Test

Test : WakaWaka, le chargeur portable solaire USB

Tests et Impressions

Par Auré le

Il y a quelques semaines i-Solaire nous a fait parvenir un exemplaire du chargeur solaire USB WakaWaka que nous avons décidé de tester.

Pour rappel, le WakaWaka est issu d’un projet Kickstarter. Mesurant 127 x 83 x 20 mm pour 169 grammes, celui-ci est doté d’une batterie LiPO 2200 mAh soit suffisamment d’énergie pour recharger divers périphériques (smartphones, tablettes, caméras …etc.) via USB et micro-USB grâce à sa sortie USB 5V et 1A (voir les caractéristiques détaillées).

A noter qu’il faut en moyenne compter entre 8 et 10h pour recharger à 100% le Waka Waka au soleil ainsi que 2h à 3h pour charger un smartphone.

Celui-ci peut également être rechargé en 4h sur secteur via un port micro-USB ou secteur.

wakawaka1


wakawaka4

Capable de recharger la plupart des smartphones ainsi que d’autres périphériques indispensables durant un voyage ou une randomnée, le fait de sortir celui-ci de votre sac deviendra rapidement un automatisme lorsque les rayons du soleil commenceront à se faire sentir.

Pour ma part, au cours de déplacements, il m’est régulièrement arrivé de positionner celui-ci sur le rebord d’une fenêtre en direction du soleil de façon à alimenter son panneau solaire de 67×100 mm. Notons d’ailleurs la présence d’un pied inclinable permettant aisément de l’orienter dans la direction du soleil.

Le support est aussi réglable pour positionner facilement l’appareil à angle droit conférant une meilleure exposition solaire pour la recharge.

wakawaka2

Disposant également d’une lampe LED de 120 lumens (pour 40h d’autonomie) comportant 5 modes d’intensité ainsi qu’un mode « balise SOS » clignotant, le WakaWaka s’est révélé être un accessoire très pratique, léger, ce qui en fait un sérieux concurrent (bien qu’il ne possède qu’une batterie de 2200 mAh).

Garanti 1 an et aux normes CE, le WakaWaka est proposé à 69 € TTC et fonctionne avec la plupart des téléphones (iPhone 3, 4, 4S, 5 et 5S, Samsung S2, S3, S4 pour ne citer qu’eux).

Enfin, sachez qu’i-Solaire s’engage à fournir une lampe solaire aux plus nécessiteux lorsque vous faites l’acquisition d’un WakaWaka. Une action salutaire qui fera probablement la différence pour certains.

Il contribue à inverser la tendance de la pauvreté énergétique. Pour chaque WakaWaka vendu, l’entreprise remet 10 $ à la Fondation Wakawaka, qui utilise l’argent pour des micro-crédits, financer l’éducation entrepreneuriale et subventionner l’achat de chargeur WakaWaka pour les personnes vivant sans accès à l’électricité ou à la lumière.

wakawaka3

Points forts

– léger
– clapet de positionnement
– manuel détaillé
– lampe LED avec 5 modes d’intensité
– norme CE
– bonne action en faveur des plus démunis lors de l’achat

Points faibles

– Une batterie LiPO 2200 mAh. Nous espérons donc une version 4000 mAh à l’avenir.
– Le bouton pour l’éclairage étant plutôt large, il est arrivé que celle-ci s’allume seule dans mon sac

Le WakaWaka présenté à TEDx Haarlem par son créateur Camille van Gestel – Partagez le soleil

Conclusion

Personnellement, si je devais aujourd’hui investir dans un chargeur solaire, j’opterais très probablement pour le WakaWaka, car, même si sa batterie de 2200 mAh pourra sembler faible aux yeux de certains, elle s’avère être amplement suffisante pour recharger nos périphériques les moins dispensables.

Par ailleurs, le clapet réglable est, pour moi, un véritable plus lorsqu’il s’agit de recharger le Waka ou bien d’orienter la lampe LED lors d’une lecture de nuit.

Pour conclure, le fait de soutenir une cause pourrait peut-être justifier à lui seul son acquisition. Quoi qu’il en soit, nous vous laissons désormais vous faire votre propre avis.

