Test

Test : Call of Duty : Black Ops

Par François le

Tous les fans de la série Call of Duty et les fans de FPS multi-joueurs ont certainement déjà dû se ruer sur le nouveau blockbuster Black Ops. Un blockbuster qui revient chaque année à la même époque, et qui développe à chaque fois une attente palpable chez les gamers. Mettons les choses au clair : ce test est surtout destiné aux gamers n’ayant pas encore connu l’expérience Call of Duty. Et forcément, il sera orienté d’une manière un peu différente de d’habitude. Explications…

COD1

Il est difficile d’écrire un test sur un titre de la série Call of Duty. Pourquoi ? Parce que la série, surtout depuis Modern Warfare (COD 4), est très « formatée ». Chaque épisode contient donc une partie solo calibrée comme un blockbuster Hollywoodien (tout en offrant malheureusement, une durée de vie de moins en moins conséquente) avec ce qu’il faut comme moyens pour la réalisation réalisation… Ici le scénario s’intéresse à un membre des Black Ops de la CIA, effectuant des missions (avec un fil conducteur classique, à savoir retrouver le gros méchant de l’histoire) sur à peu près tous les théâtres de combats de la guerre froide (Laos, Vietnam, Russie, etc.). Voilà pour ce qui est du scénar’. Vous vous attendiez à quelque chose d’autre peut-être ? Bref, rayon nouveautés maintenant, notons qu’on a cette fois droit à une arbalète, jouissive. A côté de ça, les armes sont assez classiques, et les amateurs aurons d’ailleurs peut-être relevé une petite erreur historique liée à la disponibilité de notre fusil d’assaut national, le Famas, qui n’est apparu chez nous qu’en 1973 alors que la dernière partie du jeu se déroule en 1970. Bref ! Ne soyons pas trop dur, les développeurs ont voulu coller un peu de variété, et c’est louable. Comme je vous le disais plus haut, la partie solo du titre est donc plutôt courte (entre 4h et 5h) mais intense et assez bien architecturée. Malgré tout, elle n’a pas le souffle de la campagne solo des deux Modern Warfare. Par contre, on retrouve bien la patte de Treyarch, avec notamment des snipers dans les arbres Laotiens (petit clin d’œil à leur dernier COD, World at War) mais surtout une violence accrue lors des engagements, avec souvent des membres qui sautent dans une giclée de sang. Intense je vous dis !

Mais ce que la plupart des gamers attendent surtout d’un Call of Duty, c’est un multi digne de ce nom, avec ce qu’il faut comme nouveautés pour sauter le pas vers la nouvelle version. Evidemment le multi est excellent, et on retrouve tout ce qui marchait dans celui de Modern Warfare 2. Les modes habituels sont bien présents, mais Treyarch rajoute une partie économique dans l’équation. En plus de gagner de l’expérience, vous gagner des COD Points, que vous allez pouvoir gagner (et dépenser) de différentes manières et qui vous servirons à acheter de nouvelles armes, des gadgets et des améliorations pour votre personnage et vos armes. Mais en plus de l’argent que vous gagnez lors des parties, vous aurez la possibilité de signer des contrats (qui vous coûteront un peu de points), qui sont des défis généralement liés à une arme ou un comportement sur le champ de bataille. Si vous le réussissez, vous gagnerez évidemment bien plus de COD Points. Sachez également que les défis sont journaliers, et que vous devrez vous acharner pour en faire le tour ! Autre moyen de gagner des COD Points : opter pour les Wager Matches. En fait, il s’agit tout simplement d’un système de paris intégré aux multi. Vous devez finir dans les trois premiers de la map pour faire gonfler votre compte de COD Points. 4 modes de bataille existent pour les Wager Matches. Le premier est « One in the Chamber« , où vous commencerez tous la partie avec une seule balle dans votre revolver et un couteau, chaque frag vous offrant une nouvelle balle. Le second « Gun Game « , vous proposera de commencerer la partie avec un flingue à six coups de base, à chaque kill, vous obtiendrez une arme plus puissante, le vainqueur est celui qui a un kill avec chacune des vingt armes du jeu. « Sharp Shooter » lui est un deathmatch où tous les joueurs possèdent la même arme (désignée aléatoirement au début de la session). Et enfin le dernier type « Sticks and Stones » vous proposera de démarrer la partie avec une arbalète, un couteau et un tomahawk. Là encore, beaucoup de spectacle en perspective n’est ce pas ? En pratique, les Wager Matches fonctionnent plutôt bien, mais entraînez-vous bien avant de vous y mettre, car le niveau est déjà assez relevé ! Le mode Zombie est de retour également, mais cette fois-ci avec des maps bien plus grandes, et disposant également d’un système économique permettant l’achat d’armes et d’équipements pendant la session de jeu. Bref, pour faire court, le multi « fait le boulot » comme on dit, et demeure vraiment très complet ! Dommage simplement qu’on ne puisse pas en dire autant de la partie solo, bien trop rapidement expédiée.

