Sandy Island, cette île de corail (comme son nom l’indique) au large de la Nouvelle Calédonie serait en fait un « écho fantôme » tenace qui a fait son apparition sur les services de cartographie de Google depuis maintenant dix ans. Google Maps et Google Earth font tous deux état de l’existence de l’île ce qu’une équipe de scientifiques ont voulu confirmer ou infirmer lors d’un périple de 25 jours.


Arrivés sur les lieux, rien. Les scientifiques sont formels : la « terre » la plus proche du lieu supposé de Sandy Island se trouve à 1500 mètres de profondeur, un peu profond pour obtenir la qualification d’île même flottante :

[Elle est] sur Google Earth et d’autres services de cartographie alors nous sommes allés vérifier et il n’y avait aucune île à cet endroit. Nous sommes interloqués, c’est assez bizarre.

Les équipes de Google se chargeront bientôt de supprimer définitivement l’île mystérieuse de leurs services, à moins que tout ceci ne soit une machination gouvernementale pour éviter que l’on sache ce qui s’y cache vraiment :

seems legit.