Merci pour votre lecture,
Auré JDG

wakawaka5

Même Link est convaincu
wakawaka7

Il y a quelques semaines i-Solaire nous a fait parvenir un exemplaire du chargeur solaire USB WakaWaka que nous avons décidé de tester.

Pour rappel, le WakaWaka est issu d’un projet Kickstarter. Mesurant 127 x 83 x 20 mm pour 169 grammes, celui-ci est doté d’une batterie LiPO 2200 mAh soit suffisamment d’énergie pour recharger divers périphériques (smartphones, tablettes, caméras …etc.) via USB et micro-USB grâce à sa sortie USB 5V et 1A (voir les caractéristiques détaillées).

A noter qu’il faut en moyenne compter entre 8 et 10h pour recharger à 100% le Waka Waka au soleil ainsi que 2h à 3h pour charger un smartphone.

Celui-ci peut également être rechargé en 4h sur secteur via un port micro-USB ou secteur.

wakawaka1


wakawaka4

Capable de recharger la plupart des smartphones ainsi que d’autres périphériques indispensables durant un voyage ou une randomnée, le fait de sortir celui-ci de votre sac deviendra rapidement un automatisme lorsque les rayons du soleil commenceront à se faire sentir.

Pour ma part, au cours de déplacements, il m’est régulièrement arrivé de positionner celui-ci sur le rebord d’une fenêtre en direction du soleil de façon à alimenter son panneau solaire de 67×100 mm. Notons d’ailleurs la présence d’un pied inclinable permettant aisément de l’orienter dans la direction du soleil.

Le support est aussi réglable pour positionner facilement l’appareil à angle droit conférant une meilleure exposition solaire pour la recharge.

wakawaka2

Disposant également d’une lampe LED de 120 lumens (pour 40h d’autonomie) comportant 5 modes d’intensité ainsi qu’un mode « balise SOS » clignotant, le WakaWaka s’est révélé être un accessoire très pratique, léger, ce qui en fait un sérieux concurrent (bien qu’il ne possède qu’une batterie de 2200 mAh).

Garanti 1 an et aux normes CE, le WakaWaka est proposé à 69 € TTC et fonctionne avec la plupart des téléphones (iPhone 3, 4, 4S, 5 et 5S, Samsung S2, S3, S4 pour ne citer qu’eux).

Enfin, sachez qu’i-Solaire s’engage à fournir une lampe solaire aux plus nécessiteux lorsque vous faites l’acquisition d’un WakaWaka. Une action salutaire qui fera probablement la différence pour certains.

Il contribue à inverser la tendance de la pauvreté énergétique. Pour chaque WakaWaka vendu, l’entreprise remet 10 $ à la Fondation Wakawaka, qui utilise l’argent pour des micro-crédits, financer l’éducation entrepreneuriale et subventionner l’achat de chargeur WakaWaka pour les personnes vivant sans accès à l’électricité ou à la lumière.

wakawaka3

Points forts

– léger
– clapet de positionnement
– manuel détaillé
– lampe LED avec 5 modes d’intensité
– norme CE
– bonne action en faveur des plus démunis lors de l’achat

Points faibles

– Une batterie LiPO 2200 mAh. Nous espérons donc une version 4000 mAh à l’avenir.
– Le bouton pour l’éclairage étant plutôt large, il est arrivé que celle-ci s’allume seule dans mon sac

Le WakaWaka présenté à TEDx Haarlem par son créateur Camille van Gestel – Partagez le soleil

Conclusion

Personnellement, si je devais aujourd’hui investir dans un chargeur solaire, j’opterais très probablement pour le WakaWaka, car, même si sa batterie de 2200 mAh pourra sembler faible aux yeux de certains, elle s’avère être amplement suffisante pour recharger nos périphériques les moins dispensables.

Par ailleurs, le clapet réglable est, pour moi, un véritable plus lorsqu’il s’agit de recharger le Waka ou bien d’orienter la lampe LED lors d’une lecture de nuit.

Pour conclure, le fait de soutenir une cause pourrait peut-être justifier à lui seul son acquisition. Quoi qu’il en soit, nous vous laissons désormais vous faire votre propre avis.

Merci pour votre lecture,
Auré JDG

wakawaka5

Même Link est convaincu
wakawaka7

Source: Source