Test

Test : Pro Evolution Soccer 2009 (Wii)

Par Rédacteur Invité le

Une fois encore, les possesseurs de Wii ne profitent que tardivement de la nouvelle cuvée Pro Evolution Soccer. La raison officielle ? Konami se devait de fignoler le titre, histoire de nous faire oublier un volet 2008 en demi-teinte… Pari réussi ? Et ça commence plutôt bien pour ce volet estampillé 2009, désormais compatible avec […]

Une fois encore, les possesseurs de Wii ne profitent que tardivement de la nouvelle cuvée Pro Evolution Soccer. La raison officielle ? Konami se devait de fignoler le titre, histoire de nous faire oublier un volet 2008 en demi-teinte… Pari réussi ?

test_pes_2009_wii_07

Et ça commence plutôt bien pour ce volet estampillé 2009, désormais compatible avec le pad classique. Une “nouveauté” qui permet enfin de se passer du combo Wiimote + nunchuck, qui n’aura pas vraiment fait l’unanimité sur la mouture précédente… Libre à vous donc d’opter pour un gameplay quasiment identique à celui proposé sur les versions Playstation 2. Mais envoyer ce fameux combo Wiimote + nunchuck tant décrié l’an passé au buchet serait cette fois une erreur. Konami s’est en effet décidé à prendre le taureau par les cornes, et à rectifier le tir. Alors non, tout n’est pas encore parfait, mais le résultat est plutôt convaincant, c’est un fait. Difficile à prendre en main, mais convaincant… Pour commencer, sachez que vous disposerez (enfin !) d’un peu plus de liberté sur les plans offensifs et défensifs. Par exemple, vous pourrez désormais contrôler vos défenseurs au nunckuck, et donc éviter de vous reposer sur une I.A. parfois aléatoire. Parallèlement, utiliser la Wiimote pour la gestion des frappes est cette fois bien plus plaisant, parce que moins dirigiste. A vous donc cette fois de rivaliser d’habilité pour coller la balle au fond des filets adverses… Mais là ou cette version Wii tire son épingle du jeu, c’est vraiment grâce à sa possibilité de contrôler à la fois le porteur du ballon et un joueur “libre”. Un régal que de gérer vous-mêmes les appels de balles et autres ouvertures plus que risquées, mais parfois payantes !

A part ça, au rayon des nouveautés, impossible de ne pas tiquer sur l’arrivée de la Ligue des Champions, ainsi que de la fameuse Ligue des Masters, qui conserve un mode de fonctionnement très semblable à ceux proposés au sein des volets précédents (sur Playstation 2). Rien de révolutionnaire de ce côté, mais c’est toujours jouissif de faire gravir les échelons de la gloire à son équipe fétiche. Et parlons-en justement des équipes incluses au niveau du jeu. Puisque malheureusement pour Konami, l’ogre Electronic Arts ne s’est pas franchement gêné pour faire une razzia en bonne et due forme sur ce point. Résultat des courses, vous devrez vous un peu trop souvent vous contenter de diriger des joueurs imaginaires. Mouais… Plus étonnant par contre, le mode Vers une Légende a tout simplement disparu de cette mouture. Une bonne chose au final ? On terminera enfin sur une note concernant le plan graphique : là encore, pas de surprise, nous sommes faces à un portage quelque peu amélioré de la version Playstation 2. Honnête, certes, mais loin d’être brillant…

Loin d’un FIFA 09 next-gen (logique me direz-vous…), ce PES 2009 arrivera tout de même à convaincre les aficionados du ballond rond, grâce à gameplay à la Wiimote, cette année bien plus travaillé, offrant une sensation de liberté agréable, et permettant d’opter pour une approche finalement assez différente du football, vis-à-vis de ce que propose la concurrence.

