digitale” n’a pas lieu.

Verdict


Avec sa TF701T, Asus nous offre un matériel de grande qualité, c’est indiscutable. Les reproches qu’on peut lui faire ne sont que du domaine du détail et on en a clairement pour son argent. On regrette simplement qu’elle soit un peu trop dépendante de son clavier pour en profiter pleinement, ce qui la rend un peu moins portable. Pas la peine d’épiloguer plus longuement. Si vous avez 500 euros à mettre dans une tablette Android, c’est un terminal de choix. Point.

Asus a été parmi les premiers constructeurs à proposer des tablettes convertibles avec sa série Transformer, initiée par la Eee Pad Transformer lancée en mars 2011. Le temps a passé, exit l’appellation “Eee” qui rappelait beaucoup trop les Eee PC dont il était difficile de faire l’éloge. Asus a ensuite tenté “prime” mais cela n’a pas plu à Hasbro, puis Infinity, et s’est finalement décidé à opter pour le plus simple : Transformer Pad comme la TF300T parue en mai 2012.

tf701T-001

Numérotée, TF701T, cette Transformer Pad succède directement à la transformer Pad Infinity immatriculée TF700T. Fidèle à la lignée, elle se positionne sur un segment haut de gamme avec un tarif qui lui correspond : 499 euros, avec clavier détachable et 32 Go de mémoire intégrée. Elle est déjà disponible chez la plupart des revendeurs.

À ce prix, vous aurez également droit à un écran de 10,1 pouces affichant 2560 x 1600 pixels, un processeur Tegra  4 à quatre cœurs épaulé par 2 Go RAM ainsi qu’un capteur 5 mpx à l’arrière, et 1,2 mpx à l’avant. L’ensemble est livré sous Android Jelly Bean 4.2, une mise à jour 4.3 est disponible.

Une configuration musclée à la hauteur de la réputation de la marque qui, au fil des années, a su rimer avec qualité, en dépit de quelques errements. Avec sa TF701T Asus saura-t-il satisfaire sans concession ? Réponse dans ce test.

Design et finition

Premium, assurément. Sortie de son packaging soigné,  la tablette et son clavier sont parés d’une robe tout en aluminium brossé. C’est un plaisir au toucher, et cela donne une bonne impression de solidité. Difficile de la prendre en défaut sur ce point.

tf701T-009

Cela nous donne une tablette épurée, au design léché. Asus a fait simple, avec son logo apposé au dos de la tablette, la triade de boutons habituelle sur les tranches et en insérant les touches de navigation directement dans l’OS. Cela permet d’obtenir un cadre noir très propre. La tablette pose directement son style haut de gamme avant même qu’elle soit allumée.

Elle en impose et vient clairement marcher sur les plates-bandes de l’iPad Air. Elle est en revanche un peu plus lourde que sa concurrente d’Apple avec 585 grammes contre 469 chez Cupertino. Elle est également plus épaisse de 1,4 mm à 8,9 mm. Elle est par ailleurs large (ou longue, au choix) de 26,3 cm et haute de 18,8 cm. Le clavier possède des mensurations identiques, mais avec 7 mm d’épaisseur pour 570 grammes sur la balance.

Ce qui nous donne au total un terminal de 26,3 x 18,8 x 1,59 cm, pour 1,15 kilo, c’est à dire plus qu’un MacBook Air 11 pouces. Ce qui, pour une tablette, est relativement lourd. Toutefois à l’usage, la chose dérange moins dans le sens où la tablette sera généralement posée lorsqu’elle est utilisée avec son clavier. En dépit d’un poids certain, Asus signe donc un sans-faute sur l’aspect extérieur de sa tablette.

tf701T-023

Écran et Interface

La TF701T embarque un écran IPS de 10,1 pouces affichant une définition de 2560 x 1600 ce qui donne une densité avoisinant les 300 ppi. C’est déjà un bel exploit, permettant d’afficher très nettement les icônes et le texte avec, de surcroît, de bons angles de vision offerts par la dalle IPS.

