Au terme d’un long procès qui aurait pu se solder par des milliards de dollars de dédommagement, un jury fédéral, composé de dix jurés réunis par un tribunal à San Francisco, a conclu qu’Oracle n’avait pas prouvé que le système d’exploitation Android de Google, destiné aux téléphones et tablettes, représentait une violation des brevets de Java. Une bonne nouvelle pour le géant américain qui s’est dit « reconnaissant du verdict du jury », en quittant la salle d’audience.