Quand Kojima voulait donner une odeur de sang à l’un de ses jeux

Par Rédacteur Invité le

L’anecdote vaut son pesant de cacahuètes : Hideo Kojima vient ainsi d’avouer qu’il avait pensé à un moment enduire l’intérieur de la disquette du jeu Snatcher (sorti en 1988 sur NEC PC-8801) d’une peinture diffusant une odeur de sang, et qui aurait de plus pu fondre une fois en contact avec la chaleur diffusée par l’ordinateur, histoire de conférer vraiment une sensation de scène de crime au joueur. Rien que ça !

Konami n’ayant pas été emballé par l’idée (tu m’étonnes…), le tout est resté à l’idée de simple concept…

snatcher_gun_mouth

via twitter

stopwatch < 1 min.