On se serait contenté de ça, mais il faut en plus relever un bon contraste, et un rendu des couleurs très propres. Et quand bien même vous ne seriez pas satisfait, Asus a eu la bonne idée d’intégrer un outil d’étalonnage dans Android.

Screenshot_2013-11-22-10-47-33

On regrette peut-être un manque de luminosité dans des conditions d’utilisation normales, mais il est possible d’activer un mode “outdoor” qui la boostera notablement. Cela pourra s’avérer pratique en cas d’utilisation en extérieur, d’autant plus que le traitement de l’écran est particulièrement brillant.

La surcouche est particulièrement discrète, suffisamment pour se faire oublier et c’est tant mieux. Mis à part l’outil d’étalonnage, on ne note pas d’autres applications intégrées particulièrement intéressantes, ci ce n’est le gestionnaire de fichier qui fonctionnera de concert avec le port USB 3.0, notamment pour mettre ses fichiers sur le stockage externe. Le logiciel est par ailleurs assez bien fichu.

Clavier et Utilisation

Le port USB 3.0 présent sur le dock est d’ailleurs un atout majeur pour TF701T. A priori plutôt gadget, il s’avérera en réalité assez utile. Pour le transfert de fichiers d’une part, mais aussi pour y brancher des périphériques tels qu’une souris. Une chose que l’on conseille assez vivement, car le Touchpad de l’accessoire n’est pas parfait. À cause de sa petite taille et d’un fonctionnement parfois assez erratique. Dommage.

tf701T-025

Le clavier est en revanche réussi. De type chiclet, il est presque aussi large qu’un clavier d’ordinateur portable et offre une frappe assez agréable, quoiqu’un peu molle. Il ne nécessitera en revanche pas vraiment de temps d’adaptation. La chose est si proche d’un ordinateur qu’on en arrive presque à regretter la présence d’un rétroéclairage.

La charnière de ce dernier semble assez robuste, mais elle possède un très léger jeu. Ce léger écart qui va mettre à mal le sentiment d’avoir un produit premium. Si la tablette est facile à brancher sur son dock, il est en revanche un peu plus difficile de l’en séparer à cause d’un loquet délicat à attraper. Nous sommes vraiment ici dans le domaine du détail.

tf701T-003

On apprécie également la présence des ports Micro SDXC (tablette) et SDXC (dock). Pouvant accueillir des cartes jusqu’à 64 Go, ils vont permettre d’étendre assez largement le stockage disponible. Avec 32 Go disponibles de base, on va pouvoir commencer à stocker des données comme on le ferait sur un ordinateur traditionnel. Avec une puissance digne d’un laptop ?

Performances et autonomie

Non, évidemment. Mais le fait est que Nvidia a fait du très beau travail sur sa Tegra 4 TX40, un processeur quad-core ARM Cortex-A15 à 1,9 GHz avec 72 cœurs graphiques. Et oui, tout ça fonctionne bien, très bien. Le processeur gère sans broncher les 4 millions de pixels qui composent les images affichées à l’écran, sans aucun ralentissement.

C’est encore plus frappant en jeux, notamment sur Dead Trigger 2, dont le rendu nous a franchement bluffé.  Un constat qu’on pourra sans doute faire sur la plupart des jeux du Tegra Zone, qui recense justement les jeux optimisés pour les solutions Nvidia. On note un léger dégagement de chaleur après une session de jeu, mais rien de gênant.

Screenshot_2013-11-28-17-31-53

Les amateurs de benchs pourront également constater que la Tegra 4 offre des performances similaires à celles d’un Snapdragon 800. On vous laisse quelques exemples ci-dessous.

Screenshot_2013-11-22-11-05-21

Screenshot_2013-11-22-11-09-56

Tant de puissance et un tel écran devaient bien avoir quelques conséquences sur l’autonomie. Avec une batterie de 7820 mAh, elle assure le minimum avec 6 à 8 h d’autonomie selon les usages. Le dock offrira entre 3 et 4 h d’utilisation supplémentaire.

