Test

Test flash : Star Xtrem by SFR

Notre avis
4 / 10
Smartphone

Par Pierre le

Les phablets ont le vent en poupe à l’heure actuelle et ZTE aussi s’est lancé sur le créneau. Le constructeur chinois a sorti son Grand Memo et SFR le propose aujourd’hui en marque blanche sous l’appellation Star Xtrem. Malheureusement, le Star Xtrem n’a pas les armes pour faire face à la concurrence.

DSC03439

Design

Au niveau du design, le Star Xtrem n’est pas un exemple à suivre. Certes, cela ne remet pas en cause les qualités du smartphone, mais l’aspect visuel est la première chose qui séduit dans un modèle. Ici, nous avons le droit à un smartphone entièrement en plastique qui donne une impression désagréable d’inachevé.

Le dos est manufacturé en plastique (donc) mat doux et le smartphone est cerclé d’une barre de plastique effet aluminium. Le problème ici est que tous les composants sont dépareillés, ce qui donne l’impression d’avoir un prototype en main. L’appareil photo est également mal intégré dans le tout.

DSC03423

Sur les côtés, nous retrouvons les traditionnels boutons d’allumage et de sons. Si ces derniers sont plutôt bien intégrés au design, ce n’est pas le cas des capots pour la capte Sim et la microSD. Ostentatoires et mal fichus, ces capots sont une erreur de design, surtout avec les termes SIM et MicroSD marqués en gris clair sur un fond noir.

Le design du Star Xtrem n’a certainement pas été l’objectif premier de ZTE. Approximatif, cheap, mal fini, le smartphone n’est tout simplement pas agréable à regarder. Sans compter le fait que le terminal n’est pas plaisant en main, avec son épaisseur importante (9,12mm) et son poids (150 grammes).

DSC03429

Caractéristiques

Le design, ça ne fait pas tout. Et dans le cas du Ster Xtrem, c’est plutôt une bonne nouvelle. Côté caractéristiques, le smartphone siglé SFR n’est pas un monstre de guerre, mais il a tout de même le mérite de se défendre

Côté écran, nous retrouvons un LCD de 5,7 pouces d’une définition de 1 280 x 720 pixels. À l’intérieur, nous trouvons un processeur dual-core Qualcomm MSM8960 cadencé à 1,5 GHz, 1 Go de RAM, 16 Go de mémoire extensible via MicroSD et une batterie de 3 200 mAh.

DSC03419

L’APN est lui un capteur 8 mégapixels capable d’enregistrer en 1080p. En façade, ZTE nous propose une caméra frontale de 1 mégapixels.

Pour finir, le smartphone est équipé d’Android 4.1 sans surcouche (mais avec des applications installées par SFR) et dispose d’un DAS de 0,233 W/Kg. Le tout est condensé dans des dimensions de 158 x 82 x 9,12 mm pour 150 grammes.

Le Star Xtrem est vendu 399 € nu et son prix peut descendre jusqu’à 1 € avec un forfait chez SFR.

Utilisation

Les choses se compliquent lorsqu’on allume enfin le smartphone. Premier défaut majeur : l’OS a du mal. Que ce soit pour naviguer dans les menus, pour passer d’un onglet à un autre ou pour utiliser une application, l’OS n’est jamais fluide. Certes, ce n’est pas un smartphone haut de gamme que nous avons là, mais on se demande tout de même comment ZTE a pu faire un smartphone qui est tout sauf fluide dans les menus, sans aucune application active. Certes, ce n’est pas non plus inutilisable, mais tout de même.

DSC03442

Néanmoins, on apprécie certaines choses, comme l’absence de surcouche. Ici, SFR a préféré laisser un Android nu en s’abstenant d’y inclure sa propre surcouche. Mais l’opérateur a cependant pris soin d’ajouter quelques applications natives. Certaines sont un plus (mon Compte SFR, SFR TV, SFR Wifi), d’autres sont dispensables (Fort Boyard). Certains ajouts sont sympathiques, comme le menu lors du déverrouillage. Notons également l’absence de boutons virtuels sur le Star Xtrem, trois boutons sensitifs étant disponibles. Une bonne chose pour ceux préférant profiter pleinement de l’écran.

On regrette notamment un écran de mauvaise qualité. Certes, le Star Xtrem dispose d’un écran 720p, mais bourré de défauts. Le tout tire vers le noir, ce qui nous donne des couleurs peu fidèles, voire complètement délavées. Même chose pour le taux de contraste qui est ici loin d’être optimal.

DSC03440

Multimédia

Rien à redire du côté du multimédia, le Star Xtrem s’en sortant avec les honneurs. Il est ainsi possible de lire des vidéos en 1080p, avec des sous titres sans temps morts, les vidéos étant prises en charge. Notons par ailleurs qu’il n’y a pas besoin de télécharger de logiciels tiers, tous les formats étant supportés. Une bonne chose pour ceux aimant regarder des vidéos sur leurs smartphones. De plus, le format de la phablet (5,7 pouces) est bien adapté au visionnage de vidéo.

