Test

Test : LG G3

Android

Par Anh Phan le

Conclusion

LG ne propose pas les fonctions gadgets du Samsung Galaxy S5 et il restera toujours quelques petites choses à améliorer sur son G3 mais pour être honnête, aucune des fonctions supplémentaires présentés sur les smartphones concurrents ne m’a manqué alors que je testais le dernier smartphone du constructeur coréen. Le G3 représente ainsi sans doute à l’heure actuelle le meilleur des smartphones Android haut de gamme et se positionne aussi comme le moins cher.

Le G3 est le digne successeur du G2 avec une meilleure finition, un APN performant, un autofocus laser impressionnant, toujours une bonne autonomie mais surtout un écran Quad HD sans équivalent, le tout toujours dans un encombrement réduit.

La Galerie Photo

Sommaire du Test 

Pages : 1 2 3 4 5 6 7
Comme vous le savez maintenant, c’est le 27 mai dernier que LG a annoncé le successeur de l’excellentissime G2. Voici donc le nouveau LG G3 et pour marquer le coup, la marque coréenne a décidé de frapper un grand coup vis-à-vis de ses concurrents.

Aussi, pour se différencier des autres smartphones Android haut de gamme, le LG G3 fait parti d’un des premiers smartphones avec un écran Quad HD et donc une densité record. Nouveau fleuron de la marque coréenne, il représente la réponse de LG face à Samsung, Sony Mobile, HTC ou encore les nouvelles marques aux smartphones haut de gamme et low cost.

lg-g3-live-01

Les Caractéristiques et le Packaging

Pour rappel sur les caractéristiques, le nouveau LG G3 vous propose :

– Android 4.4.2 KitKat
– Surcouche Optimus UI
– Technologie Knock On
– Dalle IPS sRGB de 5,5″
– Résolution Quad HD de 1440×2560 (538ppp)
– Boîtier finition plastique “Metallic Skin”
– Processeur Qualcomm Snapdragon 801 cadencé à 2,5Ghz
– GPU Adreno 330
– 16Go ou 32Go de mémoire interne
– Port mémoire MicroSD (jusqu’à 128Go)
– 2Go ou 3Go de RAM
– APN rétro-éclairé de 13 Mégapixels
– Dual-Flash LED et Autofocus laser
– Objectif grand angle de 28mm avec une ouverture à F/2,0 =================
– Enregistrement de vidéos en HD 720p, Full HD 1080p, HDR et Ultra HD 2160p
– Caméra visio avec un capteur rétro-éclairé de 2,1 Mégapixels
– Objectif frontal grand angle avec une ouverture de F/2.0
– 3G/3G+, H+, 4G LTE
– Port micro-SIM
– WiFi a/b/g/n/ac (2.4GHz et 5GHz)
– Bluetooth 4.0, NFC, A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct)
– Port USB 2.0 compatible MHL
– Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
– Capteur de proximité et de luminosité
– Port iR (InfraRouge)
– Batterie de 3000 mAh
– Taille de 146,3×74,7×8,9mm
– Poids de 149g

Avant d’aller plus loin, je vous rappelle que le modèle que nous avons est un modèle coréen. La 4G LTE est compatible avec nos réseaux français et dans l’absolu, c’est le même smartphone que vous aurez lors de la sortie européenne début juillet. À noter également que notre version est une version RC du modèle coréen qui vient de sortir en Corée.
Côté physique, le modèle coréen diffère du modèle européen avec la présence d’une antenne T-DMB. Il faut comprendre qu’au pays du Kim Chi, les mobinautes sont très friands de la TV Mobile alors que chez nous, ça n’a jamais vraiment percé.

lg-g3-box-live-03

Côté packaging, vous vous doutez bien que la marque coréenne ne va pas révolutionner le genre. On retrouve ainsi une boîte en carton avec un rendu similaire au “Metallic Skin” utilisé sur le G3. Sans surprise, on retrouve les éternels câble micro-USB (qu’on nous a fourni à côté), chargeur USB et des écouteurs/kits mains-libres avec un câble plat. Vous le devinez, LG proposera dans la boîte finale les notices d’utilisation pour une première prise en main. Rien de bien original donc.

Pour son prix, comptez officiellement 599€ hors abonnement pour la version 16Go avec 2Go de RAM. La version 32Go avec 3Go de RAM sera aussi disponible dans nos contrées mais à l’heure du test, on n’a pas encore son prix officiel, comptez sans doute 100€ de plus.

