Aussi étonnant que ça puisse paraître, la ville de San Fransisco a réussi à faire bannir le Happy Meal tel qu’il est actuellement connu. Ainsi, dès le mois de décembre 2011, le Happy Meal, pour être vendu (et plus généralement, pour que les menus pour enfants puissent être vendus avec un jouet), il devra proposer un menu n’excédant pas les 600 Calories, intégrer moins de 35% de lipides, proposer des légumes, ou bien encore ne pas être trop riche en sodium.

Cruel ou responsable ?

happy meal

via gizmodo