C’était lors de mon précédent voyage à Hong-Kong fin 2005 que j’ai découvert la photo. En effet, en dehors du côté urbain de la ville, j’avais un peu visité les campagnes et autres et j’ai découvert des paysages et scènes de vie que je n’ai pas pu reproduire avec mon feu Sony DSC-W1, faute de compétences. C’est donc en septembre dernier que mes proches m’ont offert mon premier réflex numérique, le Canon EOS 400D et je me suis découvert une nouvelle passion, la photographie.

Mais comme tout geek qui se respecte, les premières choses que j’avais fait avaient été de triturer le 400D dans tous les sens mais sans rien connaître à la photo, je ne suis pas allé très loin alors commença une longue quête de recherches sur internet histoire d’en apprendre plus. Et forcément, au bout d’un moment, j’ai commencé à m’intéresser aux différents bouquins de photo mais aussi ceux liés à la maîtrise du 400D.

A ce jour il y a trois livres dans la langue de Molière qui se veulent un complément et une aide à la maîtrise de votre réflex. J’ai donc commencé par le Guide du Canon EOS 400D de Jean-François Vibert chez Micro Applications. Autant vous le dire de suite, j’ai été déçu, c’était plus une sorte de manuel d’utilisation 1.5 en couleur. En effet, le livre ressemble plus à une description en couleurs des différentes fonctions du 400D qu’à un guide vous permettant de vous améliorer. C’est un peu plus complet par rapport au manuel d’utilisation mais sans plus, de plus, la qualité d’impression laissait vraiment à désirer, sur certaines photos censées vous présenter les différences entre divers modes, et bien on ne voyait aucune différence entre les photos … A noter que j’ai entend dire qu’une nouvelle édition vient de sortir avec de meilleures photos.

J’avais déjà vu sans vraiment m’y intéresser la série Maîtriser le xxxxx de Vincent Luc et Bernard Effosse, alors je ne suis pris la version pour le Canon EOS 400D. Et il faut avouer que c’est autre chose, ici, on ne part pas sur le principe de la description des fonctions mais plutôt de la mise en situation et donc de ce qu’il faut faire avec le Canon EOS 400D. Je dois avouer qu’il est vraiment très agréable à lire et surtout ce livre vous permettra de mieux exploiter votre réflex en fonction des situations. La qualité d’impression est au rendez-vous même si je trouve les photos un chouilla petites. Le tout reste très général mais le livre vous donnera une première approche sur de nombreuses situations.

Et enfin, il reste le Canon EOS 400D de Martin Barzilai, Claude Tauleigne, que je n’ai pas lu et donc je ne pourrais vous donner mes impressions dessus. Par contre, d’après les gars de Chasseur d’images, il ressemble plus au livre de Jean-François Vibert.