[nextpage title=”Conclusion et Galerie”]

Conclusion

LG ne propose pas les fonctions gadgets du Samsung Galaxy S5 et il restera toujours quelques petites choses à améliorer sur son G3 mais pour être honnête, aucune des fonctions supplémentaires présentés sur les smartphones concurrents ne m’a manqué alors que je testais le dernier smartphone du constructeur coréen. Le G3 représente ainsi sans doute à l’heure actuelle le meilleur des smartphones Android haut de gamme et se positionne aussi comme le moins cher.

Le G3 est le digne successeur du G2 avec une meilleure finition, un APN performant, un autofocus laser impressionnant, toujours une bonne autonomie mais surtout un écran Quad HD sans équivalent, le tout toujours dans un encombrement réduit.

La Galerie Photo

[nextpage title=”Design”]

Le Design

On a tous en tête ce que peut être un smartphone Android haut de gamme avec une finition exemplaire grâce au HTC One (M8). On a aussi tous en tête ce que peut être un smartphone Android haut de gamme avec une finition plastique. Du coup, quand le LG G3 avait fuité, on s’attendait tous à avoir un G3 avec un dos en aluminium brossé. Eh bien non. Comme c’est la mode chez tous les constructeurs coréens, le G3 vous propose une finition plastique.

lg-g3-live-03

Mais rassurez-vous, la marque coréenne a revu sa copie et on est loin du plastique glossy du G2. Sans atteindre encore le niveau instauré par Apple ou HTC, c’est nettement mieux que Samsung par exemple. Je ne compare pas à Sony, les designs sont différents. Après, tout sera une question de goût, certains préféreront le côté verre comme sur le Sony Xperia Z2, d’autres opteront pour des dos plus classiques comme c’est le cas pour le G3. Quoiqu’il en soit, ce n’est pas du métal mais du plastique, sauf que le rendu donne l’impressions, de loin, d’avoir de l’aluminium brossé. D’ailleurs, LG utilise la nomination de “Metallic Skin”. Oui, ça ressemble à du métal (surtout sur les versions anthracite et gold) mais ça n’en a pas l’odeur et ce n’est que du plastique. D’après LG, on gagne non seulement au niveau du poids qui, je vous le rappelle, n’est que de 149g, mais surtout, le G3 aurait coûté entre 200 et 300$ de plus, si cela avait été une finition métal.

lg-g3-live-08

Avec un poids de 149g, ce n’est pas ce qui se fait de plus léger actuellement pour un smartphone mais pour une telle diagonale d’écran, c’est relativement léger finalement. C’est donc une agréable surprise, surtout que le poids est parfaitement réparti sur le smartphone. On n’a jamais eu l’impression d’avoir une phablet en main. Avec 0,4″ d’écran en plus, le G3 ne fait que 4g de plus que le Galaxy S5, c’est impressionnant. Maintenant, je vous rappelle que c’est un smartphone de 5,5″ donc la prise en main peut ne pas convenir à tout le monde. On voit le succès des Apple iPhone 5/5s ou Sony Xperia Z1 Compact qui prouvent que certains cherchent avant tout un petit smartphone.

lg-g3-live-09

Comme pour le G2, le LG G3 vous propose les boutons physiques au dos. On retrouve ainsi le bouton de veille et/ou de mise sous tension ainsi que les deux boutons de volume. Plus discret que sur le G2, ceux sur le G3 se fondent dans la coque, si bien que de profil vous ne verrez pas le bouton de veille alors qu’il était visible sur le G2. Plus discret, ce dernier ne s’allume plus et ce n’est pas plus mal. Au dos, je ne voyais que très rarement le contour illuminé du bouton sur le G2.
Pour la prise en main, je l’avais déjà dit avec le G2 mais je me demande encore pourquoi tous les constructeurs ne s’y sont pas mis tant c’est pratique avec les écrans de 5″ et plus. L’index (que vous soyez droitier ou gaucher) tombe automatiquement sur ces boutons et vous gardez une parfaite prise sur le téléphone, ce qui évite de le faire glisser des mains. J’ai aussi noté qu’avec les boutons au dos, il y avait moins d’appuis par erreur, du moins, dans mon cas. Une pression longue sur le bouton de volume du haut vous permettra de lancer l’application Quick Memo alors que l’autre permettra de lancer l’application photo ou de déclencher en mode selfie. L’accès à ces boutons de volume se fait assez simplement puisque le bouton de mise sous tension et/ou de veille sert de référence. Pratique.