Après la lecture de ces deux paragraphes, vous vous attendez à ce que je mette un « Must Have » à ce nouvel opus de Call of Duty. Et bien non… Cela ne sera qu’un « Pourquoi Pas ». Car le jeu est certes plutôt bon, mais il manque quelque chose… Un peu de personnalité peut-être, une âme dans tout ce déchainement pyrotechnique. Activision veut que l’on traite son dernier bébé comme un blockbuster hollywoodien. Alors oui, c’est digne d’un blockbuster qui sortirait dans les salles en été : on se marre bien, c’est rafraîchissant, mais au final, ça n’ira pas vraiment plus loin pour le gamer de base…

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +
Une réalisation de haute volée
Une période historique intéressante
Les Wager Matches

Les –
Un jeu sans réelle surprise
Un solo bien trop court
Modern Warfare 2.5 ?

Tous les fans de la série Call of Duty et les fans de FPS multi-joueurs ont certainement déjà dû se ruer sur le nouveau blockbuster Black Ops. Un blockbuster qui revient chaque année à la même époque, et qui développe à chaque fois une attente palpable chez les gamers. Mettons les choses au clair : ce test est surtout destiné aux gamers n’ayant pas encore connu l’expérience Call of Duty. Et forcément, il sera orienté d’une manière un peu différente de d’habitude. Explications…

COD1

Il est difficile d’écrire un test sur un titre de la série Call of Duty. Pourquoi ? Parce que la série, surtout depuis Modern Warfare (COD 4), est très « formatée ». Chaque épisode contient donc une partie solo calibrée comme un blockbuster Hollywoodien (tout en offrant malheureusement, une durée de vie de moins en moins conséquente) avec ce qu’il faut comme moyens pour la réalisation réalisation… Ici le scénario s’intéresse à un membre des Black Ops de la CIA, effectuant des missions (avec un fil conducteur classique, à savoir retrouver le gros méchant de l’histoire) sur à peu près tous les théâtres de combats de la guerre froide (Laos, Vietnam, Russie, etc.). Voilà pour ce qui est du scénar’. Vous vous attendiez à quelque chose d’autre peut-être ? Bref, rayon nouveautés maintenant, notons qu’on a cette fois droit à une arbalète, jouissive. A côté de ça, les armes sont assez classiques, et les amateurs aurons d’ailleurs peut-être relevé une petite erreur historique liée à la disponibilité de notre fusil d’assaut national, le Famas, qui n’est apparu chez nous qu’en 1973 alors que la dernière partie du jeu se déroule en 1970. Bref ! Ne soyons pas trop dur, les développeurs ont voulu coller un peu de variété, et c’est louable. Comme je vous le disais plus haut, la partie solo du titre est donc plutôt courte (entre 4h et 5h) mais intense et assez bien architecturée. Malgré tout, elle n’a pas le souffle de la campagne solo des deux Modern Warfare. Par contre, on retrouve bien la patte de Treyarch, avec notamment des snipers dans les arbres Laotiens (petit clin d’œil à leur dernier COD, World at War) mais surtout une violence accrue lors des engagements, avec souvent des membres qui sautent dans une giclée de sang. Intense je vous dis !

Mais ce que la plupart des gamers attendent surtout d’un Call of Duty, c’est un multi digne de ce nom, avec ce qu’il faut comme nouveautés pour sauter le pas vers la nouvelle version. Evidemment le multi est excellent, et on retrouve tout ce qui marchait dans celui de Modern Warfare 2. Les modes habituels sont bien présents, mais Treyarch rajoute une partie économique dans l’équation. En plus de gagner de l’expérience, vous gagner des COD Points, que vous allez pouvoir gagner (et dépenser) de différentes manières et qui vous servirons à acheter de nouvelles armes, des gadgets et des améliorations pour votre personnage et vos armes. Mais en plus de l’argent que vous gagnez lors des parties, vous aurez la possibilité de signer des contrats (qui vous coûteront un peu de points), qui sont des défis généralement liés à une arme ou un comportement sur le champ de bataille. Si vous le réussissez, vous gagnerez évidemment bien plus de COD Points. Sachez également que les défis sont journaliers, et que vous devrez vous acharner pour en faire le tour ! Autre moyen de gagner des COD Points : opter pour les Wager Matches. En fait, il s’agit tout simplement d’un système de paris intégré aux multi. Vous devez finir dans les trois premiers de la map pour faire gonfler votre compte de COD Points. 4 modes de bataille existent pour les Wager Matches. Le premier est « One in the Chamber« , où vous commencerez tous la partie avec une seule balle dans votre revolver et un couteau, chaque frag vous offrant une nouvelle balle. Le second « Gun Game « , vous proposera de commencerer la partie avec un flingue à six coups de base, à chaque kill, vous obtiendrez une arme plus puissante, le vainqueur est celui qui a un kill avec chacune des vingt armes du jeu. « Sharp Shooter » lui est un deathmatch où tous les joueurs possèdent la même arme (désignée aléatoirement au début de la session). Et enfin le dernier type « Sticks and Stones » vous proposera de démarrer la partie avec une arbalète, un couteau et un tomahawk. Là encore, beaucoup de spectacle en perspective n’est ce pas ? En pratique, les Wager Matches fonctionnent plutôt bien, mais entraînez-vous bien avant de vous y mettre, car le niveau est déjà assez relevé ! Le mode Zombie est de retour également, mais cette fois-ci avec des maps bien plus grandes, et disposant également d’un système économique permettant l’achat d’armes et d’équipements pendant la session de jeu. Bref, pour faire court, le multi « fait le boulot » comme on dit, et demeure vraiment très complet ! Dommage simplement qu’on ne puisse pas en dire autant de la partie solo, bien trop rapidement expédiée.

Après la lecture de ces deux paragraphes, vous vous attendez à ce que je mette un « Must Have » à ce nouvel opus de Call of Duty. Et bien non… Cela ne sera qu’un « Pourquoi Pas ». Car le jeu est certes plutôt bon, mais il manque quelque chose… Un peu de personnalité peut-être, une âme dans tout ce déchainement pyrotechnique. Activision veut que l’on traite son dernier bébé comme un blockbuster hollywoodien. Alors oui, c’est digne d’un blockbuster qui sortirait dans les salles en été : on se marre bien, c’est rafraîchissant, mais au final, ça n’ira pas vraiment plus loin pour le gamer de base…

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +
Une réalisation de haute volée
Une période historique intéressante
Les Wager Matches

Les –
Un jeu sans réelle surprise
Un solo bien trop court
Modern Warfare 2.5 ?