Ubersoldier 2, la poésie vidéoludique

Par sirlaquai le

Depuis ma lobotomie partielle les scénarios de mes jeux préférés me semblent trop compliqués. Par conséquent, des productions telles que Bioshock ou Metal Gear Solid m’offrent trop de ramifications scénaristiques pour y goûter pleinement et je suis donc condamné aux médiocres FPS moldaves. J’ai donc grandement apprécié East Front : Ubersoldier, une oeuvre magistrale sortie en 2006 sur PC qui proposait d’incarner un soldat nazi revenu d’entre les morts pour se venger des troupes du troisième reich.

Avec un pitch pareil, le jeu ne pouvait qu’être médiocre mais il m’a pourtant offert de grandes tranches de rire probablement involontaires. C’est pourquoi je vous propose de saluer la venue de Crimes of War, ou Ubersoldier 2 si vous préférez. Prévu pour le 16 Mai toujours en exclu sur PC, ce nanard que je vous recommande chaudement vous offrira votre quota de situations improbables enrichies à  base de zombies fachistes-mais-en-fait-non, d’artefacts enfouis et de Grosses Bertha en forme de Gundam. Un mélange qui change agréablement du brave soldat ricain, même si on sait tous qu’au final les mélanges, bha à§a fait vomir.

stopwatch 5 min.