Niantic s’associe à Qualcomm pour créer un casque de réalité augmentée 5G

Jeux Vidéo

Par Remi Lou le

À l’occasion du Qualcomm Summit, le fondeur de San Diego a annoncé sa collaboration avec Niantic, développeur de Pokémon Go. Ce partenariat devrait déboucher sur un appareil de réalité augmentée très prometteur, qui devrait miser sur la 5G et l’intelligence artificielle.

Crédits : Focals By North

La réalité augmentée commence peu à peu à creuser son trou, mais il lui manque encore des appareils véritablement dédiés et des débits suffisants pour permettre son utilisation n’importe où. Avec la 5G qui arrive partout autour du monde, notamment en France dès l’année prochaine, la démocratisation de cette technologie pourrait arriver plus vite que prévu. Microsoft, Facebook ou encore Apple ne ménage d’ailleurs pas leurs efforts en matière de réalité virtuelle et augmentée. C’est aussi le coeur du sujet pour Qualcomm, le fondeur de San Diego, qui vient d’annoncer une nouvelle plateforme VR/AR à l’occasion du Qualcomm Summit qui se déroule cette semaine à Hawaï. Cette plateforme, qui portera le nom de Snapdragon XR2, et qui fait suite à la Snapdragon XR1 lancée en 2018, va notamment être développée avec Niantic, le studio à l’origine de Pokémon Go, ou plus récemment Harry Potter Wizard Unite. Cette collaboration n’est pas anodine dans le sens où le studio avait déjà largement misé sur cette technologie sur ses titres, même si cela se limitait à l’écran d’un smartphone.

Des lunettes AR en vue ?

Cette collaboration devrait déboucher sur du matériel, notamment un appareil AR. Niantic l’a ainsi officialisé sur son blog en répandant la nouvelle, et évoque une « coopération de plusieurs années en vue de collaborer sur une conception de lunettes RA incluant hardware, software, et solutions de stockage. » Le studio derrière Pokémon Go devrait avant tout s’occuper de la partie logicielle via sa nouvelle plateforme logicielle de réalité virtuelle, baptisée Niantic Real World Platform, quand Qualcomm se concentrera sur le matériel. Si aucune date de sortie n’a été précisée, il se pourrait bien que Qualcomm et Niantic attendent que la 5G se développe pour lancer cet énigmatique appareil. Le fondeur et Niantic comptent particulièrement miser sur les débits très élevés de la future norme réseau mais aussi sur l’intelligence artificielle afin de permettre de démocratiser la VR au moyen du cloud gaming. Qualcomm est ambitieux, et prévoit déjà avec Snapdragon XR2 un affichage confortable de 3000 x 3000 pixels sur chaque oeil mais aussi un taux de rafraîchissement de 90 images par seconde, le tout sans latence, ou presque.