Aux États-Unis du moins. IRL, il faudra encore patienter, l’égalité n’étant déjà pas pour demain… Quoiqu’il en soit, les réseaux sociaux semblent être une terre promise pour les femmes qui en dominent les principales plateformes par leur activité. Une aubaine pour les entreprises.

femmes_pouvoir_réseaux_sociaux_infographie

« Pourquoi les femmes sont le réel pouvoir derrière les réseaux sociaux ? », c’est à cette question que cette imposante infographie de 6 étages tente de répondre.
1er constat : leur présence, en masse, majoritaire, sur les 5 des 6 principaux réseaux sociaux : Facebook (76% vs 66%), Tumblr (54% vs 46%), Pinterest (33% vs 8%), Instagram (20% vs 15%) et Twitter (18% vs 17%). Les hommes préfèrent les blondes LinkedIn, réseau professionnel en ligne (24% vs 19%).

2ème constat : les femmes (ou les américaines si vous préférez) utilisent plus régulièrement les réseaux sociaux que les hommes, elles sont 30% à les utiliser plusieurs fois par jour contre 26% chez les hommes.

3ème constat : Les femmes sont plus enclines à interagir avec une marque sur Facebook, Twitter et consorts (likes, commentaires, questions posées etc.).

4ème constat : elles lisent plus volontiers des actualités sur les réseaux sociaux (Facebook ou Google +) que les hommes.

5ème constat : En 2013, les femmes utilisaient plus souvent leur smartphone ou tablette pour surfer sur les réseaux sociaux.

Enfin, 6ème constat : elles sont les plus visibles sur la toile car elles sont majoritaires sur les réseaux sociaux dits visuels , de partages de photos, vidéos, et GIF en tout genre tels Tumblr, Pinterest ou Instagram.

Elles représentent donc une manne financière conséquente et forcément, non négligeable. Un potentiel pour les entreprises qui peuvent alors mieux interagir avec elles, cerner leurs envies et problèmes, y répondre, ajuster leurs publicités ciblées et fidéliser une potentielle clientèle.

À la télévision, les grandes chaines l’appellent « la ménagère de -50 ans », autrement dit, le cœur de cible, la sacro sainte ménagère à qui il faut plaire, parler et convaincre. C’est elle qui, ensuite, fait les courses pour la famille et choisit les pantalons pour son cher et tendre. Oui, les clichés ont la vie dure, encore aujourd’hui.

Voici l’infographie, dans la langue de Shakespeare, don’t panic c’est compréhensible.

social-media-infographic-women-power