lg-g3-live-27

Pour compléter l’expérience, je vous rappelle que LG intègre la technologie Knock On qui permet d’allumer et d’éteindre l’écran par un double-tap sur l’écran. Ce n’est pas grand chose mais c’est super pratique, surtout quand le smartphone est posé sur une table. Depuis le MWC 2014, la technologie a évolué et on peut maintenant déverrouiller son smartphone à partir d’une séquence de 4 à 8 taps sur l’écran. Je trouvais cette méthode pas très convaincante au départ mais depuis, je m’y suis habitué et ce n’est pas si mal. Surtout, je suis quasi sûr que personne n’arrive à comprendre comment je tape sur l’écran alors qu’avec un schéma ou un code PIN, on peut voir ce que je trace ou les chiffres. Avec un lecteur biométrique, on peut me couper le doigt, avec un un lecteur rétinien, on peut m’arracher l’œil, etc. Bref, c’est plutôt fiable à mon humble avis.

lg-g3-live-06

Du côté de la description physique, le LG G3 vous propose un encombrement à mi-chemin entre un Samsung Galaxy S5 et un Sony Xperia Z2. Le haut de l’écran fait place au premier haut-parleur avec, à sa gauche, une LED de notification, la caméra visio avec un capteur de 2,1 Mégapixels ainsi que les capteurs de proximité et de luminosité. Le logo LG se retrouve en bas de l’écran et sur la version blanche, c’est plutôt discret. Vous ne trouverez rien sur les tranches gauche et droite, les ports Micro-SIM et Micro-SD se retrouvant sous la coque arrière au-dessus de la batterie. Je vous rappelle que la batterie de 3000mAh est amovible. Le port jack de 3,5mm, le port USB 2.0 et un premier micro se trouvent sur la tranche du bas alors que sur la tranche du haut, on retrouve le port InfraRouge et un deuxième micro. Sur cette version coréenne, vous trouverez aussi l’antenne T-DMB. Dommage donc que LG n’ait pas jugé utile de passer à de l’USB 3.0 et de proposer une certification IP67 pour résister à l’eau et aux poussières.

[nextpage title=”Utilisation, Performances & Optimus UI”]

En Utilisation, Optimus UI et les Performances

Après les tests des Samsung Galaxy S5, Sony Xperia Z2 et HTC One (M8), on commence à avoir une idée bien précise de ce que peut donner un smartphone avec dans ses entrailles un processeur quad-core Qualcomm Snapdragon 801. C’est sans doute ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle. Comme on l’avait dit avec les autres, le LG G3 est un monstre de puissance. Alors que les versions de démo vues lors de la présentation à Londres présentaient des saccades, je n’ai pas eu à déplorer les mêmes remarques, le tout grâce à une nouvelle mise à jour la jour de la conférence de presse.

lg-g3-soft-live-33

lg-g3-soft-live-36

lg-g3-soft-live-42

lg-g3-soft-live-45

Il n’y a pas eu de ralentissements durant ma petite dizaine de jours de test. J’ai bien évidemment essayer toutes les applications gourmandes comme Real Racing 3, Asphalt 8 ou autres, je n’ai pas noté une ombre de ralentissement. Comme ce fut le cas avec le HTC One (M8) ou le Sony Xperia Z2, le LG G3 impressionne dans les benchmarks et se place forcément dans les meilleurs appareils actuellement sur le marché. On notera une fréquence de 2,5GHz, tout comme le Galaxy S5 de Samsung alors que le HTC One (M8) ne propose qu’une fréquence de 2,3GHz. Aussi, je vous laisse voir les résultats dans les différentes applications telles que Quadrant, Vellamo, 3D Mark ou encore Epic Citadel. Lorsque le smartphone est fortement sollicité, le G3 chauffe un peu mais rien de grave. C’est là que l’avantage d’une coque alu prend tout son sens comme sur le HTC One (M8) qui dissipe bien mieux la chaleur.

