Alors que les nouvelles annonces se sont faites rares au MWC 2013, c’était lors de ce dernier que Samsung avait décidé d’annoncer sa nouvelle tablette Galaxy Note, la 8.0, qui vient compléter la gamme au côté du Galaxy Note 2 et de la Galaxy Note 10.1. C’est la première tablette 8″ de la marque à intégrer la technologie S Pen. Quand on a vu les avantages du stylet sur le Galaxy Note et la Galaxy Note 10.1, on se dit que le format 8″ est sans doute plus idéal pour les nomades qui ont besoin d’avoir plus d’espace pour écrire, mais dans un encombrement moindre.

En dehors du design, la Galaxy Note 8.0 emprunte ses caractéristiques techniques à ses prédécesseurs et en dehors du S Pen, cela reste assez classique. Même la surcouche TouchWiz, bien optimisé, vous permet de vous dire à la première prise en main que c’est bien la gamme Galaxy de Samsung.

samsung-galaxy-note8-live-01

Les Caractéristiques

Pour rappel sur les caractéristiques, la tablette Samsung Galaxy Note 8.0 vous propose :

- Android 4.1.2 Jelly Bean
- Surcouche TouchWiz UI
- Ecran Gorilla Glass 2 TFT de 8″
- Résolution de 1280×800 (189 ppp) au format 16/10
- S Pen / Technologie Wacom
- Processeur Samsung Exynos quad-core A9 à 1,6Ghz
- Unité graphique Mali-400MP
- 16Go ou 32Go de mémoire interne
- 2Go de RAM
- APN de 5 Mégapixels
- Caméra visio de 1,3 Mégapixels
- WiFi a/b/g/n
- 3G/3G+ en option
- Bluetooth 4.0
- Accéléromètre, Gyroscope
- GPS
- Capteur de luminosité et de proximité
- Sortie MicroUSB compatible MHL
- Batterie de 4600 mAh
- Taille de 210,8×135,9×8,0mm
- Poids de 338g.

samsung-galaxy-note8-live-26

On se retrouve donc en présence de caractéristiques dans l’air du temps. Ce n’est plus ce qui est de mieux du marché, mais ce n’est pas non plus et c’est loin de ce qu’il y a de pire. Dans notre test, on n’a pu tester que la version WiFi mais la version 3G/3G+ est bel et bien disponible et d’après l’annonce du MWC 2013, vous pourrez même appeler avec votre tablette… Préférez quand même un kit mains-libres pour ne pas être trop ridicule dans la rue :P

samsung-galaxy-note8-live-29

Du côté du packaging, la Galaxy Note 8.0 reprend ce qui a été instauré avec le Galaxy S4, à savoir une boîte « eco-friendly » et en dehors de ce côté écologique, la marque coréenne ne fait pas dans l’originalité. On retrouve ainsi la tablette, les fascicules pour une première prise en main, des écouteurs kit mains-libres, un câble USB pour la synchronisation et la recharge et bien évidemment un chargeur secteur.

Comptez à partir de 399€ pour la version 16Go WiFi.

Le Design

La Galaxy Note 8.0 reprend en gros le design du Galaxy S4 mais en plus grand et avec des bords plus grands autour de l’écran. On retrouve ainsi la tranche argentée et un dos tout en plastique reprenant pour motif la sorte de grille, mais en moins prononcé que le nouveau smartphone de Samsung. Comme je viens de vous le dire, on ne change pas une équipe qui gagne (ou pas) et comme pour le reste de la gamme, la finition est plastique. C’est clair que c’est un cran en dessous de ce que propose Apple avec son iPad mini mais très honnêtement, cela n’est pas si choquant et en dehors de l’aspect un trop glossy, je préfère cette finition à celle du Google Nexus 7 par exemple.

samsung-galaxy-note8-live-17

La tablette tient bien en main et alors que je m’attendais à ce qu’elle me glisse souvent des mains, ce n’est pas arrivé une seule fois alors que c’est beaucoup plus fréquent avec le Galaxy S4. C’est peut-être dû à sa taille qui m’oblige à la tenir plus fermement, mais je n’ai pour l’instant compté aucune tentative de chute, même de quelques dizaines de centimètres ! Je touche du bois. Le poids de 338g est dans la moyenne et la Galaxy Note 8.0 se tient très bien à une main sans pour autant fatiguer le bras. J’ai toujours fait partie des défenseurs des tablettes de 7″/8″ et après les Google Nexus 7, Apple iPad mini et maintenant la Galaxy Note 8.0, je vous confirme que pour moi, c’est le format idéal.

samsung-galaxy-note8-live-04

On retrouve donc en façade l’écran de 8″ avec une résolution de 1280×800. En haut de l’écran se trouve le logo Samsung avec à sa droite le capteur de luminosité et la caméra visio de 1,3 Mégapixels. En bas de l’écran se trouve le bouton d’accueil avec ses deux boutons sensitifs (Option et Retour) si typique à la gamme Galaxy. Du coup, c’est avec un double clic sur le bouton d’accueil qui vous permettra d’accéder à S Voice et un appui long pour faire apparaître Google Now ou le menu multi-tâches.