DSC03433

Jeux

Là, ça se gâte. Le Star Xtrem n’est pas un foudre de guerre et ne fera pas tout tourner. Oubliez les Shadowgun, Horn et autres Dead Trigger. Ici, ce sera du Angry Birds ou autres jeu peu gourmand. Notons d’ailleurs que, pour certains moteurs graphiques, le smartphone dira tout simplement non. Nous avons tenté de lancer Shadowgun ou même l’outil de benchmark Epic Citadel. Sans succès. Le smartphone revenant toujours sur le menu des applications.

Photos

Ici aussi, les choses ne sont pas toutes roses. Malgré son capteur 8 mégapixels, les photos prises avec le Star Xtrem ne sont pas brillantes. Photos bruitées, gestion de la lumière à l’ouest, difficulté lors de la mise au point, le Star Xtrem n’est pas un bon smartphone de photos. Bon, tout n’est pas catastrophique non plus, mais on s’attendait quand même à mieux sur un 8 mégapixels.

IMG_20131009_172129

IMG_20131009_172606

IMG_20131009_172601

Autonomie

S’il y a un domaine ou le Star Xtrem excelle, c’est bien l’autonomie. Avec sa batterie de 3 200 mAh, le smartphone surpasse les autres modèles sur le marché dans cette catégorie. Ici, nous avons pu tenir jusqu’à 3 jours pleins en utilisation normale, un exploit pour un smartphone. Ceux pestant sur la batterie faible des portables à l’heure actuelle seront ravis, donc. Mais il y a tout de même le revers de la médaille : un rechargement assez long. Comptez bien une nuit pour recharger entièrement votre smartphone.

Benchmark

Pour finir, nous passons à la traditionnelle séance de benchmarks.

Screenshot_2013-10-09-15-51-40

Screenshot_2013-10-09-15-51-46

Screenshot_2013-10-09-16-24-31

Screenshot_2013-10-09-16-27-09

Verdict

Le Star Xtrem n’est pas un bon smartphone. Design raté, performance médiocres, optimisation logicielle à l’ouest, le smartphone (basé sur le Grand Memo, on le rappelle) n’est pas un bon produit. Pourtant, on sent que ZTE veut bien faire et que ses smartphones ont du potentiel. Malheureusement, cette sensation d’inachevée est constante lorsqu’on tient le smartphone entre nos mains. Néanmoins, le Star Xtrem s’offre à vous à un prix plus qu’abordable (1 € avec abonnement). Sur ce point, il bat les autres phablets à plate couture.

DSC03421

Les phablets ont le vent en poupe à l’heure actuelle et ZTE aussi s’est lancé sur le créneau. Le constructeur chinois a sorti son Grand Memo et SFR le propose aujourd’hui en marque blanche sous l’appellation Star Xtrem. Malheureusement, le Star Xtrem n’a pas les armes pour faire face à la concurrence.

DSC03439

Design

Au niveau du design, le Star Xtrem n’est pas un exemple à suivre. Certes, cela ne remet pas en cause les qualités du smartphone, mais l’aspect visuel est la première chose qui séduit dans un modèle. Ici, nous avons le droit à un smartphone entièrement en plastique qui donne une impression désagréable d’inachevé.

Le dos est manufacturé en plastique (donc) mat doux et le smartphone est cerclé d’une barre de plastique effet aluminium. Le problème ici est que tous les composants sont dépareillés, ce qui donne l’impression d’avoir un prototype en main. L’appareil photo est également mal intégré dans le tout.

DSC03423

Sur les côtés, nous retrouvons les traditionnels boutons d’allumage et de sons. Si ces derniers sont plutôt bien intégrés au design, ce n’est pas le cas des capots pour la capte Sim et la microSD. Ostentatoires et mal fichus, ces capots sont une erreur de design, surtout avec les termes SIM et MicroSD marqués en gris clair sur un fond noir.

Le design du Star Xtrem n’a certainement pas été l’objectif premier de ZTE. Approximatif, cheap, mal fini, le smartphone n’est tout simplement pas agréable à regarder. Sans compter le fait que le terminal n’est pas plaisant en main, avec son épaisseur importante (9,12mm) et son poids (150 grammes).

DSC03429

Caractéristiques

Le design, ça ne fait pas tout. Et dans le cas du Ster Xtrem, c’est plutôt une bonne nouvelle. Côté caractéristiques, le smartphone siglé SFR n’est pas un monstre de guerre, mais il a tout de même le mérite de se défendre

Côté écran, nous retrouvons un LCD de 5,7 pouces d’une définition de 1 280 x 720 pixels. À l’intérieur, nous trouvons un processeur dual-core Qualcomm MSM8960 cadencé à 1,5 GHz, 1 Go de RAM, 16 Go de mémoire extensible via MicroSD et une batterie de 3 200 mAh.

DSC03419

L’APN est lui un capteur 8 mégapixels capable d’enregistrer en 1080p. En façade, ZTE nous propose une caméra frontale de 1 mégapixels.