Photo et Son

La photo sur tablette reste accessoire, mais Asus propose un capteur de 5 mpx assez bon (comprendre moyen) pour une tablette, notamment en intérieur où le grain n’est pas franchement présent. Malheureusement, il ne faudra pas compter sur un flash qu’Asus n’a pas jugé bon d’intégrer. Le capteur frontal accouche de photos pas franchement folichonnes, mais il sera suffisant pour la visio. On apprécie enfin grandement la possibilité d’enregistrer des .gif avec les capteurs et il y a de quoi s’amuser.

P_20131122_104833

 

Gif-Jerome-3

Asus a doté ses haut-parleurs de sa technologie “SonicMaster” censée être digne d’un matériel audiophile… ce n’est pas le cas. Le son est décent, mais ne fera évidemment office que de dépannage. D’autant qu’ils sont placés en bas et au dos de la tablette, les doigts viendront donc naturellement se poser devant, étouffant le son. Le miracle de la “caisse de résonance digitale” n’a pas lieu.

Verdict


Avec sa TF701T, Asus nous offre un matériel de grande qualité, c’est indiscutable. Les reproches qu’on peut lui faire ne sont que du domaine du détail et on en a clairement pour son argent. On regrette simplement qu’elle soit un peu trop dépendante de son clavier pour en profiter pleinement, ce qui la rend un peu moins portable. Pas la peine d’épiloguer plus longuement. Si vous avez 500 euros à mettre dans une tablette Android, c’est un terminal de choix. Point.

Notre avis

Approuvée

8 / 10

37 réponses à “Test : Asus Transformer Pad TF701T”

  1. J’ai cette tablette depuis un peu plus d’une semaine, je trouve le produit très bien fini mais j’ai un bug sur le clavier tactile de Asus. Lorsque j’appuie sur les touches K, L et M il m’écrit la lettre de la touche d’à côté. J’ai contacté le Sav par mail j’attend encore la réponse. Vous n’avez pas rencontré ce bug avec votre modèle ? A part ce soucis, j’adore ce type de tablette avec un dock qui je trouve peut remplacer occasionnellement un laptop.

  2. Bon Test mais il manque des choses essentiel, surtout sur l’OS. Si je n’aurais pas checké les photos, j’aurai cru voir un Windows 8.1. Qu’en est t’il de la version de l’OS ? 4.4 ? 4.3 ? La surcouche ? :/ Sinon très belle machine 🙂

  3. @Darth Eques : “Si je n’aurais…” mes yeux en pleurent encore !!
    Ceci dit, tu as raison manque la revue de l’OS… Dommage car belle revue qui donne envie du bouzin, dans mon cas toujours.

  4. Parlez d un poids lourd pour une tablette pour la comparer a un MBA et en plus avec le clavier intégré au niveau du poids.
    Vous comparez aussi ceci a du iPad air.
    Question: pour 499€ j ai quoi comme iPad?

  5. Pareil, vous parlez autonomie et dites qu’elle est pas bonne.
    Je pige pas.
    Avec dock, on a entre 8et 12h dans le test.
    C’est pas bon?
    Pour cette res et ce proc?

  6. nan pepito pour ce proc ce n’est pas vraiment bon, à titre de comparaison la surface 2 sous tegra 4 également avoisine les 11h. Donc non 6h à 8h ce n’est pas terrible même si le dock clavier rattrape la chose. Bien sur ici la résolution est de 2560 x 1600 mais bon à mon avis du full HD est largement suffisant pour une tablette de 10 pouces donc c’est dommage, avec cette argument purement marketing, d’empatir sur l’autonomie qui parait être un critère bien plus déterminant pour une tablette. De plus l’autonomie de la Galaxy Note 10.1 Edition 2014 avec résolution 2560 x 1600 est de 9h.