samsung-galaxy-note8-live-11

Au niveau du dos, on retrouve donc le dos plastique glossy avec en haut l’APN de 5 Mégapixels, le logo Samsung en plein milieu et tout en bas à gauche le stylet S Pen. Le dos ne se retire pas et donc, la batterie est inamovible. Sur la tranche haute se trouve juste la prise jack de 3,5mm. Sur la tranche droite se trouvent le bouton de mise sous tension et/ou de veille, les deux boutons de volume et comme sur le Galaxy S4, un port IrDA (Infrarouge) pour utiliser la tablette comme une télécommande universelle. Sur la tranche gauche se trouve le port MicroSD, pratique pour le contenu purement multimédia. Et enfin, sur la tranche du bas, vous retrouverez le port MicroUSB compatible MHL ainsi que les deux haut-parleurs de la tablette.

samsung-galaxy-note8-live-12

Et quant au stylet S Pen, c’est à peu près le même que celui qu’on trouve déjà sur le Galaxy Note 2 à part que sa base est plus grosse. Quand vous tenez la tablette en mode portrait, le S Pen se retire avec votre main droite. C’est normal dans l’absolu, mais je préfère le dire pour les gauchers.

L’écran HD et le Son

Du côté de l’écran, la Galaxy Note 8.0 reprend plus de la Galaxy Note 10.1 que du Galaxy Note 2. Ainsi, ce n’est pas un écran OLED mais un écran de type TFT avec une résolution de 1280×800 et « seulement » 189ppp en densité. On est bien loin des 2560×1600 de la Google Nexus 10. Alors là, vous pouvez vous demander pourquoi Samsung n’a pas choisi une meilleure résolution pour sa tablette ? C’est sans doute pour continuer à avoir un prix plancher. Toujours est-il qu’on est à une période où tout devrait maintenant sortir avec une résolution Full HD minimum. Le successeur du Google Nexus 7 ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez avec une meilleure résolution, tout comme pour l’iPad mini. C’est dommage que Samsung n’ait pas jugé nécessaire de prendre les devants.

samsung-galaxy-note8-live-16

À côté, pour être honnête, j’ai trouvé l’écran relativement agréable. Même si je commence à m’habituer à des hautes densités d’écran, je n’ai pas été gêné par l’écran TFT de la Galaxy Note 8.0, tout comme la résolution qui m’a suffi dans l’absolu. Les couleurs m’ont semblé naturelles et quelque part, même si j’ai des noirs gris, je préfère ces couleurs à celles trop saturées d’un écran AMOLED.
Technologie TFT oblige, les angles de visions ne sont pas ce qu’il se fait de mieux et c’est normal de voir les couleurs se délaver dès lors qu’on n’est plus en face de l’écran. De même, je n’ai pas eu de soucis particuliers en conditions extérieures, ce qui m’a d’ailleurs agréablement surpris.

samsung-galaxy-note8-live-06

Du côté du son, je ne peux que vous conseiller d’utiliser des écouteurs ou un casque ainsi qu’une enceinte externe parce que les haut-parleurs sont à peine dignes de ceux d’un smartphone. Évidemment, ça pourra vous dépanner pour des vidéos YouTube, mais ça sera tout.

Utilisation, Performances

Comme vous le savez maintenant, la Galaxy Note 8.0 vous propose Android 4.1.2 avec la fameuse surcouche TouchWiz. Cette dernière est bien évidemment optimisée pour le S Pen et intègre quelques applications types plutôt sympathiques dès lors que vous êtes un véritable utilisateur du stylet, mais on y reviendra plus tard.

samsung-galaxy-note8-live-03

En attendant, parlons performances. On retrouve ainsi un processeur quad-core Exynos cadencé à 1,6Ghz avec 2Go de RAM et je n’ai pas eu à me plaindre des performances, tout répond à l’oeil et c’est nickel. En gros, on reprend un Galaxy Note 2 et on lui colle un écran de 8″. Si vous avez pu jouer avec la Galaxy Note 10.1 qui accusait un très grand nombre de ralentissements logiciels, TouchWiz est maintenant parfaitement optimisé et c’est quelque part un bon en avant.
Pour ceux qui aiment les chiffres, on a bien évidemment lancé les benchmarks habituels et sans surprise, l’Exynos de Samsung s’en sort avec les honneurs exceptés avec 3D Mark où on ne sait pas pourquoi, ça ne fonctionne pas super voire pas du tout, on se retrouve avec les mêmes résultats que le Galaxy S3 ou le Galaxy Note 2.

samsung-galaxy-note8-soft-live-30

samsung-galaxy-note8-soft-live-37

Revenons à TouchWiz. Ça commence à faire quelques produits que la surcouche de Samsung n’a pas trop changés, on retrouve ainsi ce qu’on connait déjà sur les autres produits de la gamme Galaxy, surtout après les Galaxy Note 10.1 et Galaxy Note 2. Comme pour le Samsung Galaxy S4, la marque coréenne s’est focalisé sur les plus-values logicielles. On retrouve ainsi la page dédiée à la création de notes en tout genre dès lors que vous retirez le S Pen mais aussi toute la suite logicielle qu’on commence à connaître. Je pense notamment aux S Note, AllShare, ChatOn, AirView, Lecteur MP3, S Planner, le multi-fenêtrage ou encore les applications-popup.

samsung-galaxy-note8-soft-live-19

Du côté du S Pen, il réagit exactement comme sur le Galaxy Note 2 voire même mieux en fait. En effet, sur le Note 2, j’avais tendance à le trouver trop sensible. Du coup, dès lors que je voulais écrire des pattes de mouche, c’était quasi impossible parce le stylet était trop sensible. Samsung a visiblement réglé le problème et je n’ai eu aucun souci d’écriture de pattes de mouche sur le Galaxy Note 8.0. C’est aussi pour le coup plus agréable sur un écran plus grand sans oublier que la marque coréenne permet enfin d’accéder aux deux boutons sensitifs avec le stylet.

samsung-galaxy-note8-soft-live-20

Mais c’est peut-être là que le bât blesse. En effet, avec le Galaxy Note 2, j’utilisais plutôt pas mal le stylet alors que sur la Galaxy Note 8.0, je n’ai pas tant utilisé le S Pen que cela. Peut-être parce que ce n’est qu’une tablette et qu’on n’a pas forcément le côté instantané du Note 2. Cela aurait peut-être eu un autre effet si j’avais une version 3G… Et pourtant, je trouve la tablette très agréable à utiliser et à part quelques contenus au niveau des magazines US, elle m’accompagne souvent en déplacement. Ce qui me fait penser au fait que j’ai beaucoup plus utilisé le multi-fenêtrage sur ce Galaxy Note 8.0 que sur les Galaxy Note 2 ou Galaxy S4.

samsung-galaxy-note8-soft-live-25

Pour le multimédia, je n’ai bien évidemment eu aucun souci de performance et c’était plutôt agréable pour les vidéos, tout comme pour la lecture de livres. On notera que Samsung a intégré un « Mode Lecture », censé optimiser l’écran pour la lecture d’ebooks. Très honnêtement, je n’ai noté aucune différence notable…

L’Autonomie, l’APN et la Visio

Un APN sur une tablette… Nan mais allô quoi ?!? (private joke) Du coup, vous vous en doutez, je ne me suis pas spécialement attardé sur l’APN de la tablette. C’est un simple APN de 5 Mégapixels et quand je dis simple, je crois que c’est le même capteur que le Galaxy Nexus. Il n’est même pas rétro-éclairé, j’aurai aimé ne rien avoir dans ce cas et peut-être gagner quelques dizaines d’euros sur le prix final. On est loin de ce que proposent dernièrement les iPad mini, iPad et iPod touch. C’est dommage.

samsung-galaxy-note8-live-10

Pour la partie visio, avec une résolution de 1,3 Mégapixels, je n’ai pas eu de soucis particuliers avec les Google Hangouts ou Skype. Assurez-vous toutefois d’avoir une bonne source de lumière quand même.

samsung-galaxy-note8-soft-live-10

Du côté de l’autonomie, je pensais sincèrement que Samsung allait proposer au moins ou à peu de chose près une autonomie similaire à la concurrence qui sont toutes aux alentours des 10h voire même plus pour l’iPad mini dans mon utilisation quotidienne. Eh bien, j’ai été déçu de ce côté là avec une autonomie dans les 7h/8h seulement. Je n’ai pas encore pris l’habitude de tout mesurer, mais pour info, c’était surtout une utilisation autour de la consultation web, des réseaux sociaux et la lecture d’ebooks. J’ai très peu joué ou regarder de vidéos avec. Je sais que l’écran peut consommer, même si vous ne faites que lire et que le processeur est à son minimum, mais quand même, je m’attendais vraiment à mieux.

Conclusion

6

/10

Note JDG

Créative


Samsung signe avec la Galaxy Note 8.0 une tablette réussie qui devrait plaire aux plus créatifs d’entre vous. Je pense d’ailleurs que c’est sous cette forme, avec ces performances, que la Galaxy Note 10.1 aurait dû sortir à l’époque. Le S Pen réagit au doigt et à l’oeil et l’expérience d’écriture reste toujours plus agréable que n’importe quel stylet pour écran capacitif.

Mon plus gros souci vient de son positionnement, surtout avec l’ombre d’un Galaxy Note 3 qui devrait pointer le bout de son nez d’ici la rentrée prochaine avec le même encombrement que le Galaxy Note 2 mais avec un écran de 6″ et une résolution Full HD. Après il reste ce prix que je trouve un peu excessif quand on voit la Google Nexus 7 ou encore l’Apple iPad mini qui brille grâce à ses applications. Le stylet, c’est bien, il n’y a rien à dire, mais ce n’est pas forcément le critère premier quand on achète une tablette, ce qui justifie sa note finale. Mettez un point de plus si c’est vraiment ce que vous recherchez.

La Galerie Photo