Test

Test : Colin MacRae DIRT (Xbox 360)

Par JDGa le

Colin Macrae est une série qui a su traverser les générations de joueurs ainsi que les générations de consoles et de PC. Hé oui vous l'avez surement connu vous aussi quand le petit nouveau des jeux de rallye faisait sa première apparition sur la première PlayStation et franchement très peu de jeux peuvent passer toutes ces années et à  chaque épisode être meilleur que l'ancienne version. Ce Colin MacRae DIRT va nous prouver qu'encore une fois la série tient ses promesses. Merci à  Cortec pour ce test !

Colin Macrae est une série qui a su traverser les générations de joueurs ainsi que les générations de consoles et de PC. Hé oui vous l’avez surement connu vous aussi quand le petit nouveau des jeux de rallye faisait sa première apparition sur la première PlayStation et franchement très peu de jeux peuvent passer toutes ces années et à  chaque épisode être meilleur que l’ancienne version. Ce Colin MacRae DIRT va nous prouver qu’encore une fois la série tient ses promesses.

Merci à  Cortec pour ce test !


Après de longues heures à  me balader dans les différents modes de DIRT, je peux vous l’assurer: le jeu offre d’excellentes sensations et il est extraordinairement immersif. Juste pour dire que, voilà  : je n’ai pas pris mon pied comme à§a depuis des années ! Je suis sous le charme.

Après des temps de chargements un peu long (c’est rageant d’attendre plus de 40 secondes avant chaque épreuve), je voudrais passer sans transition aucune à  la réalisation sublime de ce premier Colin next-gen… Les développeurs ont bossé, paraà®t-il, 18 mois rien que pour créer “NEON”, le moteur du jeu, et ce dernier fait franchement des merveilles : la modélisation des caisses est d’abord de très bonne facture, et ces dernières se déforment à  souhait via un système de dégà¢ts très performant. Les différents effets de réflexion sur les carrosseries et les vitres donnent avec brio dans un réalisme à  toute épreuve… Mais le plus impressionnant tient tout de même dans les décors, tout simplement splendides et ultra crédibles. La profondeur de champ donne parfois le vertige, tandis que chaque élément (bitume, arbres, etc.) se pose là  le plus naturellement du monde.

La grosse nouveauté de cet opus, c’est bien sûr l’arrivée de différentes épreuves en plus du rallye WRC classique. On trouve du offroad en pagaille avec le Rallye Raid, la Course de Cà´te, le Rallye Cross, et même des courses de CORR (buggies aux suspensions caoutchoucs bienvenus). Toutes ces épreuves sont mélangées dans un mode Carrière pyramidal bien foutu, en 11 niveaux et avec un système de points à  engranger qui a le bon goût de ne pas vous obliger à  participer à  tout. Si le offroad vous saoule (les épreuves sont sympa mais clairement moins intéressantes que le rallye pur et dur, si vous voulez mon avis), rien ne vous empêche de vous contenter du WRC.

Bon après de bonnes critiques, passons au mauvais point du jeu : je veux bien sûr parler du live qui est vraiment ridicule. Pourquoi ne pas avoir fait des courses à  8 en Rallye Raid ou encore des corses à  2 en super spéciale ??? Franchement là  ils ne se sont pas foulés ! On doit juste se contenter de chronos ! Manque de temps, absence d’envie ou choix volontaire ? Quelques soient les raisons, l’absence de jeu en écran splitté (qui est pourtant une norme à  laquelle se plie bon nombre de développeurs depuis belle lurette) est une erreur que les joueurs ne manqueront pas de pointer du doigt, tout comme le choix de concourir seul pour le mode XBOX Live. Certainement le gros point noir du jeu.

