Certains vont sans doute stresser à la lecture de ce qui suit : selon d’insistantes rumeurs, l’intégralité des données hébergées sur Megaupload, ou plutôt, sur ce qu’il en reste, auraient de grandes chances de se voir effacer de manière définitive ce jeudi. Et ce, qu’elles soient ou non légales.

Explications : Megaupload n’aura tout au long de sa « carrière » jamais vraiment hébergé directement les fichiers que les utilisateurs lui envoyaient. Elle sous-traitait la chose à des sociétés externes. Sauf que, le gouvernement américain a gelé les comptes de la firme depuis sa fermeture administrative le 19 janvier dernier. Conclusion : elle n’est plus en mesure de règler ses prestataires, dont Carpathia Hosting et Cogent Communications, les 2 entités menaçant de faire dès ce jeudi le tri dans les données qu’elle héberge. Ira Rothken, l’avocat de Megaupload, a annoncé à la presse que tout sera fait pour que les données ne soient pas effacées…