lg-g3-soft-live-01

lg-g3-soft-live-46

Le LG G3 tourne sous Android 4.4.2 Kit Kat avec la surcouche maison, Optimus UI. On l’avait déjà vu avec le G2, la surcouche du constructeur coréen n’est pas trop gourmande, surtout quand on la compare à celle de Samsung. Cependant, comme pas mal de produits coréens, l’abus des couleurs vives devrait être interdit. Aussi, on a été très heureux de voir que LG a écouté ses utilisateurs occidentaux puisque la marque a travaillé sur les codes couleurs afin de présenter une interface générale plus sobre et élégante. Le choix des couleurs est réussi et en le présentant à différents utilisateurs, la première remarque donnée était de savoir si le smartphone était sous Android Stock ou pas.
Dans la même mouvance que Windows Phone et iOS 7, la surcouche de LG vous propose du flat design. Contrairement à Samsung qui s’est arrêté à la barre de notifications, LG vous propose du flat design sur l’ensemble de la surcouche allant des icônes au clavier. Personnellement, j’adhère totalement.

lg-g3-soft-live-04

lg-g3-soft-live-06

Sinon, dans l’utilisation de la surcouche, c’est du grand classique. Néanmoins, LG n’est pas allé aussi loin que Samsung. Aussi, on a droit à des petites améliorations et quelques logiciels maison que l’on connait bien maintenant mais ce n’est pas l’exhaustivité de l’offre logicielle de Samsung avec ses Galaxy. On est vraiment très proche d’Android Stock et moi, ça me va. Aussi, on retrouve les fonctions phares qu’on connaissait déjà avec le G2, comme la grille de 5×5 au lieu du classique 4×4, le mode Invité qui va vous permettre de limiter l’accès à votre G3 ou encore le multi-fenêtrage. On notera également que LG a décidé de garder certaines applications, comme le navigateur internet qui fera un peu double usage avec Chrome mais qui vous permettra de découvrir la fonction Capture Plus. Celle-ci permet de faire des captures d’écran allant de ce qu’on voit à l’écran à une page web entière. C’est plutôt pratique.

lg-g3-soft-live-23

lg-g3-soft-live-24

LG a aussi annoncé avoir beaucoup travaillé sur son clavier virtuel. En effet, il est moins fouillis, plus sobre, mais surtout, il apprend peu à peu vos habitudes de frappes et petit à petit, vous gagnez du temps dans la saisie. Encore plus pour ceux qui aiment utiliser le tracé des mots. À noter que LG propose aussi de redimensionner la hauteur du clavier, un mode à une main de son clavier virtuel ainsi qu’une fonction permettant de sélectionner le mot proposé par le clavier par un simple geste vers le haut n’importe où sur le clavier, un peu comme sur BlackBerry 10 qui permet de sélectionner le mot proposé d’un simple geste vers le haut sur une des dernières lettres. On retrouve enfin les fonctions de LG comme QSlide qui est en fait une barre de raccourcis vers certaines applications vitales comme la calculatrice par exemple, Quick Memo – ou Q Memo pour les intimes – qui vous permettra de prendre rapidement des notes manuscrites et même de les afficher en surimpression sur votre bureau, pratique pour les numéros de téléphones notamment. On finit sur les notifications pour lesquelles LG a apporté sa petite touche et qui permet de gérer certaines actions directement depuis les notifications et non plus en passant dans l’application, un peu comme l’application GMail.

lg-g3-soft-live-48

lg-g3-soft-live-16

Comme tous ses concurrents, LG propose maintenant LG Heatlh qui utilisera l’accéléromètre et le GPS de votre G3 pour calculer pas, distances, calories, etc. Rien de bien transcendant en fait et ça reste assez sommaire pour l’instant. Je pense que l’application se développera plus une fois les produits connectés de la marque sur le marché. Même remarque pour S Heatlh, j’aurais aimé que LG pousse le concept plus loin encore avec des services type programmes d’entraînement ou autres. C’est l’avenir de ce genre d’application, non pas le simple calcul de l’activité physique mais ce qu’on peut vous proposer pour mieux courir et autres.