  7. @ Darth

    J’écris dans l’intro qu’elle est vendue sous Android 4.2 et qu’une màj est disponible vers 4,3. Je ne me suis pas attardé sur la surcouche, car, comme je le dis dans le test, elle est très discrète, je ne fais que relever les applications intéressantes qui la distingue de la concurrence.

    @ Pepito,
    Ce n’est pas une question de prix, enfin pas totalement. L’iPad est choisi afin de mettre en perspective l’Asus. Les deux s’attaquent au segment haut de gamme. La comparer avec l’iPad Air, c’est dire “attention, ce n’est pas lourd, mais aujourd’hui il existe plus léger à caractéristiques similaires”, c’est à dire sur le segment 10 pouces.

    Je parle ensuite du MacBook Air 11 pouce pour les mêmes raisons. Avec son clavier attaché la TF701T veut venir taquiner les ultrabook et de la même manière, à caractéristiques similaires, il est possible de faire plus léger.

    @ Ankister,
    Non, on n’a eu aucun problème sur notre modèle.

  8. Quid des lags ?
    C’est la principale raison de mon désamour pour les tablettes d’Asus.
    En effet, je me suis senti malmené, trompé et trahi par l’attente et la déception monumentale de la TF 201, la fameuse “prime” vendue à moins de 100k d’unités.
    La principale raison de ce sentiment, c’est le lag. OUI cette tablette (et les suivantes sous Android) SONT LENTES et RAMMENT à mort !
    L’origine du problème ?
    La mémoire interne de stockage qui, en plus d’être très très (j’ai dit très ? – énormément) faible, avec des débits inférieurs à 10Mo/s en écriture, se dégrade à la vitesse grand V, ce qui implique que le lancement des applications est lent, le démarrage aussi (1mn montre en main !), très peu réceptive etc… bref une catastrophe.
    Voilà, donc j’espère que ce modèle ne présente plus aucun de ces défauts ci-dessus, sinon, ASUS et moi, c’est fini !

    Et pour conclure …

    Le WiFi : très mauvais signal et capacité de réception très irrégulière (un coup une page web se charge en un claquement de doigt, l’autre, bah j’ai le temps de me faire un café !)
    Le GPS – pourquoi parler de quelque chose presque aussi inexistant ?
    Le bluetooth: si activé en même temps que le Wi-Fi … ah bah euh, ça chie bien dans la colle !

    Donc voilà.

  9. Bonsoir,
    Merci pour ce test.
    Savez-vous si sur cette tablette la surcouche logicielle Asus permet la possibilité de créer plusieurs comptes utilisateurs avec des profils différents (possibilité offerte à partir d’Android 4.3, à condition de faire la mise à jour sur la tf701t bien évidemment).
    Merci.

  10. @ ankister, est ben j’ai eu le même souci j’ai été la remettre chez vandenborre, on m’a donné un bon d achats, avec le quel j’ai finalement pris la Surface 2

  11. Quand est-ce qu’un constructeur prendra enfin l’initiative de proposer une tablette + clavier avec un dual boot Android / Windows 8 ? Ou Android / distribution GNU/Linux ?
    L’ergonomie d’Android n’est pas adaptée à la productivité (multi-tâche limité, gestion des documents trop rigide…), et un OS de bureau n’a pas cette UI simplifiée adaptée aux tablettes et téléphones.
    D’où le besoin absolu d’avoir une telle tablette un minmum ouverte, afin de pouvoir rectifier le tir si eux n’ont pas fait cet effort. Qu’en est-il ici ?… on ne le saura pas.

  12. Sans en faire un comparatif il aurait interessant de mettre en regard les fonctionnalites proposees (ecran, autonomie…) par rapport a des tablettes existantes ( ex: samsung note 2014) et parle un peu plus de la stabilité qui dans la pluspart des forums est tres critiquée

  13. @guigs321 J’ai également eu une réponse du SAV qui m’a aussi informé qu’une MAJ sera déployé pour résoudre ce soucis. Mais aucune information sur la date.

