Test

[TEST] Withings Move ECG : La montre connectée qui sait se faire oublier

Gadget

Par Amandine Jonniaux le

Équipée d’un électrocardiogramme, la nouvelle montre connectée Move ECG de Withings promet de nous faciliter la vie au quotidien, tout en proposant un design sobre et discret grâce à son cadran à aiguilles. Petit tour d’horizon après une semaine de test.

Crédits JDG

Annoncée comme la toute première montre à cadran équipée d’un électrocardiogramme, la nouvelle Move ECG de Withings n’a (en apparence) pas grand-chose d’une smartwatch. C’est d’ailleurs ce qui frappe lorsqu’on prend l’accessoire en main pour la première fois. Avec sa pile bouton à l’arrière et ses aiguilles, l’objet made in France a tout d’un modèle classique. Côté design, la marque joue d’ailleurs la carte de la sobriété, en arborant un cadran blanc et un bracelet en silicone bleu de 18 mm de large ou un look all black selon les modèles. Si on compare la montre aux anciens modèles, rien de bien nouveau sous le soleil, puisqu’à l’exception du liseré argenté qui encercle le boîtier destiné à la mesure de l’électrocardiogramme, le modèle Move ECG rappelle beaucoup le Move classique. 

Crédits JDG
Crédits JDG
Crédits JDG

Exit les écrans AMOLED bourrés de fonctionnalités. Avec son cadran à aiguilles conçu et assemblé en France, la Move ECG n’intègre que trois aiguilles : deux pour indiquer l’heure, et une plus petite destinée au suivi d’activité. On oublie le superflu, et on se concentre sur l’essentiel, l’appareil assume son objectif de jouer les minimalistes. C’est d’ailleurs pour un public réticent à passer de la montre classique à la montre connectée que la Move ECG a été pensée. Avec son design classique, loin des modèles souvent plus imposants (merci la batterie) des smartwatchs classiques, Withings a le mérite d’imaginer un modèle connecté presque indétectable à l’œil nu. 

[nextpage title= »Fonctionnalités « ]Une fois portée, il est assez facile d’oublier que la montre est connectée. Évidemment, la Move ECG ne fera pas aussi bien que la concurrence en termes de fonctionnalités. On oublie par exemple les notifications de messages, qui évitent de consulter trop souvent son téléphone, ou encore la possibilité de contrôler son lecteur musical directement depuis l’interface de la montre. Dans la forme comme dans le fond, la montre se concentre sur l’essentiel, avec une armada de fonctionnalités liées à la santé. On retrouve ainsi un podomètre, un tracker d’activité permettant de calculer le nombre d’étages grimpés ou l’intensité d’une séance de sport, ainsi qu’une fonction GPS et un outil de suivi de sommeil. Grosse nouveauté, et principal atout du modèle, la présence d’une fonction ECG, ou électrocardiogramme, qui permet de mesurer son rythme cardiaque tout en détectant d’éventuels problèmes d’arythmie ou de fibrillation. Jusqu’à présent, c’est l’Apple Watch qui faisait office de référence dans le domaine, mais Withings permet désormais une alternative plus abordable et made in France au géant américain. 

Crédits JDG

Capable de réaliser un électrocardiogramme et de l’envoyer directement au médecin en cas de besoin, la montre Move ECG se place définitivement comme un support destiné aux personnes désireuses de surveiller régulièrement leur état de santé, et de suivre efficacement leur activité journalière. Pour réaliser un ECG, il suffit d’appuyer sur le bouton latéral (qui ne sert pas à régler l’heure, celle-ci se synchronisant directement avec le smartphone au moment du couplage), puis de placer le pouce et l’index de part et d’autre sur le cercle métallisé autour du cadran qui joue le rôle de capteur. L’attente est un peu longue (30 secondes), d’autant plus qu’il est réellement nécessaire de ne pas bouger ni parler pendant la mesure, sous peine de recevoir une notification indiquant un début de fibrillation cardiaque. Une fonctionnalité encore perfectible donc, malgré sa certification CE mécdicale, et qu’on déconseille aux plus hypocondriaques.

Nom 
Technologie de l'écran
Taille de l'écran
Définition
Dimensions
Poids
Capteurs
Système exploitation
Compatibilité OS
Processeur
Mémoire
Connexion
Batterie
Coloris
Prix

[nextpage title= »Au quotidien »]Qu’on apprécie ou pas son design, la Move ECG possède deux atouts indéniables au quotidien : non seulement elle est moins lourde (42g) que l’Apple Watch Serie 4 (52,8g) ou la Samsung Galaxy Watch Active (46g), mais elle possède aussi une autonomie TRÈS largement supérieure. Là où les smartwatchs classiques peinent à tenir plus de deux jours sans broncher, la Move ECG promet une durée de vie allant jusqu’à 12 mois avant le moindre changement de pile. On n’en attendait pas tant. 

On oublierait presque que la Move ECG sait faire plus que donner l’heure. Pourtant, en la couplant au smartphone via Bluetooth, grâce à l’application dédiée Health Mate, la montre assure un suivi clair et précis des mesures enregistrées dans la journée, qu’il s’agisse du sommeil, ou de l’activité physique et cardiaque. L’interface de l’application est d’ailleurs à l’image du produit, en allant directement à l’essentiel sans en faire trop. 

[nextpage title= »Galerie photos »]

Notre avis

Sans faire mieux que les smartwatchs classiques en termes de fonctionnalités, la Move ECG s’impose comme une redoutable alternative pour les utilisateurs encore frileux face aux montres connectées, qui veulent se concentrer sur l’essentiel sans avoir l’impression de porter un smartphone miniature au poignet. Affiché à 129,95€ à sa sortie, l’objet permet de passer en douceur aux objets connectés, sans avoir à fracasser son portefeuille au passage.

Les plus
Les moins
  • Autonomie
  • Prix
  • Discrétion
  • ECG parfois alarmant
  • Moins de fonctionnalités qu'une smartwatch classique