Comme annoncé, Nokia a dévoilé aujourd’hui ses résultats pour le premier trimestre 2012… Et ils sont catastrophiques ! Le constructeur finlandais affiche une perte nette de 929 millions d’euros et une perte opérationnelle de 1,34 milliard d’euros contre un bénéfice opérationnel de 439 millions un an plus tôt.

Les ventes ont quant à elles chutées de 30% à 7,354 milliards d’euros, avec 82,7 millions de terminaux écoulés contre 108,5 millions au premier trimestre 2011. Ce qui rétrograde Nokia à la seconde place mondiale pour la première fois en 14 ans, derrière Samsung qui aurait écoulé 88 millions de terminaux sur la même période.

Enfin, si Nokia a tout de même vendu 2 millions de Lumia, ses ventes de smartphones se replient globalement de 51% à 11,9 millions d’unités. Pire, le constructeur perd également du terrain avec les feature-phones, notamment dans les pays émergents. Nokia a en effet écoulé 70,8 millions de ces mobiles classiques contre 84,3 millions il y a un an.

Nous traversons une période de grande transition pour le groupe dans un environnement industriel qui continue d’évoluer et de changer rapidement, a commenté Stephen Elop.

Nokia qui cherche toujours à rassurer investisseurs et consommateurs, va devoir se bouger un peu et annoncer de nouveaux produits aussi bien du côté des smartphones que des feature-phone. Car si sa situation financière continue à se dégrader, le fabricant finlandais pourrait finir par devenir une cible abordable pour un concurrent. Samsung ? Microsoft ? Apple ?