On pourrait faire un calendrier entier des chiffres intéressants autour d’Apple, mais à l’inverse du calendrier des Dieux du stade, ce sont des muscles bien différents que l’on observe.

En effet, Apple peut bomber le torse, car sa santé financière est au beau fixe, sa stratégie concernant le marché de l’éducation a fait bondir son cours en bourse et lui a permis de dépasser Exxon Mobil pour la première fois de son histoire avec une capitalisation boursière qui atteint plus de 410 milliards de dollars.

Mais c’est également une symbolique, Microsoft vaut 256 milliards en actions, Google de son coté, un peu moins de 200 milliards, Apple ayant atteint un cours d’action unitaire de 490 dollars, la valorisation d’Apple depuis hier atteint 456 milliards de dollars soit précisément la valeur de ses deux concurrents directs et que l’on soit un sympathisant de la firme ou non, il faut reconnaître que nous avons affaire à des chiffres qui font réfléchir.

Le magazine Fortune a ainsi tenté de mettre en application ce que représente ces 456 milliards de dollars,

Apple vaudrait ainsi quasiment autant que le PIB de la Suède (458 milliards de dollars), ou 2,5 fois la valeur des programmes Apollo de la NASA (entre 145 et 170 milliards de dollars, du moins de ce que l’on en sait).