Le constructeur français a annoncé ses premiers smartphones il y a seulement quelques mois et ils arrivent enfin sur le marché. Des smartphones qui sont bien entendu un premier essai dans le milieu de la téléphonie et Archos espère surprendre avec des modèles milieu de gamme très différents. Aujourd’hui, nous nous intéressons au 53 Platinum, phablette de 5,3 pouces qui pourrait séduire les amateurs de grands écrans pas forcément enclins à dépenser une fortune dans un smartphone. Une chose est sûre, pour un premier essai, le smartphone est concluant.

DSC02633

Design

Le 53 Platinium dispose d’un design qui suit la grande tradition d’Archos. Le smartphone dispose d’une coque plastique arrondie et n’est pas très joli à première vue. Mais le design se veut tout de même sobre et efficace. Si le Platinium n’est pas un beau téléphone, il n’est pas non plus affreux.

Sur le devant du smartphone, nous avons bien entendu l’écran qui surplombe trois boutons sensitifs : Home, retour et menu. Au sommet nous avons la caméra frontale de 2 mégapixels et le haut-parleur. Sur les tranches, nous avons les boutons de volume en un bloc et le bouton d’allumage. La prise micro USB n’est elle pas située en bas du smartphone, mais au sommet, aux côtés de la prise jack 3,5 mm.

DSC02640

Un smartphone tout en rondeur, assez classique dans la forme et assez cheap avec sa coque plastique. Mais Archos n’a jamais privilégié l’aspect esthétique de ses produits et le 53 Platinium ne fait pas exception.

Caractéristiques

Si l’Archos 53 Platinum n’est pas un foudre de guerre, le smartphone se défend tout de même sur le plan technique. Commençons par l’écran, qui est un gros point faible du smartphone. Nous avons là un écran IPS capacitif avec 5 points de contact de 5,3 pouces et avec une définition de 960 x 540 pixels. Une définition assez faible pour ce type d’écran, qui laisse apparaître de vilains pixels avec sa densité de 220 ppi. On aurait aimé au minimum une définition en 720p. Dommage. À l’intérieur du smartphone, nous trouvons un processeur quad-core Qualcomm 8225Q cadencé à 1,2 Ghz et 1 Go de RAM. Le stockage est quant à lui de 4 Go, extensible via micro SD jusqu’à 64 Go.

DSC02652

Côté APN, nous trouvons un capteur de 8 mégapixels capable d’enregistrer en 720p et une caméra frontale de 2 mégapixels. La batterie est elle aussi prometteuse puisqu’elle est de 2800 mAh et Archos nous promet une autonomie de 264 heures en veille.

Notons également la présence de deux slots pour cartes SIM, un slot pour une carte 2G et un autre compatible 2G et 3G +. La 4G brille par son absence dans ce 53 Platinum.

Côté dimensions, le smartphone fait 153,6 x 78 x 9,25 mm pour 189 grammes, un poids tout à fait acceptable pour un smartphone de cette taille

Enfin, Archos a bien évidemment fait le choix d’Android pour ses premiers smartphones. D’Android 4.1 pour être plus précis. On appréciera l’absence de surcouche, une bonne chose pour les afficionados d’un Android « pur ».

Un smartphone aux caractéristiques correctes pour 249 € qui ne vient tout de même pas titiller les leaders du marché. Mais est-ce réellement ce qu’on lui demande ?

DSC02635

Utilisation

Côté utilisation, il n’y a pas grand-chose à reprocher au 53 Platinum, tant il remplit son contrat. On apprécie le fait d’avoir Android sans surcouche, fluide et agréable à utiliser. De même, Archos a notamment doté son smartphone d’applications natives comme Archos Vidéo, un lecteur vidéo qui lit tous les formats jusqu’en 1080p.

La grande force du 53 Platinium, c’est bien entendu sa taille. Les grands écrans sont à la mode et Archos décide de se lancer dans l’aventure avec ce modèle. Mais malheureusement, l’écran est le gros point faible du smartphone. Si une définition 960 x 540 pixels peut passer sur un écran de moins de 5 pouces, cela devient problématique pour un écran 5,3 pouces. Oui, les pixels se voient, oui, ça fait mal aux yeux, non ce n’est pas agréable. Mais malgré cet écueil de taille, l’Archos s’avère pratique lors de l’utilisation, il suffit simplement de s’habituer à la grande taille de l’écran.

DSC02650

Jeux

L’Archos 53 Platinum se débrouille bien en ce qui concerne les jeux. Si vous êtes un adepte des jeux mobiles, le smartphone vous plaira avec son grand écran et son quad-core. Les jeux les plus gourmands du Play Store tournent correctement sur le terminal, malgré de méchantes chutes de framerate constatées sur des jeux comme Dead Trigger ou Real Racing 3. Rien de bien grave, ces ralentissements étant plutôt rares.

Seul point noir : l’écran. Là encore, la définition assez pauvre du terminal ne rend pas hommage aux jeux gourmands et beaux graphiquement. Mais l’Archos 53 Platinum se trouve être une bonne machine d’appoint pour ceux voulant un grand écran sans pour autant se ruiner.

Screenshot_2013-06-25-14-41-02

Photo

Côté photos, le Platinum s’en sort bien avec son capteur huit mégapixels. Les photographies sont correctes, sans être exceptionnelles. Cependant, il faut noter l’autofocus qui s’avère parfois laborieux en gros plan, vous obligeant à refaire le point plusieurs fois avant d’avoir une photo à peu près nette.

Côté logiciel photo, pas de surprise. Nous avons là l’application Android de base et les habitués de la version stock d’Android ne seront pas dépaysés. Rien de surprenant.

Voici quelques exemples de photos prises avec l’Archos 53 Platinum.

IMG_20130625_144519

IMG_20130625_144512

IMG_20130625_144507

Autonomie

Côté autonomie, le terminal d’Archos est une bonne surprise. Avec sa batterie amovible de 2800 mAh, le smartphone se défend bien et se place un cran au-dessus de ses concurrents. Une batterie solide qui est servie par un écran peu gourmand en énergie. Ainsi, en simple SIM, nous avons pu tenir trois jours sans recharge, en utilisation classique. Un exploit à l’heure actuelle. Notons tout de même une vitesse de rechargement assez lente, mais si vous le faites la nuit, aucun souci.

Benchs

Pour finir, nous passons par la traditionnelle séance de benchmarks, qui montre que l’Archos ne fait pas le poids face à la concurrence en ce qui concerne la puissance théorique.

Antutu :

Screenshot_2013-06-13-15-23-33

Screenshot_2013-06-13-15-23-25

Screenshot_2013-06-13-15-23-20

Quadrant :

Screenshot_2013-06-25-14-40-48

Sunspider :

Screenshot_2013-06-25-14-38-16

Epic Citadel :

Screenshot_2013-06-14-11-25-52

3DMark :

Screenshot_2013-06-13-18-17-09

Verdict

6

/10

Note JDG

Correct

« Correct » est le mot qui pourrait définir cet Archos 53 Platinum. La puissance est « correcte », l’utilisation est « correcte », la partie multimédia est « correcte ». Rien de transcendant dans ce terminal, mais un bon travail d’Archos pour un smartphone tournant autour des 250 €. Seul gros point noir : l’écran d’un autre âge, avec une définition peu adaptée à cette taille.

Si vous cherchez un smartphone grand écran sans vous ruiner, il y a l’Ascend Mate de Huawei. Mais notons tout de même que l’Archos possède l’atout de coûter une centaine d’euros de moins.

DSC02632