Numergy VS Cloudwatt : la guerre des Cloud est lancée

Business

Par Moe le

C’est dans la douleur (et semble-t-il) la précipitation qu’a été présenté aujourd’hui Numergy, l’infrastructure de Cloud Computing du trio SFR/Bull/Caisse des dépôts.

Ayant récupéré 50% de l’enveloppe initiale de 150 millions d’euros mise à disposition par l’état français, les trois partenaires entendent proposer une offre Cloud Computing à la dimension sécurité renforcée.

Présidé par Philippe Tavernier, Numergy entend dynamiser l’économie nationale en offrant entreprises, aux collectivités et administrations françaises et européennes des solutions de stockage et de calculs dans le cloud de manière sécurisée.

La présence de Bull dans ce trio n’est pas anodine et le spécialiste de la sécurité apportera son expertise sur les questions de confidentialité que l’Etat est en droit d’attendre d’un service qu’elle finance à hauteur de 33%.

Dans la foulée, c’est l’offre CloudWatt du duo Orange/Thales qui a été présentée. deuxième co-entreprise à avoir été sélectionnée par le gouvernement dans le cadre du projet Andromède, CloudWatt sera dirigé par Patrick Starck un ancien de chez HP/Compaq.

Objectif fixé par CloudWatt : libérer les entreprises et l’administration française des offres Cloud américaines (particulièrement Amazon).

Problème, c’est également sur ce créneau que se positionne Numergy et les deux solutions ne communiquent pour l’heure aucunement sur le détail des offres à venir ou existantes.

On assiste donc pour le moment à bataille de communicants à savoir qui annoncera en premier son projet… Avant même de parler d’offres et de performances, la lutte entre ces deux entités cristallise la hauteur des enjeux autour du cloud à la française.