En octobre dernier, dans le cadre d’un exercice militaire, le département américain de la Défense a lancé depuis trois avions de chasse F/A-18 Super Hornets une nuée de 103 drones super inquiétants.

drone-swarm-nuee

Ces drones « Perdix » ont été développés par les étudiants du MIT puis modifiés à des raisons militaires en 2013. D’une envergure d’un pied à peine (30 centimètres), ils ont bien évidemment été pensés pour la surveillance (notamment celle des avions ennemis).

Ce qui les caractérise également, c’est qu’ils ont été conçus pour fonctionner en nuée, comme un organisme collectif, a déclaré William Roper à la BBC, directeur de la Strategic Capabilities Office. Ces drones partagent leur ressources pour leurs prises de décision et s’adaptent les aux autres, comme des essaims dans la nature.

Mais ce qui est terrifiant, c’est le bruit qu’ils dégagent. Écoutez-moi ce bruit. Un vrai cauchemar.

L’opération, qui aura coûté plusieurs millions de dollars, a servi à tester ce nouveau type de drones spécialisés dans les systèmes de défense aériens. C’est une bataille importante qui se joue aujourd’hui entre les grandes puissances mondiales concernant le développement des drones les plus sophistiqués possible.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction