Test

Test : Samsung Gear S2

Utilisation, Tizen et Autonomie

Notre avis
7 / 10
Android

Par Anh Phan le

Vous l’aurez compris, de toutes les montres connectées que j’ai pu tester jusqu’à maintenant, la Samsung Gear S2 est tout simplement celle qui vous propose la meilleure expérience utilisateur à ce jour. C’est intuitif, simple, logique. Si on met de côté la légèreté de la montre même, c’est quand vous découvrez la bague rotative autour de l’écran (crantée sur la Gear S2 Classic) que la Gear S2 prend tout son sens. Très franchement, vous vous demandez pourquoi aucun autre constructeur n’y avait pas pensé avant, tellement tout semble logique. C’est super pratique en vrai. Vous passez d’un menu à un autre sans problème et l’interface utilisateur est vraiment pensée pour une utilisation au poignet, vous n’avez pas à jongler avec des toutes petites icônes ou passer votre temps à passer d’un écran à l’autre ou à scroller de haut en bas. Sur l’écran d’accueil, vous tournez votre molette à droite et vous avez accès à vos raccourcis. Un coup de molette sur la gauche et vous avez toutes vos notifications. Et si vous êtes encore habitués au tactile, pas de soucis, l’écran reste tactile et vous permet la même chose. Cela fonctionne de la même manière dans une application avec des menus supplémentaires à droite de l’écran principal. Soit vous utilisez le tactile, soir la bague, c’est vous qui choisissez.

Comme c’est le cas pour l’Apple Watch et ses « Glance » par exemple, vous avez des raccourcis en faisant tourner la bague sur la droite, ce qui vous amènera aux écrans qui vous permettront d’avoir vos pas, la télécommande de votre application de musique, votre fréquence cardiaque, la météo locale, vos applications, etc. Très franchement, il faut l’utiliser pour comprendre à quel point tout semble si logique dans l’expérience utilisateur. C’est pour les applications, elles sont divisées sur plusieurs écrans (en fonction du nombre d’applications que vous aurez installé) et passer d’un écran à l’autre à partir de la bague est naturelle, c’est tellement plus logique qu’une grille d’applications ou une liste en mode infini. C’est tellement logique que je n’ai même pas cherché à réorganiser mes icônes, c’est vous dire.

Concernant Tizen, c’est fluide et la montre permet de faire pas mal de choses comme répondre à des SMS avec un petit clavier virtuel similaire à celui physique des feature-phones. Très honnêtement, je ne m’y attendais pas, mais ça fonctionne bien, j’ai pu répondre avec ou saisir des mots de passe WiFi sans soucis, parce que oui, la Gear S2 peut se connecter à votre WiFi pour éviter de devoir passer par la montre. J’ai pu connecter la Gear S2 aussi bien à un Sony Xperia Z5 Compact qu’un Google Nexus 6P en passant par la gamme Galaxy S6 de Samsung. Aucun souci de ce côté-là. Malheureusement, tout n’est pas rose. Si Tizen est un exemple à suivre, mon plus gros souci concerne les applications, non qu’elles soient mal développées, celles disponibles sont diablement efficaces et pratiques, mais parce qu’il n’y en a pas beaucoup pour l’instant. Il va falloir que Samsung réussisse à convaincre les développeurs de porter leurs applications sur Tizen en plus de Watch OS et d’Android Wear. Ce n’est clairement pas gagné. En plus de cela, on perd quelques fonctionnalités par rapport à Android et Google. Pas de Google Maps ou autres, et ça, c’est plutôt vraiment bloquant pour les utilisateurs Android. Da,ns le même sens, vous ne pourrez pas utiliser « OK Google » et devrez vous contenter de S Voice de Samsung et dont je ne suis pas super fan.

Maintenant, tout dépend de votre usage, j’ai tendance à plus utiliser une montre connectée comme d’un centre de notification déporté sur mon poignet. C’est peut-être pour cela que je n’ai pas eu trop à me plaindre de l’usage d’une montre Android Wear sur iOS. Très personnellement, je me suis contenté de ce qui était disponible avec la Gear S2 de Samsung et je n’ai pas eu à me plaindre dans l’absolu. On finit sur l’autonomie qui est plutôt bonne de nos jours. Je tenais facilement deux jours avant de devoir repasser par la case recharge, c’est bien. Alors oui, l’idéal serait de 7 jours, mais on est loin de la simple journée d’autonomie, cela me va.

Continuez la lecture du Test
4 Galerie et Conclusion
Sommaire
  1. Accueil et Caractéristiques
  2. Design et Ecran
  3. Utilisation, Tizen et Autonomie
  4. Galerie et Conclusion