L’assistant personnel d’Apple qui fait tant parler de lui ces dernières semaines (aussi bien pour ses qualités que pour ses défauts, inutile de se mentir) aurait-il été hacké ? On pourrait sans doute répondre par l’affirmative, à en croire les développeurs d’Applidium, auto-proclamés comme ayant été les premiers à avoir su déjouer les verrous mis par Apple sur son Siri.

En fait, il semble que Siri utilise du TCP pour s’adresser à un serveur à 17.174.4.4, en usant du port 443. La fine équipe d’Applidium s’est dans le même temps rendue compte qu’Apple renvoyait la balle à un serveur nommé guzzoni.apple.com. Ni une, ni deux, ils ont monté un faux serveur guzzoni.apple.com, et ont fait croire à Siri qu’il s’adressait à son serveur d’origine. L’I.A a ses limites.

On attend de voir comment cette situation saura évoluer. Et si Siri sera porté sous Android. Evidemment…

(crédit capture d’écran : Siri et moi)