Tidal change de patron, pour la troisième fois en deux ans

Business

Par Olivier le

Tidal, le service de streaming de Jay Z, laisse une fois de plus s’échapper un CEO. C’est le troisième qui quitte ce poste en deux ans…

Tidal vit dans l’ombre des deux géants qui se disputent les parts de marché du secteur du streaming de musique, Spotify et Apple Music. Malgré un lancement en fanfare en 2015 avec la présence de nombreuses vedettes de la chanson et des exclusivités de prestige, comme le dernier album de Kanye West (depuis disponible à l’écoute un peu partout), rien à faire, Tidal ne parvient toujours pas à décoller.

Au dernier pointage de Billboard, le service compterait un million d’abonnés payants seulement, bien loin derrière les deux mastodontes (50 millions d’abonnés payants chez Spotify, 20 millions pour Apple Music). Dans ces conditions, assister à la valse des CEO n’est sans doute pas une très bonne nouvelle.

Une concurrence acharnée

Jeff Toig, qui occupait ce poste depuis janvier 2016, a jeté l’éponge. Il remplaçait le CEO par intérim Peter Tonstad, qui lui même avait pris la place occupée par Andy Chen. Jay Z, qui a acheté le service de streaming au début de l’année 2015 contre 56 millions de dollars, dressait un portrait élogieux de l’ancien patron, qualifié de « leader à l’intersection des technologies grand public et du divertissement pendant plus de deux décennies ».

Cette grande expérience n’a visiblement pas suffi pour rester en place à la tête de Tidal. La société indique qu’un nouveau CEO sera annoncé dans les prochaines semaines. En début d’année, l’opérateur Sprint s’emparait d’un tiers du capital du service, pour 200 millions de dollars, avec l’intention de fournir à ses abonnés du contenu exclusif. La rumeur a aussi couru qu’Apple se serait intéressé un moment à une acquisition.

Source: Source