Suite du procès Apple vs Samsung avec cette fois-ci une révélation concernant un accord de licences pour les brevets incriminés qui aurait pu éviter toute cette mascarade dés octobre 2010 ! En effet, à l’époque, le Samsung Galaxy S arrivait et déjà Apple avait épinglé Samsung sur la violation de certains de ses brevets, mais au lieu de directement aller devant les tribunaux, Apple avait proposé à au constructeur coréen un accord de licences que voici pour l’autoriser à utiliser lesdits brevets.

Si le document ne semble pas complet, on découvre tout de même que Apple demandait à Samsung 30$ par smartphone sous Android et 40$ pour chaque tablette ! Un tarif bien loin de ce qu’a proposé Microsoft à de nombreux constructeurs (HTC, ACER, Samsung…), environ 10$, pour qu’ils utilisent eux aussi ses brevets sur leurs terminaux sous Android. La « proposition » incluait également des « rabais » selon certains critères, comme l’usage de brevets déjà autorisés par Apple dans le cadre d’un Windows Phone (40%) ou encore l’usage de licences croisées entre Apple et Samsung (20%). Selon un avocat d’Apple si Samsung avait accepté l’offre, elle lui aurait coûté 250 millions de dollars en 2010, alors que Cupertino demande aujourd’hui 2,5 milliards de dollars au coréen.

Dans cette première partie du procès, Apple n’hésite pas à accabler Samsung, qui devra à un moment ou un autre répondre et contre attaquer réellement. À moins que la juge Lucy Koh déjà exaspérée par les deux constructeurs n’en décide autrement.