Test

Test flash : Dragon Ball Z : Tenkaichi Tag Team

Par Rédacteur Invité le

Parallèlement au développement de la série DBZ : Raging Blast sur PS3 et Xbox 360, Spike s’est décidé à faire revenir Goku et sa bande sur la petite portable de Sony. Et d’une façon plutôt originale, délaissant le classique 1 contre 1 au profit de combats en équipe… Décidément, on commencerait presque à se demander […]

Parallèlement au développement de la série DBZ : Raging Blast sur PS3 et Xbox 360, Spike s’est décidé à faire revenir Goku et sa bande sur la petite portable de Sony. Et d’une façon plutôt originale, délaissant le classique 1 contre 1 au profit de combats en équipe…

dragon-ball-z-tenkaichi-tag-team-playstation-portable-psp-101

Décidément, on commencerait presque à se demander quand la licence de Toriyama cessera de hanter nos consoles. Chaque année à la même époque depuis un petit moment déjà, c’est toujours la même chose : on retrouve un développeur qui tente de remettre en scène comme il peut l’histoire de Goku, que tout le monde connait pourtant déjà sur le bout des doigts. Mais si on se plaisait à la redécouvrir il y a quelques temps encore, ces derniers temps, l’overdose guette. Et quand bien même Spike tente le pari osé du combat en équipe (on avait de mémoire pas vu ça depuis le médiocre DBZ : Legends sur PSX…), le fait d’être en mesure de friter ses adversaires en duo n’est pas SI révolutionnaire que ça. Comprenez que vous aurez en gros le choix d’aller vous castagner à deux sur le même type comme des gros lâches, ou de vous occuper de votre adversaire chacun de votre côté. Et c’est à peu près tout, la stratégie n’ayant pas franchement été mise en avant sur ce point… En plus, contre l’I.A, le rythme de jeu peine à décoller, et le fait de maîtriser déjà à l’avance le gameplay du jeu n’aide pas vraiment à faire prendre la sauce. On reste ainsi par exemple sur le schéma usé du “direction + touche” pour balancer un pouvoir spécial, soumis évidemment à la bonne tenue de votre barre de Ki. Déjà-vu me dites-vous ? Et même s’il est vrai que certains combats d’anthologie sont toujours aussi plaisants à disputer (le casting du jeu étant composé de 70 personnages, vous trouverez forcément de quoi titiller votre âme de fan…), de même que l’aspect graphique du soft est léché au possible, au final, on reste sur notre faim, et on se dit que même si ce nouvel épisode est loin d’être mauvais, il est en parallèle un peu trop classique pour nous donner envie de nous y attarder comme il se doit (le fait qu’il ne propose pas non plus de jeu en ligne ni de voix Japonaises, un comble le pénalise sérieusement…) Peut-être serait-il temps pour la licence de revoir sa copie à fond, où à défaut, de s’éclipser quelques temps ?

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +

Un aspect visuel travaillé
Quelques combats toujours aussi impressionnants


Les –
Les combats en équipe finalement assez classiques
Ca sent le déjà-vu
Le rythme de jeu peine à décoller

Parallèlement au développement de la série DBZ : Raging Blast sur PS3 et Xbox 360, Spike s’est décidé à faire revenir Goku et sa bande sur la petite portable de Sony. Et d’une façon plutôt originale, délaissant le classique 1 contre 1 au profit de combats en équipe…

dragon-ball-z-tenkaichi-tag-team-playstation-portable-psp-101

Décidément, on commencerait presque à se demander quand la licence de Toriyama cessera de hanter nos consoles. Chaque année à la même époque depuis un petit moment déjà, c’est toujours la même chose : on retrouve un développeur qui tente de remettre en scène comme il peut l’histoire de Goku, que tout le monde connait pourtant déjà sur le bout des doigts. Mais si on se plaisait à la redécouvrir il y a quelques temps encore, ces derniers temps, l’overdose guette. Et quand bien même Spike tente le pari osé du combat en équipe (on avait de mémoire pas vu ça depuis le médiocre DBZ : Legends sur PSX…), le fait d’être en mesure de friter ses adversaires en duo n’est pas SI révolutionnaire que ça. Comprenez que vous aurez en gros le choix d’aller vous castagner à deux sur le même type comme des gros lâches, ou de vous occuper de votre adversaire chacun de votre côté. Et c’est à peu près tout, la stratégie n’ayant pas franchement été mise en avant sur ce point… En plus, contre l’I.A, le rythme de jeu peine à décoller, et le fait de maîtriser déjà à l’avance le gameplay du jeu n’aide pas vraiment à faire prendre la sauce. On reste ainsi par exemple sur le schéma usé du “direction + touche” pour balancer un pouvoir spécial, soumis évidemment à la bonne tenue de votre barre de Ki. Déjà-vu me dites-vous ? Et même s’il est vrai que certains combats d’anthologie sont toujours aussi plaisants à disputer (le casting du jeu étant composé de 70 personnages, vous trouverez forcément de quoi titiller votre âme de fan…), de même que l’aspect graphique du soft est léché au possible, au final, on reste sur notre faim, et on se dit que même si ce nouvel épisode est loin d’être mauvais, il est en parallèle un peu trop classique pour nous donner envie de nous y attarder comme il se doit (le fait qu’il ne propose pas non plus de jeu en ligne ni de voix Japonaises, un comble le pénalise sérieusement…) Peut-être serait-il temps pour la licence de revoir sa copie à fond, où à défaut, de s’éclipser quelques temps ?

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +

Un aspect visuel travaillé
Quelques combats toujours aussi impressionnants


Les –
Les combats en équipe finalement assez classiques
Ca sent le déjà-vu
Le rythme de jeu peine à décoller