  14. Est ce que quelqu’un a trouvé une housse de protection qui protège et le clavier et ma tablette et qu’on pourrait separer pour la Asus tf701?
    J’ai aussi le problème avec les touche H J K L M où je dois toucher le bord extrême gauche de la touche! Au final on s’y habitue
    Au niveau du haut parleur, le fait qu’il n’y en ait qu’un et sur le côté est particulier à l’oreille, mais je ne sais pas comment vous tenez votre tablette car je n’ai jamais ma main dessus, sinon le son est correct
    J’ai cette tablette depuis 3 semaines et je ne m’en sépare pas je la recommande franchement, c’est un très bon produit, notez qu’avec ces spécificités-là, ccela aurait incroyable s’ils avaient fait un travail médiocre

  15. elle m’intéresse bien cette machine, elle me semble assez polyvalente mais je me pose une question avant de sauter le pas et là vous êtes mon dernier recours vu que j’ai eu des sons de cloche touurs différents : je déteste la suite Office et je travaille avec OpenOffice : alors, on peut l’installer sur cette machine ou pas? en fait ce que je demande c’est est-ce que certains ici l’ont effectivement installé et est-ce que ça foinctionne?
    merci 😀

  16. tu peux aller voir sur le play store : via google on trouve facilement, il y a plusieurs applications qui permettent le traitement de texte mais sa che que ce ne sera jamais aussi complet que sur un ordinateur, de base sur la tablette il y a quick office
    voilà si j’ai pu t’aider, ce fut avec plaisir

  17. @peggythefrog :
    Andropen Office est disponible sur les tablettes, j’ai pu le télécharger sur un marché alternatif (pas de Play Store sur ma daube de tablette…). Si j’ai bondi de joie en voyant qu’il était enfin disponible, je me suis vite rétractée devant le manque d’ergonomie (pas du tout adapté aux tablettes, c’est un copié-collé du logiciel sur PC).

  18. La vrai question: qu’en est il des performances I/O ? La TF700T (qui est juste à coté de moi) était une catastrophe à ce niveau là, jusqu’à rendre la tablette totalement inutilisable (l’application a cessé de répondre, etc…)

    Plus d’informations sur le souci ici:
    http://forum.xda-developers.com/showthread.php?t=1761036

    J’ai du rooter la tablette, installer un kernel spécifique et faire tout un tas de manip’ avant de la rendre utilisable…

  19. après lecture des commentaires, j’ai le meme problème pour les lettres & il arrive que la tablette se mette en veille subitement, le doigtposé dessus ou non. il faut alors appuyer sur le bouton marche/arret, et ça ne fonctionne pas à chaque fois. Est-ce qu’il (ça vient de le faire alors que je frappe les touches du dock) y a quelque chose à con(encore une fois)figurer pour que cela cesse????
    j’ai reçu cet appareil depuis 4j, eet il fait ça de façon très aléatoire…dois-je le renvoyer?

  20. J’ai également remarqué un bug au niveau d’un décalage avec le clavier ASUS sur les lettres H J K L M….j’espère vivement qu’ASUS rétablira cet erreur incroyable, surtout au moment des fêtes de fin d’année…c’est pas top….sinon il faut passer par le clavier GOOGLE mais bof, moins joli quand même….sinon le TF701 est très bien

  21. Bonjour, j’ai la tf701t dans les mains depuis noel. C’est une très bonne tablette. La résolution de l’écran est sublime, par contre il consomme pas mal avec la lumière à fond (ce qui n’est pas nécessaire celà dit) ; mais malgré tout l’autonomie est suffisante pour surfer toute la journée : que demander de plus ? Quand aux performances, elle est rapide et fluide (à peine un très très très léger lag (quelques milisecondes) quand on fait défiler des longues pages.

