Difficile d’avoir pu échapper au magazine Cash Investigation diffusé mardi soir sur France 2 (et actuellement en Replay sur Pluzz). Dans ce dernier qui est consacré en partie au travail des enfants dans la fabrication de smartphones, la journaliste Élise Lucet s’en prend violemment aux différents constructeurs.

Si le problème soulevé par ce reportage est très grave et peut d’ailleurs malheureusement s’appliquer à d’autres domaines, la façon dont il a été réalisé est loin de faire l’unanimité au sein de notre rédaction. Ce voulant un doc choc afin de marquer le spectateur, le reportage fait malheureusement bien trop de raccourcis sur certains points et laisse le spectateur dans le flou sur d’autres, et cible souvent les mauvaises personnes.

Si on en croit les réseaux sociaux, ce Cash Investigation a provoqué de nombreuses réactions et une grosse prise de conscience, tant mieux alors, mais dans ce cas nous vous proposons de regarder un autre reportage sur le sujet qui selon nous s’avère bien plus complet et intelligent. Diffusé en 2012 sur Arte, mais depuis les choses n’ont visiblement que peu évolué, le document « Du sang dans nos portables » de Frank Piasecki Poulsen répond à la question : « Qu’y a-t-il de commun entre un téléphone portable et la guerre civile au Congo ? ».

Le sujet est suffisamment grave qu’on se doit d’en parler et d’en prendre véritablement conscience. Mais tout comme Nike dans les années 90, cela ne pourra pas être réglé du jour ou lendemain, sans que les constructeurs, mais aussi les consommateurs ne fassent des efforts et même des sacrifices.

blood-in-the-mobile-2011



Blood in the mobile / Du sang dans nos portables by Super_Resistence

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction