E3 2011 : les bonnes surprises… et les déceptions !

Par Rédacteur Invité le

Voilà, la plupart des previews de l’E3 2011 ont été publiées sur le Journal du Gamer. Vu leur nombre, nous avons décidé de leur dédier, pour certains, un article dédié. Je m’explique : vous allez en fait pouvoir retrouver ci-dessous d’une part les bonnes surprises que nous avons pu croiser, mais également la liste des softs nous ayant déçu, où, pour être un peu plus cartésien, qui ne nous ont pas encore convaincu. Dans le lot, vous ne trouverez par contre pas les blockbusters annoncés, à commencer par les Mass Effect 3 et autres Mario Kart 3DS. Il aurait été trop simple de s’attarder sur ces derniers, au potentiel déjà bien développé.

Allez, sans plus attendre, le « verdict » :

* Les bonnes surprises :
Resident Evil : Operation Raccoon City : Si on pensait la série de Capcom cantonnée à réussir au sein d’un seul et même genre, il semble que ce nouveau volet, développé par un studio externe, puisse faire mentir l’adage !
Hitman : Absolution : L’Agent 47, après quelques années en dilettante, semble bien parti pour récupérer son titre d’anti-héros le plus charismatique qui soit, grâce à une équipe de développeurs aux aguets ayant visiblement pris en compte les feedbacks utilisateurs !
Saint’s Row : The Third : Si la série Saint’s Row tendait à foncer vers le mur, la faute à un manque de personnalité évident, ce 3ème opus semble en mesure de changer la donne, grâce à une univers pour une fois chiadé, et à des missions amusantes au possible.
Metro : Last Light : parmi la multitude de FPS présentés lors de l’E3 2011, notre attention s’est tout particulièrement focalisée sur ce titre, très scripté, certes, mais diablement nerveux, et doté de mécanismes de gameplay prometteurs.

* Les déceptions :
Metal Gear Solid Peace Walker HD Edition : Loin d’être reluisant graphiquement parlant, ce remake traîne en plus un gameplay loin d’être adaptés aux pads Xbox 360 et PS3. Pitié, Konami, fait quelque chose !
Need for Speed The Run : A trop vouloir en faire, on fini par… Enfin, si la série Need for Speed arrive parfois à (d)étonner, elle semble avec ce volet promise à foncer droit dans le mur…
Kinect Star Wars : mis sur un piedestal lors de son annonce par la licence de Lucas, ce soft tirant parti de Kinect et vous permettant de vous la jouer Jedi de pacotille tend à convaincre, du fait de sa relative lenteur d’execution.
PES 2012 : SI le roi FIFA 12 multiplie la communication, PES 2012 lui, se fait plus discret. Pour cause : son équipe semble consciente de ne pas encore être en mesure de reprendre la couronne à son challenger directe cette année. Grr…

stopwatch 2 min.