Aux États-Unis, l’eau pétillante alcoolisée fait fureur chez les jeunes

Buzz

Par Amandine Jonniaux le

Aromatisée et moins calorique que la bière, cette nouvelle boisson venue d’outre-Atlantique connaît un énorme succès chez les jeunes adultes et les adolescents. 

Crédits White Claw – L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Mélangez de l’alcool avec de l’eau pétillante aromatisée et des arômes de fruits allant de la cerise à la mangue en passant par le citron vert, la framboise ou le pamplemousse. Pour beaucoup, le résultat serait sans doute peu probant, mais pour les jeunes adultes américains, c’est une nouvelle boisson à la mode qui envahit les rayons des supermarchés. Vendue en canettes, et affichant cinq degrés d’alcool au compteur, obtenus à partir de sucres fermentés ou de malt, la vente de ces “eaux pétillantes alcoolisées” a explosé ces derniers mois, multipliant par deux ses chiffres de ventes en 2019 selon Sud Ouest. Notamment popularisée par la marque White Claw, la boisson se retrouve partout, dans les soirées, les festivals ou à la plage, et affiche un taux glycémique et calorique inférieur à celui de la bière. Une canette de 355 mL contient ainsi 100 kcal (contre 140 kcal pour de la bière), et à peine 2 grammes de glucides (contre près de 13g pour la bière).

Crédits White Claw – L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

C’est donc avec la promesse d’un impact nutritionnel moindre par rapport au vin ou à la bière, tout en profitant de l’ivresse (modérée) de ses cinq degrés, que l’eau pétillante alcoolisée a su séduire les jeunes. Un choix qui serait, si l’on en croit les porte-paroles de la marque White Claw, meilleur pour la santé, mais aussi très adaptée à une clientèle de millenials, habituée aux sodas et aux boissons aromatisées en tous genres. Sur les réseaux sociaux, influenceurs et célébrités américaines ont contribué à faire connaître le phénomène auprès du jeune public, au point qu’aujourd’hui, ce dernier a dépassé les frontières, et s’exporte en Europe, notamment en Suède et au Royaume-Uni. On précise tout de même que si ces boissons tablent sur un marketing et une approche plus “fun” que les spiritueux classiques, elles n’en restent pas moins alcoolisées, et donc à consommer avec modération.