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +

  • Un gameplay a la Wiimote mieux pensé
  • La possibilité de jouer à la manette classique
  • L’arrivée de la Ligue des Masters
  • Les –

  • Réalisation graphique fainéante
  • Le duo de commentateurs…
  • Gameplay de moins en moins axé simulation
  • Le jeu arrive tardivement
  • Une fois encore, les possesseurs de Wii ne profitent que tardivement de la nouvelle cuvée Pro Evolution Soccer. La raison officielle ? Konami se devait de fignoler le titre, histoire de nous faire oublier un volet 2008 en demi-teinte… Pari réussi ?

    test_pes_2009_wii_07

    Et ça commence plutôt bien pour ce volet estampillé 2009, désormais compatible avec le pad classique. Une “nouveauté” qui permet enfin de se passer du combo Wiimote + nunchuck, qui n’aura pas vraiment fait l’unanimité sur la mouture précédente… Libre à vous donc d’opter pour un gameplay quasiment identique à celui proposé sur les versions Playstation 2. Mais envoyer ce fameux combo Wiimote + nunchuck tant décrié l’an passé au buchet serait cette fois une erreur. Konami s’est en effet décidé à prendre le taureau par les cornes, et à rectifier le tir. Alors non, tout n’est pas encore parfait, mais le résultat est plutôt convaincant, c’est un fait. Difficile à prendre en main, mais convaincant… Pour commencer, sachez que vous disposerez (enfin !) d’un peu plus de liberté sur les plans offensifs et défensifs. Par exemple, vous pourrez désormais contrôler vos défenseurs au nunckuck, et donc éviter de vous reposer sur une I.A. parfois aléatoire. Parallèlement, utiliser la Wiimote pour la gestion des frappes est cette fois bien plus plaisant, parce que moins dirigiste. A vous donc cette fois de rivaliser d’habilité pour coller la balle au fond des filets adverses… Mais là ou cette version Wii tire son épingle du jeu, c’est vraiment grâce à sa possibilité de contrôler à la fois le porteur du ballon et un joueur “libre”. Un régal que de gérer vous-mêmes les appels de balles et autres ouvertures plus que risquées, mais parfois payantes !

    A part ça, au rayon des nouveautés, impossible de ne pas tiquer sur l’arrivée de la Ligue des Champions, ainsi que de la fameuse Ligue des Masters, qui conserve un mode de fonctionnement très semblable à ceux proposés au sein des volets précédents (sur Playstation 2). Rien de révolutionnaire de ce côté, mais c’est toujours jouissif de faire gravir les échelons de la gloire à son équipe fétiche. Et parlons-en justement des équipes incluses au niveau du jeu. Puisque malheureusement pour Konami, l’ogre Electronic Arts ne s’est pas franchement gêné pour faire une razzia en bonne et due forme sur ce point. Résultat des courses, vous devrez vous un peu trop souvent vous contenter de diriger des joueurs imaginaires. Mouais… Plus étonnant par contre, le mode Vers une Légende a tout simplement disparu de cette mouture. Une bonne chose au final ? On terminera enfin sur une note concernant le plan graphique : là encore, pas de surprise, nous sommes faces à un portage quelque peu amélioré de la version Playstation 2. Honnête, certes, mais loin d’être brillant…

    Loin d’un FIFA 09 next-gen (logique me direz-vous…), ce PES 2009 arrivera tout de même à convaincre les aficionados du ballond rond, grâce à gameplay à la Wiimote, cette année bien plus travaillé, offrant une sensation de liberté agréable, et permettant d’opter pour une approche finalement assez différente du football, vis-à-vis de ce que propose la concurrence.

    Le verdict ?


    Que signifie cette pastille ?

    Les +

  • Un gameplay a la Wiimote mieux pensé
  • La possibilité de jouer à la manette classique
  • L’arrivée de la Ligue des Masters
  • Les –

  • Réalisation graphique fainéante
  • Le duo de commentateurs…
  • Gameplay de moins en moins axé simulation
  • Le jeu arrive tardivement