    Par conter j’ai un soucis avec les bords de la tablette : quand j’appuie un peu dessus en la prenant en main (bien obligé) ils s’enfoncent légèrement dans la coque en grinçant un peu au niveau des cotés (en orietation paysage) et quand j’applique une légère tortion à la tablette j’entend un brut à l’intérieur en haut à droite. Comme celà se produit dès que la tablette est manipulée et qu’elle va etre souvent branchée-débranchée du dock ça m’inquiète. Quelqu’un à le meme problème ? Car si c’est un défaut isolé, je la rapporte au SAV. Merci d’avance.

  22. Bonjour, j’ai tablette tf701 depuis 15 jours et s’en suis très content, à une exception près : le Bluetooth.
    Tout fonctionne très bien en émission, je peux échanger en Bluetooth avec un ordinateur, un téléphone ou une tablette.
    Un gros problème en réception, quel que soit l’appareil émetteur ( ordinateur, téléphone ou tablette) ; j’ai toujours le même message : “Fichier entrant provenant d’un autre appareil. Confirmez que vous souhaitez recevoir ce fichier”. Ce message s’efface au bout d’une seconde sans me donner le temps de confirmer.
    J’ai réinitialisé 2 fois la tf701 , je l’ai aussi dissociée et rejumelée avec les autres machines. Le problème persiste toujours.
    Entre l’ordinateur, la tablette Tab 2 et le téléphone tout fonctionne bien.
    Est-ce que quelqu’un a ou eu ce problème ? Merci.

  23. Même souci pour le décalage du clavier tactile, et en prime une touche “r” du clavier physique qui écrit à l’infini + le “5” accessible uniquement par le verrouillage majuscule et non par la touche maj (d’ailleurs, très étrange puisque la touche maj fonctionne correctement…) et de petits mais récurrents bugs graphique : au sortir de la veille ou au changement d’application, un écran de pixels colorés style vieille télé apparaissait. En consultant internet, j’ai constaté un mécontentement général et une omniprésence du décalage sur le clavier tactile, alors venant de me la faire rembourser, j’hésite franchement à en racheter une…

  24. le bug pour le clavier virtuel jklm disparait après la mise à jour, il faut être patient et la mise à jour vous sera proposé automatiquement moi j’ai attendu un ou deux jours après mon achat….

  25. même bug sur le clavier tactile de Asus. Lorsque j’appuie sur les touches K, L et M il m’écrit la lettre de la touche d’à côté ! quand aura-t-on un correctif ?
    Et une notice correcte, car celle qu’on trouve concerne l’ASUS 700 et les boutons sont différents, une description des infos affichées sur le haut de l’écran semble indispensable, que signifient les flèches vers le bas soulignées d’un tiret ?
    Il n’est pas admissible qu’une notice soit absente à la livraison de la tablette.

  26. J’ai eu aussi le bug du clavier virtuel. Apparemment, une mise à jour système le corrige.
    Par contre, question mécanique ce n’est pas terrible : la structure de la tablette seule n’est pas très rigide. Résultat : casse de l’écran et de la partie tactile. Non pris en charge par la garantie et coûte environ 290€ en réparation!!! Pourtant je l’utilise dans une pochette comme la précédente qui était une Samsung Galaxy Tab 1ère du nom…
    Hormis ça, la tablette est très performante, réactive, l’écran est superbe…

  27. Tablette non fiable et surtout mauvais SAV
    ne pas acheter asus

    j’étais un bon client Asus, jusqu’a cette tablette et surtout j’était content de mon achat mais tout d’un coup : problème !!
    achetée en février , en juin elle refuse de charger !
    jusque là à priori pas de problème , le SAV va faire son boulot elle est sous garantie !
    donc envois au sav, 3 mois après, fin aout toujours pas de nouvelles…

    sur beaucoup de site je découvre que je ne suis pas le seul !!

  28. Une belle arnaque – morte au bout de 14 mois ………ne veut pas exécuter le wipe data. Bloquée en ecran noir du jour au lendemain, le wipe data se bloque au bout de quelque secondes Android couché avec triangle rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *