Test

Test ZTE Axon 30 Ultra, un challenger inattendu

Android

Par Anh Phan le

Avec un certain effet de surprise, le nouveau smartphone de ZTE est désormais disponible en France. Quelle bonne surprise, voici notre test du ZTE Axon 30 Ultra.

ZTE Axon 30 Ultra
©

Alors que tous les ténors ont déjà annoncé leurs smartphones haut de gamme pour ce premier semestre 2021, il reste des constructeurs qu’on ne surveille plus vraiment et c’est le cas de ZTE qui signe un bon retour avec son nouveau smartphone haut de gamme officialisé il y a à peine quelques semaines.

Et pour ce retour, le constructeur chinois a mis toutes les chances de son côté avec un écran AMOLED, un taux de rafraichissement de 144Hz, un SoC Qualcomm Snapdragon 888, une finition premium ou encore une bonne autonomie globale. On ne l’attendait pas vraiment mais c’est une bonne surprise. Cela va faire un mois qu’on joue avec, voici notre test du ZTE Axon 30 Ultra. Verdict.

ZTE Axon 30 Ultra
ZTE Axon 30 Ultra

Caractéristiques du ZTE Axon 30 Ultra

Pour rappel sur les caractéristiques, le nouveau ZTE Axon 30 Ultra vous propose :

 ZTE Axon 30 Ultra
Écran- Ecran incurvé AMOLED de 6,67"
- Définition FullHD+ (1080x2400)
- Densité 525ppp
- Corning Gorilla Glass 5
- 144Hz avec mode Auto
- 300Hz en temps de réponse tactile
- Format 20:9

- Always On Display
- Certification HDR10+
- sRGB et DCI-P3
- Poinçon
- Retour haptique
SoC et GPU- Qualcomm Snapdragon 888
- Adreno 660
Mémoire- 8Go ou 12Go de RAM LPDDR5
- 128Go ou 256 Go stockage UFS 3.1
Coloris- Dos en verre Gorilla Glass 5
Appareil Photo- Quatre appareil photo au dos :
- Appareil principal : Sony IMX686 64 Mégapixels, 26mm, F1.6, OIS
- Appareil portrait : Samsung GW3 de 64 Mégapixels, 35mm, F1.9
- Appareil ultra grand-angle : Samsung GW3 64 Mégapixels, 13mm (120°), F2.2
- Zoom périscope : 8 Mégapixels, zoom optique 5x, zoom hybride 10x, F3.4OIS

- Autofocus PDAF + LAF + CAF
- Stabilisation optique (OIS) sur l'appareil principal et le zoom périscopique
- Stabilisation électronique (EIS) sur les 4 appareils photo
- Mode Macro
- Mode Nuit
- Mode Lune Super Moon Ultra Shot
- Changement de couleurs

- Enregistrement de vidéos en 8K à 30fps
- Enregistrement de vidéos en 4K à 30fps, 60fps ou 120fps
- Enregistrement de vidéos en Full HD 1080p 30fps ou 60fps
- Mode Ralenti en 1080p à 240fps ou en 720p à 480fps
- Mode Vidéo Ultra Stabilisation 1080p ou en 4K
- Enregistrement de vidéos en HDR10
- Mode multi-camera
- Filtres vidéos
- Gestion des LUTs

- Appareil frontal avec un capteur de 16 Mégapixels
- Stabilisation électronique (EIS)
- Enregistrement de vidéo frontale en 4K, 1080p ou 720p à 30fps
Audio- Haut-parleurs stéréo
- Dual Smart PA
- DTS:X Ultra
Batterie- 4600mAh
- Quick Charge 65W
- Quick Charge 4+
Connectivités- Lecteur d'empreintes optique sous l’écran
- Bluetooth 5.2
- WiFi 6E
- 5G
- Double nano-SIM
- A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct), Google Cast
- NFC
- USB 3.1, port USB Type-C
- Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
- Capteur de proximité et de luminosité
Logiciel- Android 11
- MyOS 11
Taille et Poids- 161,5 x 73 x 8 mm
- 188g
Prix de lancement- 749 euros (128Go + 8Go)
- 849 euros (256Go + 12Go)
Date de Disponibilité- Juin 2021

Côté packaging, rien de bien surprenant puisqu’on retrouve une boîte noire avec le smartphone bien évidemment, un câble USB-C vers USB-C, un chargeur de 65W, des écouteurs filaires et des livrets pour une première prise en main. 

En terme de prix, ZTE la joue agressif avec un prix très compétitif pour les caractéristiques proposées. Et enfin, on notera que le ZTE Axon 30 Ultra est livré avec une coque en plastique transparent mais pour la première fois, il est réussi et permet de ne pas perdre le design du smartphone. Top.

Design

Le ZTE Axon 30 Ultra est le genre de smartphone qu’on n’attendait pas spécialement à tester alors on va être honnête, on ne s’attendait pas à grand chose quand on a reçu le smartphone. Quelle ne fut notre surprise lors de la toute première prise en main. Les premières impressions sont excellentes. La finition est proche de ce qu’on connaissait avec la concurrence, le dos en verre dépoli propose un joli rendu résistant aux traces de doigts et très doux au toucher. Mais ce n’est pas tout, le bloc photo au dos proposent plusieurs niveaux d’épaisseurs, ce qui donne un look & feel réussi et satisfaisant.

ZTE Axon 30 Ultra
ZTE Axon 30 Ultra

Bien évidemment, au niveau de la face avant, très peu d’originalité mais on apprécie toujours l’écran incurvé qui donne cette sensation d’avoir un smartphone compacte alors que la diagonale est tout de même de 6,67 pouces. Du coup, comme ses concurrents directs, le ZTE Axon 30 Ultra se présente comme un smartphone dans la normale pour ce qui est de l’encombrement. Il est en longueur pour maximiser à la fois la surface affichable et la prise en main. Ce design plus en longueur permet à l’utilisateur d’avoir une meilleure utilisation à une main. 

ZTE Axon 30 Ultra
ZTE Axon 30 Ultra

Malgré les différentes épaisseurs qui composent le bloc photo, ce dernier reste bien épais dans l’absolu mais cette gestion des épaisseurs permet d’atténuer visuellement l’épaisseur même du bloc photo. Avec un poinçon en haut de l’écran, pas de reconnaissance faciale 3D mais on retrouve un capteur d’empreintes sous l’écran de type optique. Lors de nos tests, on n’a pas noté de soucis particulier. Et enfin, si on retrouve le bouton de mise sous tension et/ou de veille sur la tranche droite ainsi que  les boutons de volume.

Ecran et Audio

Avec un écran de 6,67 pouces, on est en présence d’un smartphone avec un écran en soi classique en 2021. Non seulement on est en présence d’une dalle AMOLED avec une définition FullHD+. Ce n’est pas une dalle LPTO comme d’autres mais dans nos usages, on n’a pas eu de soucis d’autonomie. Si la définition se cantonnent à du Full HD+, on n’a pas noté de différences avec des écrans WQHD+. Au quotidien, ça suffira amplement. Et enfin, avec un taux de rafraîchissement de 144 Hz, c’était un peu l’eldorado pour les plus gamers d’entre nous. Dans tous les cas, c’est vraiment un confort supplémentaire et un peu une obligation sur un smartphone haut de gamme en 2021. Inutile de vous dire qu’une fois utilisé, il sera difficile de revenir sur des écrans 60Hz comme c’est encore le cas sur un iPhone par exemple. L’intérêt se voit assez rapidement sur les longues pages web, les flux Twitter ou encore ceux d’Instagram. Après, pour être honnête, ce n’est pas une obligation non plus. C’est un super confort mais ça nous empêche pas de revenir sur des smartphones avec de « simples » écrans 60Hz. 

ZTE Axon 30 Ultra
ZTE Axon 30 Ultra

Comme on peut le voir sur les photos, les bords d’écran sont fins,  surtout sur le côté, ce ne sont pas les plus fins sur le marché mais ils sont assez fins pour le signaler, surtout avec ce design réussi. On retrouve un écran incurvé avec un angle de courbure pas trop prononcé, ce qui permet d’éviter les faux-positifs. Il faudra tout de même prendre une certaine habitude et faire attention avec la paume de la main quand on utilise le smartphone à une main. Pour la colorimétrie, elle est parfaitement maîtrisée. On n’en attendait pas moins d’une dalle provenant de Samsung. Les noirs sont très profonds et les couleurs vous sautent aux yeux. Les angles de visions sont très bons et la luminosité plutôt bonne. Du coup, aucun problème de visibilité en plein soleil même si on aurait sans doute aimé une plus grande luminosité.

ZTE Axon 30 Ultra
ZTE Axon 30 Ultra

ZTE propose des haut-parleurs stéréos. Evidemment, on parle de haut-parleurs de smartphone et des usages qui en découlent, vous ne pourrez pas alimenter une pièce entière non plus. Et il fallait s’y attendre, le ZTE Axon 30 Ultra ne propose pas de port jack 3,5mm. On est dans l’ère du sans-fil et si ça pourra encore gêner certains, il faut reconnaître que c’est de moins en moins une priorité pour beaucoup, surtout sur le segment des smartphones premium. On notera enfin le support du DTS:X.

MyOS 11, Performances et Autonomie

Côté Android, on ne connaissait pas spécialement MyOS, la surcouche maison de ZTE mais on s’y est vite retrouvé puisque l’expérience est très proche d’Android Stock. D’ailleurs, en fouillant un peu dans les paramètres, on avait parfois l’impression de retrouver MIUI 12 de Xiaomi. On ne sait pas s’il y a un lien de cause à effet mais toujours est-il que MyOS est super agréable au quotidien. En revanche, il y a encore des soucis de stabilité et de gestion de mémoire. En effet, on s’est retrouvé avec des redémarrages aléatoires. On l’a bien évidemment remonté mais on n’en a pas trouvé l’origine. Pour La Défense de ZTE, on a testé le smartphone plus d’un mois avant sa disponibilité donc il est normal de voir ce genre de choses. De plus, cela reste purement logiciel donc on ne doute pas d’une correction logicielle sous peu. En dehors de ces petits tracas, MyOS s’est avérer fluide, rapide et agréable au quotidien.

A noter qu’une MAJ du firmware vient juste d’apparaître aujourd’hui, jour de publication, on va continuer à tester et on mettra à jour le test au besoin.

Du côté des performances, sans surprises, c’est un smartphone premium et il faut un SoC premium. Du coup, c’est le Qualcomm Snapdragon 888 (+25% en CPU et 35% en GPU par rapport à un Snapdragon 865) qu’on retrouve dans les entrailles de cet Axon 30 Ultra. Inutile de tourner autour du pot, il n’y a pas trop de surprises, c’est un SoC premium et comme depuis quelques années, la puissance de ces SoC dépassent nos besoins donc en dehors de benchmarks, cela ne changera pas forcément notre quotidien. Evidemment, on a essayé tous les jeux récents comme Wild Rifts, Dead Cells, Call of Duty Mobile ou encore Forza Street et il n’y a pas grand chose à dire, c’était juste super fluide et ce, même en 120Hz pour les jeux supportants ce taux de rafraichissement. Avec une manette style Razer Kishi, on se retrouve avec un excellent duo pour les jeux, que cela soit des jeux Android ou dans le Cloud comme Stadia ou Xbox Game Pass. 

Le ZTE Axon 30 Ultra propose une batterie de 4600mAh, ce qui est dans la normale pour ce type de smartphone avec un écran de 6,67 pouces et un taux de rafraichissement de 144z. On a tout laissé en mode automatique, c’est donc l’OS qui se chargeait de switcher de fréquence en fonction des besoins. Dans nos usages, on a tourné avec environ 6h d’écran par jour pour finir tranquillement la journée autour des 30%/40%. Si on pousse sur un usage plus modéré, on peut faire clairement deux jours. Et puis si on est juste en autonomie, ce qui nous étonnerait fortement, on pourra toujours utiliser le chargeur 65W pour recharger le smartphone de 0 à 100% en environ 30 minutes. Impressionnant. En revanche, pas de recharge sans-fil, dommage !

Photo & Vidéo

Dans le secteur des smartphones haut de gamme, les constructeurs n’ont pas le droit de se tromper quand on parle de photo. Aussi, ZTE n’avait pas le choix et se devait de convaincre sur leur bloc photo. Du coup, le constructeur chinois n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. On retrouve ainsi pas moins de 4 appareils photo. Le grand-angle standard mais aussi l’ultra grand-angle et le capteur dédié aux portraits proposent tous un capteur de 64 Mégapixels. On notera tout de même que le capteur du grand-angle principal reste un cran au dessus en terme de qualité avec un meilleur capteur. Et pour compléter le bloc photo, on retrouve un zoom périscope de 5x en optique et 10x en hybride avec un capteur de 8 Mégapixels. Du coup, on se retrouve avec une plage focale de 13mm à 123mm, ce qui rend le bloc photo du ZTE Axon 30 Ultra polyvalent et complet. On notera également que l’appareil photo dédié au portrait ne fonctionne pas en complément d’un autre appareil photo mais propose une focale de 35mm pour des portraits avec une focale dite « à l’américaine ». 

ZTE Axon 30 Ultra
ZTE Axon 30 Ultra

Pour ce qui est de la qualité de photo même, on a été agréablement surpris, quand les conditions de luminosité sont idéales, on n’a pas grand chose à reprocher au smartphone de ZTE. Les photos sont détaillées et contrastées, tout en gardant des couleurs assez naturelles par rapport à d’autres constructeurs chinois. On notera bien évidemment un téléphoto en retrait par rapport à cause de la résolution et de l’ouverture, plus petite. En revanche, on ne peut pas nier l’utilité d’un zoom périscope, même si la qualité est moindre. Le ZTE Axon 30 Ultra arrive à garder une certaine homogénéité entre les différentes focales. Dans l’absolu, la dynamique reste bonne et le ZTE Axon 30 Ultra ne souffre pas particulièrement, même quand les différences de contrastes sont particulièrement difficiles. Le bokeh naturelle est présent avec ce capteur plus grand que la moyenne.

ZTE Axon 30 Ultra
ZTE Axon 30 Ultra

En intérieur ou en conditions de faible luminosité, pas de surprise de ce côté là. Le ZTE Axon 30 Ultra s’en sort plutôt bien avec une bonne gestion du bruit chromatique mais comme beaucoup de concurrents asiatiques, cette tendance à trop lisser les photos pour effacer le bruit numérique. Tout cela reste logiciel et on espère que ZTE prendra le temps de bien suivre ses smartphones pour les aider à mûrir. 

Mieux que des mots, des exemples :

Enfin, en façade, le ZTE Axon 30 Ultra propose un capteur de 16 Mégapixels et même si je ne suis pas très selfie, la qualité est suffisante sur ce genre de clichés. C’est classique et on retrouve des résultats comparables à ce que propsoe la concurrence. Rien de révolutionnaire. Si c’est suffisant en soi, on va se répéter mais il est vraiment temps que les constructeurs mettent l’équivalent en façade par rapport à l’appareil photo principal au dos. 

Pour la vidéo, encore une fois, on fait comme les autres. ZTE s’aligne avec la concurrence et propose maintenant l’enregistrement 8K à 30fps mais AUSSI sa capacité d’enregistrer en 4K jusqu’à 120fps ! Cela permet d’avoir des ralentis de très bonne qualité. On retrouve bien évidemment un mode vidéo ultra-stabilisé qui rogne un peu dans l’image mais on se retrouve avec une excellente stabilisation et toujours en 4K.

Galerie Photo

Notre avis

On ne l’attendait pas spécialement, et encore moins en France, mais au final, le nouveau ZTE Axon 30 Ultra est une excellente surprise qui se présente comme une alternative crédible aux smartphones chez la concurrence.

En dehors de bugs liés au système qui sera sans doute corrigés dans les prochains jours/semaines, le ZTE Axon 30 Ultra est un smartphone réussi et équilibré. Il est bon dans quasiment tous les domaines et c’est ce qu’on lui demande. Et en plus, on apprécie son design léché tout comme la coque fournie.

Le plus gros soucis de ZTE sera de convaincre le consommateur de se laisser tenter par une marque qui n’est pas forcément la plus connue dans nos contrées et ce, malgré un très bon rapport qualité-prix.

8 / 10
Les plus
Les moins
  • Design général réussi
  • Un bien bel écran
  • Performances et Autonomie
  • Polyvalence du bloc Photo
  • MyOS proche d'Android Stock
  • Encore des bugs logiciels
  • Les photos en faible luminosité pourraient avoir plus de piqué
  • Pas de recharge sans-fil