Test

Test : Nokia N82

Tests et Impressions

Par Anh Phan le

Annoncé officiellement en novembre dernier, le Nokia N82 suit les sorties du Nokia N95 8Go et Nokia N81 et vous propose la 3G, la 3G+, un écran de 2,4" avec une résolution QVGA, un APN de 5 Mégapixels avec une optique Carl Zeiss et un flash au Xénon, un GPS compatible A-GPS, Bluetooth 2.0, WiFi b/g, 100Mo de mémoire interne, port mémoire microSD (livré avec une carte de 2Go), sortie TV, tuner FM, le tout sous Symbian S60 et avec une taille de 112x50,2x17,3mm pour 114g. Voilà donc un concurrent direct au Sony Ericsson K850i mais aussi au Nokia N95 dans sa version normale. Avec une offre relativement complète dans cette gamme, le N82 est une sorte de N95 en version candybar, on aime ou on n'aime pas, c'est une affaire de goût. Vous avez toujours Symbian S60, et il vous faudra juste une petite microSD de grande capacité pour que ce smartphone soit complet. Comme d'habitude, on commencera par une vidéo et vous aurez toutes les photos dans la suite.

Annoncé officiellement en novembre dernier, le Nokia N82 suit les sorties du Nokia N95 8Go et Nokia N81 et vous propose la 3G, la 3G+, un écran de 2,4″ avec une résolution QVGA, un APN de 5 Mégapixels avec une optique Carl Zeiss et un flash au Xénon, un GPS compatible A-GPS, Bluetooth 2.0, WiFi b/g, 100Mo de mémoire interne, port mémoire microSD (livré avec une carte de 2Go), sortie TV, tuner FM, le tout sous Symbian S60 et avec une taille de 112×50,2×17,3mm pour 114g.

Voilà donc un concurrent direct au Sony Ericsson K850i mais aussi au Nokia N95 dans sa version normale.

Avec une offre relativement complète dans cette gamme, le N82 est une sorte de N95 en version candybar, on aime ou on n’aime pas, c’est une affaire de goût. Vous avez toujours Symbian S60, et il vous faudra juste une petite microSD de grande capacité pour que ce smartphone soit complet.

Comme d’habitude, on commencera par une vidéo et vous aurez toutes les photos dans la suite.

Avant de commencer la vidéo, je tiens à préciser que j’ai dit quelques bêtises du genre que le N82 n’avait pas de GPS alors qu’il en avait vraiment un ! Donc désolé pour ce genre d’erreur, je devais avoir trop bu au moment de faire la vidéo 😛

Je ne vais pas revenir sur ce qui a été dit dans la vidéo, le N82 est une sorte de N95 (version normale) avec un design candybar et non le fameux clavier coulissant.

Dans la pratique, le N82 s’est avéré facile d’utilisation, du moins, tant que vous aimez Symbian S60, il est à mon avis aussi encombrant que les N81 8Go, N95 et N95 8Go, malgré une épaisseur moindre. Je ne suis pas spécialement friand des claviers coulissants alors j’ai bien aimé son design candybar. Par contre, j’ai beaucoup moins aimé ses touches, trop petites à mon goût sans oublier le placement des touches pour décrocher et raccrocher à la N81.

Au niveau des fonctionnalités, comparé au N95 et N95 8Go, il fait jeu égal avec le GPS compatible A-GPS et le WiFi. J’ai par contre toujours du mal avec Nokia Maps, je lui préfèrerai ainsi TomTom avec un têtes GPS externe ou alors le dernier Route 66. Concernant les photos, j’ai préféré les photos du N82, surtout en intérieur où le flash au Xenon s’est avéré plus efficace qu’un simple flash LED.

