La série « L-Style » LG se compose de quatre téléphones et couvre l’ensemble des gammes avec par ordre croissant les L3, l5, L7 et enfin notre Optimus L9 le flagship. Il s’agit certes du modèle le plus haut de gamme de la série, mais il n’est pas vendu à prix exorbitant, puisqu’il s’arrache pour la somme de 299 euros dans toutes les bonnes crèmeries.

face

Spécifications

Le Optimus L9 de LG est un smartphone sous Android 4.0 ICS qui vous propose un écran tactile de 4,7″ (540 x 960 pixels), un processeur dual-core TI OMAP 4430 cadencé à 1Ghz avec GPU PowerVR SGX540, 1Go de RAM, 4Go de mémoire interne, un port microSD, un APN de 5 Mégapixels, un tuner FM RDS, une caméra visio VGA, une batterie de 2150mAh, le tout dans 9,1mm d’épaisseur (131,9×68,2×9,1mm pour 125g).

Finitions

À ce prix, il n’y a pas de véritables miracles. Si extérieurement le téléphone présente plutôt bien, on déchante assez vite une fois en main à cause d’une façade arrière tout en plastique particulièrement fine et flexible. Les petits ergots servant à l’arrimer au téléphone ne renforcent pas particulièrement l’impression solidité, ajoutez à cela des bruits pas très rassurants lorsque l’on enlève la surface et vous avez immédiatement une sensation de téléphone moyennement fini et fragile.

La souplesse des matériaux n'inspire pas la confiance

La souplesse des matériaux n’inspire pas confiance.

Puisque nous y sommes, l’écran ne semble pas non plus particulièrement résistant. Il présente une certaine mollesse sous les ongles et une pression un peu forte ne manquera d’ailleurs pas de faire paniquer les cristaux liquides. Cela prend tout son sens quand on sait que le fabricant a fait l’impasse sur le Gorilla Glass. Bref, l’ensemble est un peu « cheap », dommage.

Design

Pour le reste, le design est on ne plus classique. Une simplicité fort appréciable qui n’est brisée que par deux boutons sensitifs qui s’allumeront au besoin. Au centre trône un bouton Home, physique cette fois. À l’arrière, rien de particulier non plus : on trouve l’appareil photo et le Flash LED.

back-open-2

On note sur le cache deux encoches servant à laisser passer le son du haut-parleur, situé à l’arrière du téléphone donc. Une fois enlevé, on découvre la batterie de 2150 mAh et l’emplacement pour les Cartes SIM et microSD. Sur le côté on retrouve le triptyque habituel : volume +, volume – et veille/allumage. Deux sorties également, la prise Jack en haut et la prise Micro-USB en bas.

Écran et Ergonomie

L’affichage se fait sur une dalle IPS de 4,7 pouces avec une définition de 960 x 540 px. Celle-ci est plutôt de bonne facture, les noirs sont profonds, les couleurs vives et les angles de vision corrects. Par ailleurs et en dépit d’une définition un peu faiblarde l’affichage reste fin et agréable, même s’il ne propose qu’une résolution de 234 ppi, là où le Samsung Galaxy S3 en propose 306 par exemple.

5-l9-s3

iPhone 5, LG L9 et Galaxy S3

Cette taille d’écran s’inscrit dans la tendance actuelle, et il faut donc toujours lui faire le même reproche, l’écran est trop grand pour être confortablement utilisé à une main, et ce malgré sa finesse. Avec ses 131,9 x 68,2 x 9,1 mm il a le mérite d’être presque aussi fin qu’un Galaxy S3 (8,6 mm), mais avec 13 cm de haut, il faudra un pouce anormalement grand pour s’en servir sans contorsion contre nature. Ses 135 grammes font en revanche de lui un téléphone assez léger.