Pour finir, le smartphone est équipé d’Android 4.1 sans surcouche (mais avec des applications installées par SFR) et dispose d’un DAS de 0,233 W/Kg. Le tout est condensé dans des dimensions de 158 x 82 x 9,12 mm pour 150 grammes.

Le Star Xtrem est vendu 399 € nu et son prix peut descendre jusqu’à 1 € avec un forfait chez SFR.

Utilisation

Les choses se compliquent lorsqu’on allume enfin le smartphone. Premier défaut majeur : l’OS a du mal. Que ce soit pour naviguer dans les menus, pour passer d’un onglet à un autre ou pour utiliser une application, l’OS n’est jamais fluide. Certes, ce n’est pas un smartphone haut de gamme que nous avons là, mais on se demande tout de même comment ZTE a pu faire un smartphone qui est tout sauf fluide dans les menus, sans aucune application active. Certes, ce n’est pas non plus inutilisable, mais tout de même.

DSC03442

Néanmoins, on apprécie certaines choses, comme l’absence de surcouche. Ici, SFR a préféré laisser un Android nu en s’abstenant d’y inclure sa propre surcouche. Mais l’opérateur a cependant pris soin d’ajouter quelques applications natives. Certaines sont un plus (mon Compte SFR, SFR TV, SFR Wifi), d’autres sont dispensables (Fort Boyard). Certains ajouts sont sympathiques, comme le menu lors du déverrouillage. Notons également l’absence de boutons virtuels sur le Star Xtrem, trois boutons sensitifs étant disponibles. Une bonne chose pour ceux préférant profiter pleinement de l’écran.

On regrette notamment un écran de mauvaise qualité. Certes, le Star Xtrem dispose d’un écran 720p, mais bourré de défauts. Le tout tire vers le noir, ce qui nous donne des couleurs peu fidèles, voire complètement délavées. Même chose pour le taux de contraste qui est ici loin d’être optimal.

DSC03440

Multimédia

Rien à redire du côté du multimédia, le Star Xtrem s’en sortant avec les honneurs. Il est ainsi possible de lire des vidéos en 1080p, avec des sous titres sans temps morts, les vidéos étant prises en charge. Notons par ailleurs qu’il n’y a pas besoin de télécharger de logiciels tiers, tous les formats étant supportés. Une bonne chose pour ceux aimant regarder des vidéos sur leurs smartphones. De plus, le format de la phablet (5,7 pouces) est bien adapté au visionnage de vidéo.

DSC03433

Jeux

Là, ça se gâte. Le Star Xtrem n’est pas un foudre de guerre et ne fera pas tout tourner. Oubliez les Shadowgun, Horn et autres Dead Trigger. Ici, ce sera du Angry Birds ou autres jeu peu gourmand. Notons d’ailleurs que, pour certains moteurs graphiques, le smartphone dira tout simplement non. Nous avons tenté de lancer Shadowgun ou même l’outil de benchmark Epic Citadel. Sans succès. Le smartphone revenant toujours sur le menu des applications.

Photos

Ici aussi, les choses ne sont pas toutes roses. Malgré son capteur 8 mégapixels, les photos prises avec le Star Xtrem ne sont pas brillantes. Photos bruitées, gestion de la lumière à l’ouest, difficulté lors de la mise au point, le Star Xtrem n’est pas un bon smartphone de photos. Bon, tout n’est pas catastrophique non plus, mais on s’attendait quand même à mieux sur un 8 mégapixels.

IMG_20131009_172129

IMG_20131009_172606

IMG_20131009_172601

Autonomie

S’il y a un domaine ou le Star Xtrem excelle, c’est bien l’autonomie. Avec sa batterie de 3 200 mAh, le smartphone surpasse les autres modèles sur le marché dans cette catégorie. Ici, nous avons pu tenir jusqu’à 3 jours pleins en utilisation normale, un exploit pour un smartphone. Ceux pestant sur la batterie faible des portables à l’heure actuelle seront ravis, donc. Mais il y a tout de même le revers de la médaille : un rechargement assez long. Comptez bien une nuit pour recharger entièrement votre smartphone.

Benchmark

Pour finir, nous passons à la traditionnelle séance de benchmarks.

Screenshot_2013-10-09-15-51-40

Screenshot_2013-10-09-15-51-46

Screenshot_2013-10-09-16-24-31

Screenshot_2013-10-09-16-27-09

Verdict

Le Star Xtrem n’est pas un bon smartphone. Design raté, performance médiocres, optimisation logicielle à l’ouest, le smartphone (basé sur le Grand Memo, on le rappelle) n’est pas un bon produit. Pourtant, on sent que ZTE veut bien faire et que ses smartphones ont du potentiel. Malheureusement, cette sensation d’inachevée est constante lorsqu’on tient le smartphone entre nos mains. Néanmoins, le Star Xtrem s’offre à vous à un prix plus qu’abordable (1 € avec abonnement). Sur ce point, il bat les autres phablets à plate couture.

DSC03421

Notre avis

Inachevé

4 / 10