L’attitude absurde de Bouygues Telecom !

Smartphone

Par Gregori Pujol le

Depuis maintenant plusieurs mois, Orange, SFR et Bouygues Telecom font tout ce qu’ils peuvent pour ne pas voir débarqué un quatrième opérateur, en l’occurrence Free. L’arrivée de ce dernier dans le secteur devrait avoir pour conséquence une baisse des tarifs, de nouvelles offres, mais surtout devrait briser l’entente des trois rois de la téléphonie en France. Malgré leurs nombreux efforts, l’Arcep devrait donner à Free Mobile la quatrième licence 3G en cette fin d’année et le déploiement du réseau d’Iliad se fera en 2010. Mais même si la partie semble terminée, Bouygues Telecom tente le tout pour le tout avec une attitude totalement absurde et même scandaleuse. En effet, l’opérateur préfère geler ses embauches et accuser son concurrent Free pour justifier sa frilosité à rogner les marges bénéficiaires du groupe, au détriment des actionnaires. Notez que sur les neuf premiers mois de l’année Bouygues Telecom a réalisé un résultat net (assimilable aux bénéfices) de 412 millions d’euros.

« Bouygues Telecom a gelé toutes ses embauches depuis le lancement de l’appel à candidatures. Bouygues Telecom, qui compte 8 650 salariés, ne recrute plus », explique ainsi au Figaro le directeur général de Bouygues Telecom, Olivier Roussat. Il donne ainsi la traduction chiffrée du chantage à l’emploi qu’avait exercé Martin Bouygues pour faire opposition à l’entrée sur le marché de la téléphonie mobile de Free. « Une guerre des prix peut provoquer de 10.000 à 30.000 pertes d’emplois chez les opérateurs », avait en effet prévenu le grand patron.
« Nous étions habitués à recruter beaucoup de jeunes diplômés qui font leurs classes chez nous et trouvent ainsi une sorte de tremplin à leur carrière. C’est terminé. Bouygues Telecom est obligé de se préparer à l’arrivée de Free en réduisant ses coûts fixes. Je suis le premier à le regretter mais nous sommes contraints de nous adapter aux nouvelles règles qui nous sont imposées », se lamente Olivier Roussat. Sortez vos mouchoirs.

Tant mieux pour Free, car si Bouygues Telecom ne veut pas embaucher les meilleurs cadres, Free se fera sans doute un plaisir de leur proposer un poste ! Bizarrement cette attitude me rappelle celle des Majors dans le secteur de la musique…

logo-bouygues-telecom

via Numerama