Après les très attendus Samsung Galaxy S2 (notre test ICI), Motorola Atrix (notre test ICI) et LG Optimus 2X (notre test ICI), on passe aujourd’hui au test du HTC Sensation. Ce dernier représente d’ailleurs le nouveau fleuron de la marque taiwanaise mais aussi du fondeur américain Qualcomm puisque le Sensation embarque le très récent processeur dual core Snapdragon avec une fréquence de 1,2Ghz.
On se retrouve donc avec trois plate-formes en concurrence sur le marché haut de gamme des smartphones sous Android, à savoir Samsung avec son dual core maison couplé au GPU Mali, LG et Motorola avec leur Tegra 2 de Nvidia et HTC avec le Snapdragon/Adreno220 de Qualcomm. Il est donc temps de tester notre dernière inconnue en terme de solution pour Android.


Les Caractéristiques

Je pense que vous connaissez déjà toutes les caractéristiques mais pour rappel, ce HTC Sensation vous offre la 3G/3G+, un écran tactile de type capacitif et multitouch S-LCD de 4,3″ avec une résolution qHD soit 540×960, un processeur dual-core Qualcomm Snapdragon cadencé à 1,2 GHz avec 768 Mo de RAM, un processeur graphique Adreno 220, une mémoire disponible de 1Go (4Go au total), un port microSD avec une carte de 8Go fournie, un tuner FM, le WiFi, le Bluetooth 3.0, un GPS, un APN de 8Mégapixels avec flash dual-LED, l’enregistrement de vidéo en 1080p, une camera visio de 1,3 Mégapixels, un port MHL (micro USB / HDMI), une batterie 1520 mAh, le tout sous Android 2.3 avec Sense 3.0 ou 3D pour les intimes, le tout dans une taille de 126,1×65,4×11,3mm pour 148g.
Pour rappel, Qualcomm avait mis en ligne ICI une vidéo présentant les avantages du processeur.
A noter que nous n’avons pas eu la version SFR mais bien une version normale du HTC Sensation donc pas de limitation spécifique mais je ne pense pas que la version SFR diffère beaucoup de celle qu’on a actuellement si ce n’est la préinstallation des applications habituelles de SFR.

Le Packaging

Ayant récupérer qu’un modèle de test, nous n’avons pas eu le packaging final mais ce qu’on a eu/vu devrait ressembler à ce que vous pourrez trouver dans le packaging commercial. Comme vous vous en doutez, c’est assez classique en soi puisqu’on y découvre le smartphone, un câble USB pour la connexion à un ordinateur et la recharge, un chargeur USB, des manuels d’instructions pour une première prise en main et l’éternel kit mains libres filaires. Rien d’autre de spécial donc.

Le Design

Inutile de se le cacher, des smartphones haut de gamme Android, le HTC Sensation est celui qui se démarque le plus avec un design réussi, sobre et élégant. Les matériaux sont bien choisis et la finition exemplaire. On notera de plus une coque unibody qui recouvre tout le dos. D’ailleurs, pendant que j’écris ce test, et vous le verrez avec les photos, sous la coque arrière se trouvent des connecteurs et du coup, des rumeurs font état d’un possible antenna-gate comme pour l’iPhone 4 et ce, en le tenant d’une certaine manière. Très honnêtement, alors que j’avais eu le problème avec l’iPhone 4, je n’ai rien noté de tel avec ma façon de tenir le smartphone et donc, je suis un peu passé à côté.
Sinon, pour en revenir à la finition, j’ai bien aimé ce côté soft touch qui a le mérite d’être un poil anti-dérapant, sauf dans mes mains. Je ne sais pas pourquoi, j’avais du mal avec sa prise en main, peut-être est-ce dû à ce dos arrondi qui tranche avec la concurrence. Question d’habitude, je suppose.
A côté, comme c’est souvent le cas avec les appareils de la marque taiwanaise, il faudra enlever la coque arrière pour accéder au port microSD et au port SIM.

Pour la face avant, on retrouve donc l’écran qui est parfaitement plat à part au niveau des bords qui sont un tout petit peu relevé, sans doute dans le but de protéger l’écran quand on retourne le smartphone pour couper un appel par exemple. Au dessus de l’écran se trouve la caméra visio ainsi que le capteur de proximité sans oublier le haut-parleur avec les LEDs de notifications sous la grille, pratique. En dessous de l’écran se trouve les quatres touches sensitives (Home, Menu, Retour et Recherche).
Sur la tranche gauche se trouvent les boutons de volumes ainsi que le port MHL (HDMI+MicroUSB) alors qu’on ne trouvera rien sur la tranche droite. Sur la tranche du bas se trouve juste le petit loquet pour ouvrir la coque arrière alors que sur la tranche du haut vous trouverez le bouton de mise sous tension et de veille avec une prise jack de 3,5mm.

Et enfin au dos, l’APN avec ses deux LED pour le flash. On notera aussi un haut parleur ainsi que des trous qui serviront à la réduction de bruit entre autres.
On regrettera donc la non-présence d’une sortie micro-HDMI et il faudra passer par un accessoire supplémentaire pour sortir du contenu multimédia sur grand écran. Pour ce qui est du poids, je vous avouerai que passer d’un Samsung Galaxy S2 au HTC Sensation ne passe pas inaperçu dans votre main. Je ne pensais pas que 40g allait faire une grosse différence mais si ! Par contre, si vous n’avez pas encore touché au smartphone de Samsung, le Sensation vous propose un poids plutôt bien réparti.

Par contre, et c’est là que HTC frappe bien fort, c’est que malgré les 4,3″ de l’écran tactile, le smartphone fait petit dans la main. Contrairement à un Desire HD ou un Samsung Galaxy S2, on n’a pas cette impression d’avoir une brique dans la main et c’est plutôt appréciable.

L’écran et le Son

Le HTC Sensation vous propose un écran de 4,3″ avec une résolution qHD soit 540×960, ce qui signifie une meilleure densité de pixels par rapport au Samsung Galaxy S2 par exemple qui ne propose qu’une résolution de 480×800. Dans la pratique, à part sur les pages web, vous ne verrez pas de différence notable entre les deux résolutions. Comme vous le savez, ce n’est qu’un S-LCD et non un Super AMOLED Plus, du coup, vous imaginez la différence flagrante dans les contrastes. Attention, ce n’est pas forcément un point négatif puisque les couleurs sont plus respectées au détriment d’une meilleure utilisation au soleil. Par contre, les angles de visions sont vraiment réduits par rapport à un écran AMOLED, on se retrouve donc avec des couleurs délavées dès lors qu’on est plus en face du smartphone.
Pour en revenir, je vous rappelle que la nouvelle résolution s’avère plutôt pratique quand c’est optimisé, ce qui n’était pas le cas du Motorola Atrix. En effet, c’est à l’utilisation que vous découvrirez que la résolution qHD vous permet d’avoir plus de contacts d’affichés, un peu plus d’affichage dans un navigateur internet et aussi une meilleure définition si vous ne voulez pas zoomer ainsi que des icônes un chouilla plus fins au niveau de l’affichage.
De même, cette résolution qHD vous permettra d’optimiser vos vidéos avec un ratio 16/9, ce qui n’est pas pour déplaire aux plus cinéphiles d’entre vous.

Pour le son, rien de particulier en soi, il est un peu fort et saturé mais dans mon cas, je ne l’ai que très peu utilisé, privilégiant les écouteurs, ce qui m’a permis de découvrir un son plutôt bon et spatial grâce à l’optimisation qu’apporte les optimisations SRS. Mais bon, très honnêtement, je ne suis pas un crack dans le domaine alors…

En Utilisation

En vidéo, c’est quand même mieux, non ?

HTC Sense 3.0

Si vous n’avez pas vu le test de la tablette HTC Flyer, je vous invite à le lire et à regarder la vidéo tellement le tout se ressemble. En effet, HTC Sense 3.0 est en fait la version smartphone de HTC Sense 2.1 for tablet. On retrouve donc tous les effets 3D qu’apporte cette nouvelle édition de la surcouche de HTC.

Et parce qu’il n’y a pas de raison que ça change, Sense 3.0 est pour moi tout simplement la meilleure surcouche à Android qui m’a été donné de voir. Tout y est, la gestion de vos réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Flickr), des widgets à ne plus savoir quoi en faire, un flux d’actualité basé sur Google Reader, plusieurs widgets pour vos calendriers, contacts, signets ou encore horloges. Franchement, si vous ne trouvez pas votre bonheur, c’est vous le problème.

L’intégration des réseaux sociaux est tellement réussie qu’on a limite l’impression d’avoir ce que propose Windows Phone 7, c’est clair, net et précis. Tout se synchronise et vous n’avez rien à faire.
Le tout s’opère avec des transitions type 3D et si vous naviguez rapidement entre les pages de votre menu d’accueil, vous accéderez à un carroussel 3D du plus bel effet. HTC ne s’est pas arrêté là et propose même de nouveaux fonds d’écran animés comme ceux basés sur la météo par exemple. C’est tout bête en fait mais c’est le petit plus qui fait plaisir.

A côté, on notera le soin particulier pour l’écran de veille qui permet désormais d’accueillir jusqu’à 4 raccourcis à accès rapide. Comme pour Android 3.0, c’est un anneau que vous devrez déplacer pour déverrouiller votre appareil. Et bien en déplaçant un de vos raccourcis dans l’anneau, vous lancerez directement l’application en question, ce qui se traduit par un gain de temps appréciable. Du coup, on aurait aimé avoir la possibilité d’avoir plus de raccourcis.

Mais ce n’est pas fini encore, HTC a jugé bon de modifier l’écran de notifications puisque vous pourrez accéder aux raccourcis liés à votre GPS, le WiFi ou encore le Bluetooth. Et ce n’est pas fini puisqu’un gestionnaire de tâche a fait son apparition avec une liste des dernières applications lancées. Contrairement à la tablette HTC Flyer, il n’y a pas d’option pour faire des screenshots à la volée comme sur l’iPhone 4 ou le Samsung Galaxy S2, dommage.

Les Performances et Le Multimédia

Dans une utilisation quotidienne, le HTC Sensation s’est montré souvent véloce et ce, quelque soit la situation, j’ai eu droit à quelques lags en sortie d’application mais sans gravité et c’est plus souvent due à une application mal optimisée qu’à l’OS ou à la machine.

Par rapport aux résolutions standards de 480×800, le Sensation vous propose une résolution qHD et je n’ai pas noté de ralentissements, c’est fluide et la montée en résolution n’impacte pas sur les performances de l’appareil. D’ailleurs, c’est assez surprenant puisque dans le test de Quadrant, le HTC Sensation vous propose un score un peu inférieur à 2000 alors que du côté des smartphones Tegra 2, on est plus dans les 2500/2600 et c’est sans compter sur le Samsung Galaxy S2 qui dépasse allègrement les 3300 points. Je tiens à préciser que dans le cas du Sensation, la différence aurait pu être liée à la résolution qHD mais on a vu avec l’Atrix qu’il n’y avait que très peu de différences dans les scores avec le LG Optimus 2X. Du coup, je n’explique pas trop cette différence si ce n’est que le processeur est peut-être trop récent encore pour le benchmark.

Dans tous les cas, comme vous le savez, les chiffres ne font pas tout et c’est l’utilisation quotidienne et l’expérience utilisateur qui restent la priorité. Et sur ce point, pas de soucis, malgré un score inférieur, je n’ai rien ressenti par rapport à la concurrence si ce n’est parfois des temps de chargements un chouilla plus longs dans les jeux.

Pour ce qui du multimédia, pas de grosses surprises au niveau des photos et de la musique, le logiciel de lecture musicale fonctionne bien et j’ai bien aimé son design général. Je vous avouerai que je n’ai pas testé plus que ça le tuner FM puisqu’il fonctionne comme tous les tuners FM de smartphones. Au niveau du GPS, on notera aussi le partenariat avec TeleAtlas qui vous permettra d’avoir l’équivalent d’un Google Maps mais en offline, appréciable en voyage puisqu’il intègre aussi points d’intérêts, etc… Une carte d’un pays vous est offerte, pour le reste, c’est soit un achat, soit une location.

Passons maintenant aux vidéos, on notera déjà que certains DivX/Xvid sont supportés mais malheureusement avec des saccades. A côté, pas de soucis pour les vidéos en 480p dont le format est supporté par l’OS. Idem pour les vidéos en 720p, même si c’est un peu moins fluide que ce proposent les smartphones sous Nvidia Tegra 2 ou le Samsung Galaxy S2. Par contre, le Sensation marque ses limites avec le 1080p où on se retrouve avec une vidéo ultra-saccadée.
Alors oui, on n’a pas besoin de lire du 1080p sur son smartphone mais il faut reconnaître qu’avec les sorties HDMI, nos usages vont changer peu à peu et j’ai déjà commencé à utiliser cette sortie HDMI chez des amis. Par contre, et bien évidemment, les vidéos enregistrées en Full HD avec le Sensation sont parfaitement lues et ce, sans saccade. Tout est donc une question d’optimisation mais pour avoir essayé avec des vidéos Full HD trouvées sur le web comme les trailers en H.264/MOV, on était loin de la fluidité minimum pour apprécier une vidéo.

Côté jeux, pas de soucis non plus avec les jeux actuels. On notera cependant que les jeux qui ne sont pas Tegra 2 ne sont pas encore optimisés pour la résolution qHD. Du coup, pour couvrir l’écran en totalité, il y a une sorte d’upscaling mais pas d’anti-aliasing, ce qui donne un effet de pixélisation un peu désagréable comme c’est le cas dans Reckless Racing. Pas de soucis en revanche pour Dungeon Defenders qui s’est avéré fluide, quoiqu’un poil en dessous de ce propose la concurrence sous Nvidia Tegra 2.
Au final, le seul point noir concerne surtout la segmentation des GPU pour les smartphones haut de gamme qui, je l’espère, ne fera pas en sorte que les développeurs puissent oublier certaines plate-formes au bénéfice d’autres.

On enchaîne sur la navigation internet qui s’est avéré parfaitement fluide. Malgré des résultats en retrait au niveau du processeur par rapport à la concurrence en calcul brut, l’expérience internet s’est montré même plus fluide que sur un Motorola Atrix. Alors que le Motorola Atrix s’arrête aux vidéos Flash en 480p, le Sensation arrive à faire tourner des vidéos Flash en 720p, le tout évidemment intégré dans une page internet, sinon, ça ne serait pas drôle. Par contre, pour les vidéos Flash, on est encore loin des performances du repésentant de Samsung qui ne bronche pas avec des vidéos Flash en 1080p.
Je tiens à préciser aussi que les smartphones sous Tegra 2 sont encore sous Android 2.2 et quand on connait la différence de performances qu’apporte Android 2.3, on est impatient de tout recomparer le tout quand cela sera possible.

On finit sur la sortie HDMI via un adaptateur MHL. En effet, le port MHL intègre à la fois une sortie HDMI et une sortie MicroUSB. Mais là où le bât blesse, c’est que l’adaptateur (celui de Samsung en l’occurence) implique l’utilisation d’un câble MicroUSB pour alimenter en gros la sortie vidéo. C’est d’autant plus dommage que le LG Optimus 2X et le Motorola Atrix proposent la sortie HDMI sans forcément avoir besoin d’une alimentation supplémentaire. Dommage.

Les APNs

Malgré les 8 Mégapixels avec son double flash LED et 1,3 Mégapixels pour la caméra visio, je vous rappelle que cela reste un capteur de smartphone et donc, comme d’habitude, ça dépanne et tout et tout mais ça ne remplace toujours pas un véritable APN.
Vous pourrez également enregistrer des vidéos en 1080p au format MPEG-4 encapsulé dans un fichier *.3GP. A vous de voir si cela vous convient ou pas mais pour ma part, ben, ça dépanne :P

Et c’est parti pour 4 exemples de photos :

On enchaîne avec une vidéo type en 1080p

Et une autre en 720p

L’Autonomie

Le HTC Sensation vous propose une batterie de 1520mAh et très honnêtement avec la taille que fait la surcouche Sense et toutes ses animations, je pensais que l’autonomie allait en prendre un coup. Et bien non, elle a plutôt bien tenu et j’ai même tenu, dans le cadre de mon utilisation, deux jours, ce qui veut dire que dans une utilisation presque économe, on pourrait tirer sur les 3 jours, ce qui n’est pas pour me déplaire quelque part ^^
Evidemment, la prise de photo et l’enregistrement de vidéos en 1080p risquent de diminuer fortement l’autonomie globale, vous êtes prévenus.

Conclusion

Inutile de vous le dire, le HTC Sensation est un appareil relativement complet. La comparaison avec le Samsung Galaxy S2 est inévitable et même si du côté des performances, le monstre de Samsung gagne haut la main, l’interface Sense 3.0 est bien plus agréable que TouchWiz, c’est une affaire de choix.
A côté, la finition est exemplaire et le design des plus réussis, l’autonomie plutôt bonne, c’est un vrai plaisir que d’avoir cet appareil entre les mains et encore plus à l’utilisation puisque dans le cadre d’une utilisation normale, le Sensation n’a jamais été pris en défaut, que cela soit au niveau de la navigation internet, du multimédia ou autres.

On regrettera juste le choix d’une dalle S-LCD malgré une résolution qHD prometteuse et surtout une mémoire interne de 1Go seulement alors que la concurrence propose, pour des prix équivalents, 16Go de mémoire interne en plus du port mémoire microSD. Il serait bien aussi que HTC propose dans un futur plus ou moins proche des codecs vidéos comme ce que propose Samsung.

Malgré ces quelques défauts, le HTC Sensation est une valeur sure aux côtés des modèles de Samsung, LG et Motorola et pour ceux qui avaient des doutes concernants le processeur dual core de Qualcomm, qu’ils se rassurent, il tient la charge face à ses concurrents.