Test

Test : Professeur Layton et l’Etrange Village

Par yannick le

Sorti il y a un an au Japon, Professeur Layton et l’Etrange Village arrive enfin chez nous. Développé par Level-5, habituellement spécialiste du RPG, ce titre DS propose au joueur de suivre le professeur Layton et son jeune apprenti Luke dans une aventure bourrée d’énigmes. Autant être clair, voici certainement LE jeu d’aventure de l’année […]

Sorti il y a un an au Japon, Professeur Layton et l’Etrange Village arrive enfin chez nous. Développé par Level-5, habituellement spécialiste du RPG, ce titre DS propose au joueur de suivre le professeur Layton et son jeune apprenti Luke dans une aventure bourrée d’énigmes. Autant être clair, voici certainement LE jeu d’aventure de l’année sur la console de Nintendo. Un vrai gros coup de cœur comme il est si rare d’en avoir pour un amateur de jeux vidéo.

D’où vient cet engouement pour un jeu au concept clairement orienté casual gamers ? Il est vrai que, sur le papier, le titre de Level-5 ne propose rien de très nouveau avec sa succession d’énigmes à résoudre. Cependant, la quantité (120…sans compter celles à télécharger), la diversité et la qualité de ces dernières est impressionnante. Mathématiques, géométrie, logique, tout y passe, ou presque, le tout porté à chaque fois par une petite histoire associée, à chaque fois captivante. Casual oblige, en cas de difficulté, 3 indices sont à disposition moyennant quelques pièces d’or, dissimulées ça et là dans les décors du jeu. Mais rassurez-vous, au final, la plupart des défis ne nécessitent que logique, attention, patience et déduction.

Là où n’importe quel développeur aurait proposé un simple enchaînement d’énigmes, Level-5 prend le risque de les intégrer à une véritable aventure au scénario surprenant ! Et quelle aventure ! En effet, nos deux héros, maitres-ès-énigme mondialement reconnus, sont appelés dans le village de Saint Mystère afin de s’occuper d’une sombre histoire de succession. Nos deux amis, à l’accent “british” succulent, vont ainsi rencontrer les habitants du village, une galerie de personnages atypique jamais à court d’énigmes. Graphiquement, c’est une véritable claque artistique avec un design très 19ème siècle et des personnages attachants soutenus par des cinématiques dignes des productions des studios Ghibli. Un régal pour les yeux, un délice sonore pour les oreilles.

Professeur Layton et l’Etrange Village est sans l’ombre d’un doute la nouvelle référence du genre sur DS. A l’heure ou bon nombre de joueurs s’extasient devant Gears of War 2 (non mais nous aussi hein, mais c’est juste pour dire…) et autres softs next-gen dénués de toute finesse, le professeur Layton nous invite dans une aventure au concept purement “casual” mais qui séduira tout les joueurs ayant un minimum de sensibilité artistique. Graphiquement soigné, disposant de personnages attachants, d’une musique fabuleuse, d’une durée de vie inattendue, d’un scénario bien mené et d’un final poétique à souhait, le titre de Level-5 s’impose comme l’achat obligatoire de Noël. Un titre magique à parcourir au coin du feu cet hiver, en attendant les suites déjà disponibles au Japon.

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +

  • Les personnages attachants
  • L’ambiance sonore (de la musique aux accents « so british » des personnages)
  • Les cinématiques dignes des meilleurs animés
  • Les énigmes diverses et variées et surtout bien tordues
  • 12 ou 13 heures de bonheur
  • Les –

  • Pardon ?
  • Sorti il y a un an au Japon, Professeur Layton et l’Etrange Village arrive enfin chez nous. Développé par Level-5, habituellement spécialiste du RPG, ce titre DS propose au joueur de suivre le professeur Layton et son jeune apprenti Luke dans une aventure bourrée d’énigmes. Autant être clair, voici certainement LE jeu d’aventure de l’année sur la console de Nintendo. Un vrai gros coup de cœur comme il est si rare d’en avoir pour un amateur de jeux vidéo.

    D’où vient cet engouement pour un jeu au concept clairement orienté casual gamers ? Il est vrai que, sur le papier, le titre de Level-5 ne propose rien de très nouveau avec sa succession d’énigmes à résoudre. Cependant, la quantité (120…sans compter celles à télécharger), la diversité et la qualité de ces dernières est impressionnante. Mathématiques, géométrie, logique, tout y passe, ou presque, le tout porté à chaque fois par une petite histoire associée, à chaque fois captivante. Casual oblige, en cas de difficulté, 3 indices sont à disposition moyennant quelques pièces d’or, dissimulées ça et là dans les décors du jeu. Mais rassurez-vous, au final, la plupart des défis ne nécessitent que logique, attention, patience et déduction.

    Là où n’importe quel développeur aurait proposé un simple enchaînement d’énigmes, Level-5 prend le risque de les intégrer à une véritable aventure au scénario surprenant ! Et quelle aventure ! En effet, nos deux héros, maitres-ès-énigme mondialement reconnus, sont appelés dans le village de Saint Mystère afin de s’occuper d’une sombre histoire de succession. Nos deux amis, à l’accent “british” succulent, vont ainsi rencontrer les habitants du village, une galerie de personnages atypique jamais à court d’énigmes. Graphiquement, c’est une véritable claque artistique avec un design très 19ème siècle et des personnages attachants soutenus par des cinématiques dignes des productions des studios Ghibli. Un régal pour les yeux, un délice sonore pour les oreilles.

    Professeur Layton et l’Etrange Village est sans l’ombre d’un doute la nouvelle référence du genre sur DS. A l’heure ou bon nombre de joueurs s’extasient devant Gears of War 2 (non mais nous aussi hein, mais c’est juste pour dire…) et autres softs next-gen dénués de toute finesse, le professeur Layton nous invite dans une aventure au concept purement “casual” mais qui séduira tout les joueurs ayant un minimum de sensibilité artistique. Graphiquement soigné, disposant de personnages attachants, d’une musique fabuleuse, d’une durée de vie inattendue, d’un scénario bien mené et d’un final poétique à souhait, le titre de Level-5 s’impose comme l’achat obligatoire de Noël. Un titre magique à parcourir au coin du feu cet hiver, en attendant les suites déjà disponibles au Japon.

    Le verdict ?


    Que signifie cette pastille ?

    Les +

  • Les personnages attachants
  • L’ambiance sonore (de la musique aux accents « so british » des personnages)
  • Les cinématiques dignes des meilleurs animés
  • Les énigmes diverses et variées et surtout bien tordues
  • 12 ou 13 heures de bonheur
  • Les –

  • Pardon ?