Conclusion : DIRT est un très bon jeu d’arcade, doté d’une réalisation solide et d’un contenu important. Avec sa prise en main éclair, son gameplay ne plaira pas à  tout le monde et sûrement pas aux puristes de la simulation ni aux amateurs du live. Mais ceux qui désirent faire la course dans des véhicules superbement modélisés, dans des décors à  la limite du photo réalisme et qui adorent les replays, alors ceux là  adoreront ce Colin MacRae DIRT, moi en tout cas je suis conquis !

Colin Macrae est une série qui a su traverser les générations de joueurs ainsi que les générations de consoles et de PC. Hé oui vous l’avez surement connu vous aussi quand le petit nouveau des jeux de rallye faisait sa première apparition sur la première PlayStation et franchement très peu de jeux peuvent passer toutes ces années et à  chaque épisode être meilleur que l’ancienne version. Ce Colin MacRae DIRT va nous prouver qu’encore une fois la série tient ses promesses.

Merci à  Cortec pour ce test !


Après de longues heures à  me balader dans les différents modes de DIRT, je peux vous l’assurer: le jeu offre d’excellentes sensations et il est extraordinairement immersif. Juste pour dire que, voilà  : je n’ai pas pris mon pied comme à§a depuis des années ! Je suis sous le charme.

Après des temps de chargements un peu long (c’est rageant d’attendre plus de 40 secondes avant chaque épreuve), je voudrais passer sans transition aucune à  la réalisation sublime de ce premier Colin next-gen… Les développeurs ont bossé, paraà®t-il, 18 mois rien que pour créer “NEON”, le moteur du jeu, et ce dernier fait franchement des merveilles : la modélisation des caisses est d’abord de très bonne facture, et ces dernières se déforment à  souhait via un système de dégà¢ts très performant. Les différents effets de réflexion sur les carrosseries et les vitres donnent avec brio dans un réalisme à  toute épreuve… Mais le plus impressionnant tient tout de même dans les décors, tout simplement splendides et ultra crédibles. La profondeur de champ donne parfois le vertige, tandis que chaque élément (bitume, arbres, etc.) se pose là  le plus naturellement du monde.

La grosse nouveauté de cet opus, c’est bien sûr l’arrivée de différentes épreuves en plus du rallye WRC classique. On trouve du offroad en pagaille avec le Rallye Raid, la Course de Cà´te, le Rallye Cross, et même des courses de CORR (buggies aux suspensions caoutchoucs bienvenus). Toutes ces épreuves sont mélangées dans un mode Carrière pyramidal bien foutu, en 11 niveaux et avec un système de points à  engranger qui a le bon goût de ne pas vous obliger à  participer à  tout. Si le offroad vous saoule (les épreuves sont sympa mais clairement moins intéressantes que le rallye pur et dur, si vous voulez mon avis), rien ne vous empêche de vous contenter du WRC.

Bon après de bonnes critiques, passons au mauvais point du jeu : je veux bien sûr parler du live qui est vraiment ridicule. Pourquoi ne pas avoir fait des courses à  8 en Rallye Raid ou encore des corses à  2 en super spéciale ??? Franchement là  ils ne se sont pas foulés ! On doit juste se contenter de chronos ! Manque de temps, absence d’envie ou choix volontaire ? Quelques soient les raisons, l’absence de jeu en écran splitté (qui est pourtant une norme à  laquelle se plie bon nombre de développeurs depuis belle lurette) est une erreur que les joueurs ne manqueront pas de pointer du doigt, tout comme le choix de concourir seul pour le mode XBOX Live. Certainement le gros point noir du jeu.

Conclusion : DIRT est un très bon jeu d’arcade, doté d’une réalisation solide et d’un contenu important. Avec sa prise en main éclair, son gameplay ne plaira pas à  tout le monde et sûrement pas aux puristes de la simulation ni aux amateurs du live. Mais ceux qui désirent faire la course dans des véhicules superbement modélisés, dans des décors à  la limite du photo réalisme et qui adorent les replays, alors ceux là  adoreront ce Colin MacRae DIRT, moi en tout cas je suis conquis !