[nextpage title=”Écran et Son”]

L’écran

D’un côté, on a Sony Mobile, HTC, Apple, et plein d’autres qui défendent les dalles IPS et de l’autre, Samsung avec ses dalles AMOLED. LG a choisi, pour son G3, de rester fidèles aux dalles IPS. En revanche, pour marquer le pas sur la concurrence, l’écran du G3 vous propose une diagonale de 5,5″ avec une impressionnante résolution Quad HD soit 4x720p et 1440×2560. On se retrouve ainsi avec une densité de 538ppp.

lg-g3-live-02

Comme je l’ai précédemment dit, quand vous regardez la place que prend l’écran sur la façade avant, vous ne pouvez qu’être impressionné par les bords d’écran très fins. C’est encore plus surprenant quand vous comparez le LG G3 au Samsung Galaxy S5, Sony Xperia Z2 ou encore plus récemment le OnePlus One. Alors que la concurrence propose des écrans avec des diagonales de 5″ à 5,2″, LG a réitéré l’exploit du G2 avec le G3, à savoir caser un écran définitivement plus grand mais dans le même encombrement qu’un concurrent.

lg-g3-live-07

Je vous rappelle que LG propose les boutons virtuels d’Android, contrairement au Samsung Galaxy S5 par exemple. Du coup, en fonction des applications, optimisées ou non, vous n’utiliserez pas forcément la totalité de l’écran. C’est un peu dommage et LG en a profité pour proposer dans ses paramètres une fonction qui permet de définir les applications pour lesquelles les boutons virtuels seront masqués. Comme pour le G2, vous pourrez personnaliser les boutons virtuels avec des thèmes mais aussi quelques fonctions supplémentaires en plus des classiques Accueil, Retour et Multi-Tâches. Vous pourrez ainsi ajouter les fonctions Double Fenêtre, Notifications, QMemo+ ou encore QSlide (une barre en bas de l’écran avec 10 applications en raccourcis).

lg-g3-live-33

De mon expérience personnelle, HTC et LG sont les constructeurs qui proposent les meilleures dalles IPS et le nouveau LG G3 ne déroge pas à la règle. L’écran est non seulement impressionnant de part sa résolution, mais il s’en sort aussi admirablement bien au niveau des couleurs et de la luminosité. Les couleurs sont fidèles et ne saturent pas comme un écran OLED. Les noirs ne sont pas aussi profonds que sur ce type d’écran mais dans la lignée des derniers écrans IPS, donc très bons. Les angles de vision sont larges quelque soit votre position et je n’ai pas noté de problème particulier en plein soleil. Peut-être simplement la luminosité automatique que j’ai trouvé parfois capricieuse.

lg-g3-live-01

Avec une densité de 538ppp et à moins d’y aller au microscope, très honnêtement, vous ne verrez pas forcément de différences avec les écrans d’une densité moyenne de 440ppp, soit les écrans de 5″ à 5,2″ avec une résolution Full HD. D’après LG, l’œil humain est quand même capable de détecter la différence de qualité entre un magazine et un livre d’art. C’est la même chose pour les écrans. Ainsi, d’après la marque coréenne, pour avoir l’équivalent en qualité d’un livre d’art, il faut pas moins de 540 ppp en densité, contre 440 ppp pour un magazine de qualité. Vous voyez donc l’analogie que la marque coréenne veut mettre en place face à ses concurrents. Dans les faits, ce n’est pas aussi flagrant. Mais il faut avouez que l’écran est magnifique, c’est encore plus visible avec les deux vidéos de démos à la résolution Quad HD, présents dans l’appareil, où on voit bien clairement la qualité de l’écran.

Le Son

LG ne propose pas de haut-parleurs en façade comme le HTC One (M8). On retrouve ainsi un haut-parleur multimédia au dos de l’appareil. En revanche, la marque coréenne s’est vanté de proposer une puissance de 1W qui passe à 1,5W en rendu grâce à la technologie maison Boost Amp.

Dans les faits, le son est effectivement plutôt fort et puissant. De mes impressions, on est quand même loin de la clarté du smartphone de HTC. Le son a tendance à saturer quand on monte dans les volumes, même si on peut monter plus fort par rapport au Samsung Galaxy S5 par exemple. Très honnêtement, ça sera plus que suffisant pour les vidéos Youtube et autres joyeusetés sur le net mais ne pensez même pas à vous faire une série ou un film sans une enceinte externe ou encore des écouteurs.

lg-g3-live-10

Comme je l’avais déjà plus ou moins signalé avec les smartphones dont le haut-parleur est situé dans le dos, on a tendance à obstruer ce dernier avec nos doigts. Et quand ce ne sont pas vos doigts, le bruit ambiant aura vite raison de vous.

