Test

Test du Xiaomi Mi A2 : que demander de plus pour moins de 300 euros ?

Notre avis
7 / 10
Tests et Impressions

Par Mathieu le

Xiaomi est en train de devenir un constructeur incontournable en Europe. La marque chinoise de smartphones s’est fait une place de choix depuis plusieurs années dans le cœur des importateurs et sa récente arrivée en France lui permet de toucher un plus large public. Il faut dire qu’en proposant des appareils de qualité à des prix défiant toute concurrence, l’entreprise a su parler à des acheteurs qui n’ont plus forcément envie de dépenser plusieurs centaines d’euros chez Apple ou Samsung. Cette fois, c’est avec sa nouvelle génération de milieu de gamme que Xiaomi compte bien convaincre le marché français. Une réussite ?

Disponible depuis le 27 juillet dernier, le Mi A2 existe en trois versions. La première bénéficie de 32 Go d’espace et 4 Go de RAM, la seconde de 64 Go + 4 Go RAM et enfin la dernière de 128 Go + 6 Go RAM. C’est la deuxième version que nous avons pu tester. Pour les prix, comptez 269 euros pour la version 32 Go +4 Go RAM, 299 euros pour la version 64 Go + 4 Go RAM et enfin 349 euros pour la version 128 Go + 6 Go RAM.

Ergonomie et Design

Ceux qui ont possédé ou vu le précédent smartphone de Xiaomi reconnaitront rapidement le design très proche du Redmi Note 5 du Mi A2. Sobre et recouvert d’un noir mat dans notre cas, il allie des courbes élégantes et une forme générale plaisante. Les finitions du téléphone, notamment en ce qui concerne les tranches, sont de qualité et agréable au toucher. Le dos, quant à lui, est suffisamment simple, peut-être trop ce qui ne permet pas de le différencier outre mesure. On note néanmoins que la jonction entre l’écran et les bords est grossière et pas très agréable en mains. À part cela on retrouve un design très proche de ce que fait Xiaomi habituellement avec un smartphone aux contours arrondis et les boutons du son et d’arrêt/démarrage du smartphone sur le côté droit.

À gauche, le Mi A2, à droite le Redmi Note 5

Notons d’ailleurs que ces boutons sont un peu trop rapprochés ce qui est un peu dérangeant lorsqu’on vient à ne plus savoir, sans regarder, lequel est le bon. Côté connectique, pas de port MicroSD, il faudra donc faire avec le stockage de base du téléphone (prévoyez donc de commander le 128 Go si vous utilisez beaucoup d’espace). Pas de port jack 3,5 mm non plus, mais un unique port port USB Type-C sur la tranche inférieure. Néanmoins, Xiaomi a pensé à tout en fournissant un adaptateur USB-C/Jack dans la boîte, ce qui permet d’utiliser son casque filaire sans aucun problème. Quant au lecteur d’empreintes, il s’agit du même que sur les modèles précédents de la marque, à savoir qu’il est situé à l’arrière du smartphone. Une bonne initiative qui permet bien évidemment de gagner en place sur la façade avant puisqu’il n’y a aucun bouton physique.

Écran

Avec son ratio 18:9 et sa diagonale d’écran de 5,99 pouces, la Mi A2 présente une dalle IPS LCD en Full HD+ (2160 × 1080 pixels) qui a de quoi intriguer. Si l’écran n’occupe pas toute la surface du mobile, mais « seulement » 78% de la façade, on ne peut qu’être satisfait des dimensions proposées. Malheureusement, le rendu est trop exagéré malgré une belle palette de couleurs affichée. En effet, la colorimétrie est plutôt convaincante pour un modèle de cette gamme, mais parfois trop exagéré, avec des tons trop prononcés vers le bleu et le rouge. Néanmoins, cette colorimétrie ne vient pas distordre outre mesure les divers contenus et les différents tests vidéo via Netflix ou YouTube ont été suffisamment concluant. Reste qu’à ce tarif-là, difficile d’avoir un écran anti-reflets qui comblera tout le monde.

Photos

Critère très important pour certains, la qualité des photos. En ce qui concerne le Mi A2, Xiaomi a décidé d’inclure deux capteurs à l’arrière de l’appareil. Le premier fait 12 Mégapixels tandis que le second monte à 20 MP. Notons que le logiciel du téléphone décide lui-même quel sera celui qui prendra le cliché en fonction de plusieurs critères (luminosité, détails, arrière-plan notamment). À l’avant, il faudra faire avec un seul capteur de 20 MP. Et quels résultats ?

On remarque que le Mi A2 permet de prendre des très jolis clichés, fourmillant de détails et présentant des couleurs fidèles. C’est surtout la définition globale des photos qui surprend positivement, notamment lorsque la lumière du jour est prépondérante. Néanmoins, lorsque la luminosité est plus faible, les photographies ont la fâcheuse tendance à être floues. Dans ces cas précis, le logiciel du smartphone utilise un lisseur qui ne sied guère aux différents clichés et qui a tendance à leur faire perdre leur naturel. Le HDR (High Dynamic Range) est intéressant en conditions optimales mais trop présent sur des photos plus neutres qui ne méritent pas des couleurs trop accentuées. Quant au mode selfie via le capteur frontal, il fournit là encore un travail très satisfaisant dès lors que la lumière naturelle est à son plus beau niveau. Dès qu’il fait plus sombre, cela se complique encore.

Autonomie

Certainement le gros point faible de l’appareil. Avec sa batterie de 3 000 mAh, le Mi A2 va vous tenir la journée, pas plus. Dès que l’on utilise des applications qui ont besoin de plus de puissance, le smartphone a tendance à vite s’épuiser. Il faut donc faire attention à ne pas utiliser la géolocalisation trop souvent, le Bluetooth ou les données en arrière-plan pour économiser un maximum de charge. En jeu, par exemple, le téléphone a perdu 16 % de batterie en environ 30 minutes en jouant Dragon Ball Legends. En ce qui concerne la charge, prévoyez une petite heure et demie pour passer de 1 à 100%. On est dans la moyenne, ni plus, ni moins. Néanmoins, on aurait préféré pouvoir utiliser le Mi A2 sur une vraie journée complète plutôt que d’être obligé de surveiller assez constamment le niveau de la batterie pour être certain qu’elle tienne toute la journée.

Performances & Android One

Équipé d’un Snapdragon 660 couplé à 4 Go de RAM (ou 6 Go selon le modèle), le Mi A2 s’en sort très bien. À titre de comparaison, c’est le même processeur qui équipe les appareils Oppo R15, un smartphone difficilement trouvable à moins de 600 euros. Concrètement, on peut naviguer très aisément entre différentes applications et l’ensemble des tâches se lancent et fonctionnent correctement à une vitesse convenable. Le téléphone ne surchauffe que très rarement et il tient très bien le choc lorsqu’on lui en demande beaucoup (grosse utilisation de l’appareil photo et d’applications gourmandes).

En jeu, il faudra faire avec une puce Adreno 512 qui fait suffisamment bien le travail, mais qui ne pourra pas offrir des performances extraordinaires non plus. Pour des titres comme PUBG ou Dragon Ball Legends par exemple il faudra faire quelques concessions au niveau des graphismes pour assurer un maximum de fluidité. Reste que le Mi A2 fait bien son travail et il s’avère un appareil plus que suffisant pour ceux qui jouent à des titres peu gourmands (Candy Crush Saga ou Clash Royale à titre d’exemple).

À gauche, le Redmi Note 5, au centre le Mi A2 et à droite le Samsung J6

Côté son, si vous prévoyez d’utiliser un casque sur cet appareil, nous vous conseillons d’utiliser une version Bluetooth et non filaire. En effet, malgré la présence de l’adaptateur en USB-C vers Jack 3,5mm on remarque une vraie perte au niveau du volume ce qui est vraiment préjudiciable notamment lorsqu’on possède un modèle de casque peu isolant au niveau des bruits extérieurs. Sinon, les performances globales des haut-parleurs sont raisonnables, mais n’impressionnent pas. En même temps, à un tel tarif, on ne s’attendait pas à une petite pépite niveau audio.

Bien évidemment, la grande nouveauté de ce Mi A2, c’est son OS Android One et une interface « libérée » de nombreuses applications liées aux différents constructeurs. En utilisation, cela se traduit par une grande sobriété. On apprécie le faible nombre d’applications préinstallées. Quant au design général de l’interface et des différentes icônes, c’est suffisamment épuré pour être agréable à l’œil. L’autre avantage de la présence d’Android One, c’est aussi que les mises à jour de Google pourront être installées beaucoup plus rapidement par les utilisateurs. Actuellement dans une version Oreo 8.1, le smartphone de Xiaomi devrait donc être l’un des premiers à profiter d’Android 9.0 Pie dans les semaines ou mois à venir.

> Se procurer le Mi A2 au meilleur prix avec Gearbest

Notre avis

Comment ne pas conseiller le Mi A2 ? Pour un tarif défiant toute concurrence, moins de 300 euros, Xiaomi propose un smartphone aux qualités indéniables, avec un appareil photo très intéressant et un écran qui ravira les amoureux de couleurs vives. Malheureusement, à ce prix là, il va falloir faire quelques concessions, notamment en ce qui concerne l'autonomie, un peu faiblarde, une partie audio décevante et une connectique générale limitée. Mais pour ceux qui recherchent un smartphone milieu de gamme de qualité, foncez !

7 / 10
Les plus
Les moins
  • Un bel écran
  • Des performances tops pour ce prix
  • La photo, dans de bonnes conditions
  • Android One
  • Une autonomie très légère
  • Le son qui déçoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *