C’est donc ce matin que SFR, en partenariat avec Samsung et Google, a présenté pour la presse française le fameux Galaxy Nexus de Samsung. Je ne reviens pas sur les caractéristiques techniques que vous trouverez ICI.

Par contre, on a enfin les détails de ventes. Comme vous le savez, ça sera une exclusivité SFR, du moins pendant 3 semaines. Il sera donc disponible à la mi-décembre à partir de 109,90€ avec abonnement et surtout avec une offre de remboursement de 100€ soit à partir 9,90€ avec abonnement. En version nu, comptez 579€.

La première chose qui surprend quand vous prenez en main le Galaxy Nexus, c’est sa taille qui, malgré un écran Super AMOLED HD de 4,67″, n’est pas si imposante que cela, surtout quand on le compare au Samsung Galaxy SII. On est bien loin de l’encombrement d’un HTC Titan ou d’un Samsung Galaxy Note par exemple.


Au niveau de la finition, rien à redire, c’est un cran au dessus du Samsung Galaxy SII et j’ai vraiment apprécié le dos qui n’utilise plus de plastique mais un revêtement de type soft touch. Le fait que ça soit gris et non noir ajoute un petit effet classe et ça passe mieux.

Pour ce qui est de l’écran, on est en train de le voir avec le Galaxy Note mais la résolution de 1280×720 est plus qu’appréciable, surtout pour les photos et les vidéos HD. Et parce que c’est un écran 16/9, il est tout en longueur et fait en sorte que le smartphone ne fait pas aussi imposant que ses concurrents vous proposant la même taille d’écran. Pour le son, je n’ai pas pu voir donc je ne m’attarde pas dessus.

On passe maintenant à Android 4.0 ou Ice Cream Sandwich pour les intimes. La version qu’on avait était la 4.0.1 pour être précis et il est inutile de vous dire que l’interface utilisateur est plus inspiré de Honeycomb que de Gingerbread. Et c’est un vrai bonheur quelque part puisque c’est très fluide et l’accès au multitâche est des plus agréables.
On notera aussi le redimensionnement des widgets, la création de dossier simplifiée puisque ça marche par glisser/déposer, le mode panorama dans l’APN, une nouvelle barre de notification, le menu option en haut de chaque application maintenant, etc… On a pu aussi tester le NFC et il a très bien fonctionné, sauf qu’il faudra que l’application prenne en charge l’échange NFC.

On apprécie également qu’il n’y ait plus de touches physique. J’avais quelques appréhensions mais on s’y fait vite, comme sur les tablettes Honeycomb en fait.

Au niveau des regrets, on notera l’APN qui n’est pas rétro-éclairé mais aussi cette fameuse barre noire de menu qui est un peu statique quelque part.

Au final, c’est surtout l’OS de Google qui marque un nouveau tournant dans le monde d’Android. Repasser maintenant à Android 3.x ou 2.x donne cette impression de faire un vrai retour en arrière. Alors oui, au niveau matériel, le Galaxy Nexus fait déjà partie de la prochaine génération de smartphones mais c’est surtout l’OS qui m’a marqué. Vivement décembre.