Du côté de l’applicatif, c’est assez classique dans l’ensemble. Contrairement à Samsung, pas de navigation possible par dossiers et c’est dommage. Maintenant, je vous avouerais que je ne l’ai pas tellement utilisé puisque je suis un utilisateur Spotify Music. Du côté de la qualité d’écoute lors des conversations téléphoniques, je n’ai pas eu de problème particulier et j’ai eu droit à des conversations claires et donc une bonne réception.

[nextpage title=”Photo, Vidéo & 4K”]

Les APNs

On ne peut plus avoir un smartphone dit haut de gamme s’il ne nous propose pas un appareil photo digne de ce nom. On retrouve un capteur rétro-éclairé de 13 Mégapixels et une caméra visio de 2,1 Mégapixels avec un objectif grand angle et une ouverture à f/2.0. Comme sur le G2, l’APN principal vous propose la stabilisation optique, ce qui sera bien utile dans des situations de faible luminosité. Mais la grosse nouveauté est l’intégration d’un autofocus laser. D’après LG, c’est le jour et la nuit avec ce que propose la concurrence. Dans les faits, même si on ne voit pas forcément tout de suite la différence avec la concurrence comme l’autofocus hybride du Samsung Galaxy S5 par exemple, c’est super rapide et impressionnant ! Durant l’annonce officielle, LG mettait justement un G3 à côté d’un Galaxy S5 et le résultat est sans appel, le G3 était le plus rapide. J’ai pu jouer avec dans la vie de tous les jours et c’est incroyable ! Dire que j’avais déjà été impressionné par l’autofocus hybride du Samsung Galaxy S5…

lg-g3-live-11

J’ai aussi été content d’apprendre que LG n’a pas décidé de suivre ses concurrents dans la course aux Mégapixels. 13, c’est très bien pour un smartphone. Comme pour Apple et HTC, LG propose un double flash avec deux LED de température différente afin de permettre d’avoir des clichés plus naturels quand on utilise le flash.

Pour ce qui est de la qualité photo, dans des conditions lumineuses, le LG G3 s’en est sorti forcément avec le honneurs et les quelques photos ci-dessous parlent d’elles-mêmes. Les photos étaient nettes et détaillées. De même, 13 Mégapixels reste une résolution où vous pourrez rogner à volonté, ce qui permet de remplacer un petit zoom par exemple. Dans les conditions de faible luminosité, le LG G3 s’en sort plutôt pas mal grâce au capteur rétro-éclairé, à l’objectif lumineux mais aussi à la stabilisation optique. En revanche, comme c’est souvent le cas, le LG G3 a tendance à un peu trop lisser ses photos en conditions de faible lumière. Mais l’ensemble reste très flatteur pour les amoureux de la photo mobile.

lg-g3-live-26

À côté, on retrouve les filtres et autres modes jouant sur la distance de mise au point sont de la partie. On regrettera peut-être que la caméra visio ne propose pas une résolution plus grande au vu du succès des selfies. En parlant selfies, LG n’allait pas passer à côté. La marque rose a ainsi travaillé sur un objectif grand angle, plus lumineux et a ajouté une fonction qui permet d’utiliser l’écran comme un éclairage d’appoint. Pourquoi pas. Le capteur de la caméra visio a aussi été retravaillé pour proposer des pixels encore plus gros que ceux de l’APN principal afin d’être un peu plus efficace en conditions de faible luminosité. À noter aussi que LG permet de prendre des selfies avec un simple geste de la main. Pratique

Voici quelques exemples de photos :

Pour ce qui est de l’application photo, elle est assez classique de chez classique dans l’absolu. On retrouve ainsi toutes les fonctions que l’on connait déjà, comme le mode HDR avec un affichage live. Grâce à la stabilisation optique, le LG G3 vous propose le mode “Touch & Shoot”, la concurrence propose bien la même fonction mais là, ça marche beaucoup mieux. Il suffit de regarder la photo du métro, le métro s’était déjà engagé sur le quai, le G3 était dans ma poche, j’ai eu le temps de sortie le G3, déverrouiller ce dernier via Knock Code, lancer l’application Photo et prendre le cliché que vous avez.

