Nous vous parlions hier de la demande de libération sous caution demandée par Kim Schmitz, demande qui n’avait pas été approuvée par la partie opposée qui avait peur que l’accusé prenne la fuite. C’est aujourd’hui que le juge néo-zélandais devait prendre sa décision et c’est chose faite : la demande a été rejetée. D’après le jugement écrit, le juge David McNaughton qui s’occupe de l’affaire explique que vu ses motivations et sa situation financière, ce serait prendre un trop gros risque que de le laisser sortir, il aurait vite fait de s’échapper à l’étranger.

Le fondateur de MegaUpload restera donc en prison jusqu’au 22 février, le temps d’être extradé vers les États-Unis bien que son avocat demande à faire appel. Une histoire qui n’en finit plus…

Kim Dotcom prison