Test

[Test] Nintendo Pocket Football Club – La gestion pipou [3DS]

Par Corentin le

Que vaut Nintendo Pocket Football Club, ce petit jeu de gestion pour 3DS que personne n’a vu venir ? Il fallait au moins Nintendo pour me...

Que vaut Nintendo Pocket Football Club, ce petit jeu de gestion pour 3DS que personne n’a vu venir ?

NPFC1

Il fallait au moins Nintendo pour me faire jouer à un jeu de foot. D’ailleurs, je crois bien que le dernier jeu de foot auquel je me suis essayé était Mario Strikers Charged Football, sur Wii, il y a 7 ans. C’est vous dire mon amour immodéré pour ce genre de jeux. Mais me voilà, avec ma 3DS, en train de jouer à ce petit jeu de gestion footballistique sorti en catimini il y a quelques jours.

Dans Nintendo Pocket Football Club, on s’occupe de son club. On commence par choisir un nom, des maillots et un emblème avant d’entamer son premier match avec les quelques médiocres joueurs qu’on a à notre disposition. Comme dans tous les jeux de gestion, on n’a aucune influence sur les joueurs pendant le match, si ce n’est les remplacements et quelques changements sur la stratégie générale de l’équipe.

Allez les gars ! Mettez-moi ce ballon au fond des filets !
Allez les gars ! Mettez-moi ce ballon au fond des filets !

Non, on est assez impuissant pendant les rencontres ce qui nous met dans la situation du manager qui ne peut qu’encourager ses poulains sur le bord du terrain en regardant fébrilement les différentes statistiques du match. Les graphismes tout en pixel art tout mignon nous donnent envie d’encourager à fond ces petites graines de footballeurs qui se démènent sur le terrain.

Vous devrez traverser toutes les ligues (il y en a 4) puis remporter les différents tournois nationaux, européens et mondiaux dans la même année pour considérer avoir gagné le jeu. Les véritables interactions se feront évidemment entre les matchs. En fonction des revenus du club, vous participerez aux mercatos pour compléter votre équipe, vous organiserez des rencontres amicales et entraînerez vos joueurs.

L’entraînement, c’est le cœur de la réussite ou de la déroute de votre équipe. Pendant les matchs, votre personnage va se faire des remarques à lui-même, comme « Tiens, ils ne vont pas assez vite, il faut les entraîner à la course » ou « Ils tirent mal les corners, il faut qu’ils s’améliorent. » Ces remarques intérieures se matérialiseront sous forme de cartes à utiliser sur vos joueurs pour améliorer des caractéristiques précises. Certaines combinaisons qu’il vous faudra découvrir par vous-même vont débloquer des entraînements spéciaux. Ces derniers permettent aux joueurs qui en bénéficient d’adopter des attitudes différentes sur le terrain, certains gestes (comme la bicyclette ou la reprise de volée), voire des célébrations de buts.

Les fiches joueurs sont très bien pensées.
Les fiches joueurs sont très bien pensées.

Toute l’ergonomie est bien pensée et toutes les informations apparaissent en gros avec un code couleur évident. Chaque joueur a sa petite fiche très claire et le jeu permet de les comparer rapidement d’un seul coup d’œil. Les caractéristiques des joueurs sont divisées en 6 catégories : aptitude au tir, vitesse, endurance, maîtrise de balle, ténacité et volonté. Elles sont sanctionnées par des lettres : de E, puis D, jusqu’à A et enfin S. Il faudra également déterminer la formation et quelques points stratégiques généraux : comportement offensif ou défensif, quel sera le placement général de l’équipe sur le terrain et quel joueur adverse surveiller particulièrement.

Dans l’ensemble, Nintendo Pocket Football Club est à des milliers de kilomètres d’un Football Manager et n’en a pas la prétention de la concurrence. Il ne verse pas dans les stats à outrance et permet même aux néophytes comme moi d’avoir l’impression de maîtriser un peu le management d’un club. De plus, et sans compter le mode multi local et online, la durée de vie du titre est immense. Au bout de 10 heures de jeu, je n’ai pas réussi à passer la première ligue, mais je ne suis peut-être pas le plus grand stratège footballistique que le monde ait porté.

Trouver la bonne formation n'est pas chose aisée.
Trouver la bonne formation n’est pas chose aisée.

Mais tout ça n’est pas grave. Parce que mon équipe, le FC Kroco, eh bien je crois en elle. Je m’esclaffe devant les performances de mon équipe, je les encourage devant mon écran. J’ai mes petits chouchous et je saute de joie devant un beau but ou devant une belle action. Bref, je suis dedans quoi ! Sur cet aspect-là, Nintendo Pocket Football Club donne envie d’y revenir régulièrement. Pas forcément pour de longues sessions, d’ailleurs.

Nintendo Pocket Football Club apporte une approche légère et mignonne du jeu de gestion footballistique. Pas trop compliqué, pas trop simple, il ne rebutera personne et c’est sa plus grande qualité. Son petit prix devrait finir de convaincre ceux qui, comme moi, ont juste un peu envie de s’intéresser au football sans avoir à jouer à FIFA ou à Football Manager. Et vous savez quoi ? Je suis même sûr qu’il sera capable de séduire certains amateurs de foot qui aiment juste les bons jeux qui parlent de manière un peu différente de leur sport favori.

Nintendo Pocket Football Club est disponible sur l’eShop de la 3DS, il coûte 11,99 € jusqu’au 1er mai. Puis, il sera à 15 €.

Que vaut Nintendo Pocket Football Club, ce petit jeu de gestion pour 3DS que personne n’a vu venir ?

NPFC1

Il fallait au moins Nintendo pour me faire jouer à un jeu de foot. D’ailleurs, je crois bien que le dernier jeu de foot auquel je me suis essayé était Mario Strikers Charged Football, sur Wii, il y a 7 ans. C’est vous dire mon amour immodéré pour ce genre de jeux. Mais me voilà, avec ma 3DS, en train de jouer à ce petit jeu de gestion footballistique sorti en catimini il y a quelques jours.

Dans Nintendo Pocket Football Club, on s’occupe de son club. On commence par choisir un nom, des maillots et un emblème avant d’entamer son premier match avec les quelques médiocres joueurs qu’on a à notre disposition. Comme dans tous les jeux de gestion, on n’a aucune influence sur les joueurs pendant le match, si ce n’est les remplacements et quelques changements sur la stratégie générale de l’équipe.

Allez les gars ! Mettez-moi ce ballon au fond des filets !
Allez les gars ! Mettez-moi ce ballon au fond des filets !

Non, on est assez impuissant pendant les rencontres ce qui nous met dans la situation du manager qui ne peut qu’encourager ses poulains sur le bord du terrain en regardant fébrilement les différentes statistiques du match. Les graphismes tout en pixel art tout mignon nous donnent envie d’encourager à fond ces petites graines de footballeurs qui se démènent sur le terrain.

Vous devrez traverser toutes les ligues (il y en a 4) puis remporter les différents tournois nationaux, européens et mondiaux dans la même année pour considérer avoir gagné le jeu. Les véritables interactions se feront évidemment entre les matchs. En fonction des revenus du club, vous participerez aux mercatos pour compléter votre équipe, vous organiserez des rencontres amicales et entraînerez vos joueurs.

L’entraînement, c’est le cœur de la réussite ou de la déroute de votre équipe. Pendant les matchs, votre personnage va se faire des remarques à lui-même, comme « Tiens, ils ne vont pas assez vite, il faut les entraîner à la course » ou « Ils tirent mal les corners, il faut qu’ils s’améliorent. » Ces remarques intérieures se matérialiseront sous forme de cartes à utiliser sur vos joueurs pour améliorer des caractéristiques précises. Certaines combinaisons qu’il vous faudra découvrir par vous-même vont débloquer des entraînements spéciaux. Ces derniers permettent aux joueurs qui en bénéficient d’adopter des attitudes différentes sur le terrain, certains gestes (comme la bicyclette ou la reprise de volée), voire des célébrations de buts.

Les fiches joueurs sont très bien pensées.
Les fiches joueurs sont très bien pensées.

Toute l’ergonomie est bien pensée et toutes les informations apparaissent en gros avec un code couleur évident. Chaque joueur a sa petite fiche très claire et le jeu permet de les comparer rapidement d’un seul coup d’œil. Les caractéristiques des joueurs sont divisées en 6 catégories : aptitude au tir, vitesse, endurance, maîtrise de balle, ténacité et volonté. Elles sont sanctionnées par des lettres : de E, puis D, jusqu’à A et enfin S. Il faudra également déterminer la formation et quelques points stratégiques généraux : comportement offensif ou défensif, quel sera le placement général de l’équipe sur le terrain et quel joueur adverse surveiller particulièrement.

Dans l’ensemble, Nintendo Pocket Football Club est à des milliers de kilomètres d’un Football Manager et n’en a pas la prétention de la concurrence. Il ne verse pas dans les stats à outrance et permet même aux néophytes comme moi d’avoir l’impression de maîtriser un peu le management d’un club. De plus, et sans compter le mode multi local et online, la durée de vie du titre est immense. Au bout de 10 heures de jeu, je n’ai pas réussi à passer la première ligue, mais je ne suis peut-être pas le plus grand stratège footballistique que le monde ait porté.

Trouver la bonne formation n'est pas chose aisée.
Trouver la bonne formation n’est pas chose aisée.

Mais tout ça n’est pas grave. Parce que mon équipe, le FC Kroco, eh bien je crois en elle. Je m’esclaffe devant les performances de mon équipe, je les encourage devant mon écran. J’ai mes petits chouchous et je saute de joie devant un beau but ou devant une belle action. Bref, je suis dedans quoi ! Sur cet aspect-là, Nintendo Pocket Football Club donne envie d’y revenir régulièrement. Pas forcément pour de longues sessions, d’ailleurs.

Nintendo Pocket Football Club apporte une approche légère et mignonne du jeu de gestion footballistique. Pas trop compliqué, pas trop simple, il ne rebutera personne et c’est sa plus grande qualité. Son petit prix devrait finir de convaincre ceux qui, comme moi, ont juste un peu envie de s’intéresser au football sans avoir à jouer à FIFA ou à Football Manager. Et vous savez quoi ? Je suis même sûr qu’il sera capable de séduire certains amateurs de foot qui aiment juste les bons jeux qui parlent de manière un peu différente de leur sport favori.

Nintendo Pocket Football Club est disponible sur l’eShop de la 3DS, il coûte 11,99 € jusqu’au 1er mai. Puis, il sera à 15 €.

Notre avis

Accessible

8 / 10