lg-g3-soft-live-26

Comme c’est la mode maintenant, on retrouve un mode “Magic Focus” qui permet de choisir la mise au point en post-production. Le résultat est plus proche de ce que propose Nokia et Samsung. Contrairement à HTC qui stocke les distances dans les méta-données de la photo, le smartphone prend une succession de photos à différentes distances et surtout, il faut activer le mode avant ! On retrouve ensuite bien évidemment les fonctions de partage mais aussi quelques fonctions basiques d’édition.

lg-g3-soft-live-29

lg-g3-soft-live-31

Côté vidéo, le LG G3 suit la mouvance de l’Ultra HD et propose bien entendu l’enregistrement de vidéo en Ultra HD 2160p soit une résolution de 3840×2160. Il faudra juste faire attention à la taille du média parce que l’Ultra HD, c’est quand même quatre fois la Full HD. Côté résultat, c’est très propre et détaillé. La stabilisation optique n’est pas du niveau de ce que propose Nokia avec ses Lumia mais c’est quand même mieux que les autres surtout quand on sait que la prise de vue avec un smartphone à bout de bras n’est pas ce qui se fait de plus stable.

Voici une vidéo prise en Full HD :

Et une autre prise en Ultra HD :

[nextpage title=”Autonomie”]

L’Autonomie

Le LG G2 proposait une excellente autonomie et quelque part le LG G3 ne déroge pas à la règle. Avec une batterie de 3000 mAh, c’était le moins que LG puisse proposer avec un smartphone offrant un écran Quad HD, qui consomme forcément plus que les écrans Full HD dont on a maintenant l’habitude. Avant de continuer, il est de bon ton de rappeler que la batterie est amovible et ça, c’est un grand pas pour les plus consommateurs d’entre vous. Notons aussi que le LG G3 propose la recharge sans-fil d’office mais n’est pas livré avec un chargeur sans-fil. LG nous a aussi averti que notre modèle coréen n’avait pas encore toutes les optimisations par rapport au modèle européen qui arrive début juillet.

lg-g3-live-13

Eh donc, pour en revenir à ce qui nous intéresse, ça n’a pas loupé, l’écran du LG G3 est ce qui consomme le plus. Dans un de mes tests de batterie intensifs, la consommation de l’écran représentait plus de 50% de l’utilisation de la batterie. Du coup, LG a travaillé non seulement sur le software mais aussi sur le hardware. En effet, non seulement la surcouche Optimus UI a été optimisée pour tirer le meilleur de la batterie mais le G3 propose aussi une optimisation au niveau de l’écran et du processeur. Conscient qu’un écran IPS Quad HD consommera plus qu’un écran Full HD, LG a optimisé le sien pour lui permettre de réduire son taux de rafraîchissement notamment quand ce n’est pas nécessaire, tout comme pour le processeur au niveau de la fréquence.

lg-g3-soft-live-49

Les captures d’écran ci-dessous correspondent à l’état du smartphone après une journée type avec la prise de près d’une quarantaine de photos, tous les pushs activés, le lancement de tous les benchmarks allant de Quadrant à Epic Citadel en passant par 3DMark.
Comme pour le HTC One (M8), j’en ai profité pour jouer aussi avec des jeux plus ou moins gourmands comme Real Racing 3 ou Dead Trigger 2. Résultat des courses, le LG G3 a quand même tenu facilement une journée et ce, avec le Smartband de Sony connecté 24/7. Cependant, on voit tout de suite qu’il sera difficile de tirer sur les deux jours alors que c’était largement faisable avec le G2.

lg-g3-soft-live-50

lg-g3-soft-live-51

Du coup, voici l’autonomie qu’on peut avoir après une journée d’utilisation plus classique, ce qui correspond à une journée et demi en moyenne. L’essentiel au final, c’est que le LG G3 m’assure ma journée d’autonomie mais c’est forcément moins bien que ce que propose actuellement la conurrence. Evidemment, il reste toujour le mode “Economie d’énergie” qui va couper certaines connexions pour optimiser la batterie.

lg-g3-soft-live-55

lg-g3-soft-live-56

En revanche, j’ai été surpris de voir que LG ne propose pas de “Mode Ultra d’Economie d’Energie” comme le propose le HTC One (M8) ou le Samsung Galaxy S5. C’est quelque chose que je n’ai pas encore utilisé en fait mais je me dis que c’est quand même super pratique au cas ou !