Comparé par exemple au Sony Ericsson K850i et au LG Viewty, le tout reste néanmoins un peu en retrait avec des couleurs plus froides et une qualité moindre, surtout quand la lumière est insuffisante. D’ailleurs, je vous propose d’aller faire un tour ICI sur Flickr pour vous faire une idée de ce que peut faire le N82 qui est, malgré tout, largement suffisant pour une utilisation snapshot. Et enfin, pour l’autonomie, j’ai tenu environ 3/4 jours dans une utilisation normale d’un geek :p

Points Positifs

  • Le design candybar
  • APN avec flash au Xenon
  • Prise Jack de 3,5mm
  • GPS
  • Bluetooth
  • WiFi

Points Négatifs

  • Les touches riquiquis
  • Taille et poids
  • Design général

Annoncé officiellement en novembre dernier, le Nokia N82 suit les sorties du Nokia N95 8Go et Nokia N81 et vous propose la 3G, la 3G+, un écran de 2,4″ avec une résolution QVGA, un APN de 5 Mégapixels avec une optique Carl Zeiss et un flash au Xénon, un GPS compatible A-GPS, Bluetooth 2.0, WiFi b/g, 100Mo de mémoire interne, port mémoire microSD (livré avec une carte de 2Go), sortie TV, tuner FM, le tout sous Symbian S60 et avec une taille de 112×50,2×17,3mm pour 114g.

Voilà donc un concurrent direct au Sony Ericsson K850i mais aussi au Nokia N95 dans sa version normale.

Avec une offre relativement complète dans cette gamme, le N82 est une sorte de N95 en version candybar, on aime ou on n’aime pas, c’est une affaire de goût. Vous avez toujours Symbian S60, et il vous faudra juste une petite microSD de grande capacité pour que ce smartphone soit complet.

Comme d’habitude, on commencera par une vidéo et vous aurez toutes les photos dans la suite.

Avant de commencer la vidéo, je tiens à préciser que j’ai dit quelques bêtises du genre que le N82 n’avait pas de GPS alors qu’il en avait vraiment un ! Donc désolé pour ce genre d’erreur, je devais avoir trop bu au moment de faire la vidéo 😛

Je ne vais pas revenir sur ce qui a été dit dans la vidéo, le N82 est une sorte de N95 (version normale) avec un design candybar et non le fameux clavier coulissant.

Dans la pratique, le N82 s’est avéré facile d’utilisation, du moins, tant que vous aimez Symbian S60, il est à mon avis aussi encombrant que les N81 8Go, N95 et N95 8Go, malgré une épaisseur moindre. Je ne suis pas spécialement friand des claviers coulissants alors j’ai bien aimé son design candybar. Par contre, j’ai beaucoup moins aimé ses touches, trop petites à mon goût sans oublier le placement des touches pour décrocher et raccrocher à la N81.

Au niveau des fonctionnalités, comparé au N95 et N95 8Go, il fait jeu égal avec le GPS compatible A-GPS et le WiFi. J’ai par contre toujours du mal avec Nokia Maps, je lui préfèrerai ainsi TomTom avec un têtes GPS externe ou alors le dernier Route 66. Concernant les photos, j’ai préféré les photos du N82, surtout en intérieur où le flash au Xenon s’est avéré plus efficace qu’un simple flash LED.

Comparé par exemple au Sony Ericsson K850i et au LG Viewty, le tout reste néanmoins un peu en retrait avec des couleurs plus froides et une qualité moindre, surtout quand la lumière est insuffisante. D’ailleurs, je vous propose d’aller faire un tour ICI sur Flickr pour vous faire une idée de ce que peut faire le N82 qui est, malgré tout, largement suffisant pour une utilisation snapshot. Et enfin, pour l’autonomie, j’ai tenu environ 3/4 jours dans une utilisation normale d’un geek :p

Points Positifs

  • Le design candybar
  • APN avec flash au Xenon
  • Prise Jack de 3,5mm
  • GPS
  • Bluetooth
  • WiFi

Points Négatifs

  • Les touches riquiquis
  • Taille et poids
  • Design général