Performances

À l’image de la finition, les caractéristiques ne sont pas non plus folichonnes et restent celles d’un téléphone de milieu de gamme et non haut de gamme. L’Optimus L9 est propulsé par un processeur ARM Cortex-A9 fabriqué par Texas Instrument : la OMAP 4430 à deux cœurs et cadencée à 1 GHz, avec un GPU PowerVR SGX540.

Sortie fin mars 2011 et en dépit de son âge donc, la puce fait très bien se qu’on lui demande et le téléphone n’accuse aucune latence que cela soit dans le navigateur ou dans la lecture de films en 1080p. Aucun problème de ce côté. Pas de soucis non plus en jeux, l’affichage est fluide et parfaitement jouable en 3D. Pour les amateurs de chiffres, nous vous glissons les résultats d’Antutu, de Quadrant et d’Epic Citadel.

bench-L9

Cliquer pour agrandir

Pour ce qui est de l’autonomie avec sa batterie de 2150 mAh le L9 s’en sort bien : on passe le cap type de la journée d’utilisation classique. C’est un bon point.

Mauvais point en revanche pour le stockage, puisqu’il n’embarque que quatre misérables giga-octets de mémoire. Une quantité simplement indigne d’un téléphone à 300 euros qui ne laisse en plus que 2,3 Go au libre usage de l’utilisateur. Il faudra donc impérativement investir dans une carte microSD puisqu’elle n’est pas fournie avec le téléphone.

stockage

Photo

Avec un capteur 5 mpx l’Optimus L9 propose une qualité de photo très juste. Comme avec une majorité de capteurs photo de smartphones, les images prises en extérieur et avec de la lumière sont correctes, même si ici on note un léger voile sur les clichés. Mais dès que la luminosité baisse un peu on se retrouve avec un grain particulièrement notable, et ce même dans une pièce assez bien éclairée.

Agrandir Agrandir

Taille Réelle                                                                    Taille Réelle

Taille Réelle Taille Réelle

Taille Réelle                                                                         Taille Réelle

Le rendu est également monotone et les couleurs ne sont pas toujours fidèlement reproduites. Enfin, on note une mise au point assez aléatoire et il faudra d’ailleurs parfois une seconde pour qu’elle se fasse. Le flash LED n’arrange pas les choses, mais c’est un constat que l’on peut faire sur la plupart des téléphones milieu de gamme du marché. Au final, le capteur ne servira guère plus qu’en appoint.

Pour ce qui est de la vidéo, le téléphone les capture en 1080p à 30 images par seconde, rien n’a signaler de ce côté. On note aussi la présence d’un capteur VGA en façade, il sera utile pour la visioconférence.

OS

LG nous propose sur son L9 un Android ICS pur jus ou presque, ce qui n’est pas pour déplaire puisque ICS est déjà très complet. L’absence de Jelly Bean est regrettable, mais LG a tout de même annoncé l’arrivée du dernier OS sur ses derniers téléphones, L9 compris. La surcouche de LG apporte plusieurs améliorations et reste discrète, en tout cas elle ne nous aura pas dérangé plus que ça.

Screenshot_2013-02-25-22-44-46

On notera enfin la présence d’une puce NFC qui ne sert pas à grand chose en l’état actuel. On trouve également quelques applis de partage ainsi que « SmartWorld » permettant de contrôler ses divers appareils de la marque comme son téléviseur ou sa machine à laver.

Verdict

5

/10

Note JDG

Passable

On l’aura compris tout au long du test, l’Optimus L9 de LG laisse un goût d’inachevé, d’à peu près. À 300 euros il présente toutefois un rapport qualité-prix correct. Le problème est que la concurrence en propose de bien meilleurs. Dans le même ordre de prix, on préférera sans doute un HTC 8S vendu 299 euros également mais sous Windows Phone 8.

Sous Android la meilleure solution dans cette gamme reste le Nexus 4 qui offrira une expérience très largement supérieure pour seulement 50 euros de plus en 16 Go ou le même prix en version 8 Go. Au final cet Optimus L9 est donc très mal positionné.