Impressions : Sony Vaio Z

Ordinateurs

Par Anh Phan le

Annoncé hier ICI par la marque japonaise, le Sony Vaio Z (Série Z21 pour être exact) marque le grand retour de Sony sur les ultra-portables haut de gamme. On a pu le prendre en main ce matin et on vous livre donc nos premières impressions.

Pour rappel, c’est un ultra-portable qui vous propose un écran de 13,1″ au format 16/9 avec une résolution de 1600×900, un processeur Intel Core i5 ou Core i7 de seconde génération, un partie graphique Intel HD Graphics 3000, de 4Go à 8Go de RAM, 128Go ou 256Go en SSD, une sortie VGA, une sortie HDMI 1.4, le Bluetooth 2.1, le WiFi n, la 3G/3G+, une webcam HD Exmor de 1,3 Mégapixels, des hauts-parleurs Dolby Home Theater, le tout dans une taille de 330x210x16,65mm pour un poids plume de 1,18kg.
Comptez de 2000€ à 3000€ à partir du 25 juillet prochain.

Mise à part la taille et le poids du nouveau Vaio Z, Sony propose en option un Power Media Dock avec pour référence VGP-PRZ20A et qui se branche sur le port USB 3.0/Thunderbolt/Light Peak du Vaio Z. Du côté de ce que le dock vous apporte en plus, il vous propose un graveur DVD ou Blu-Ray, 2 ports USB 2.0 donc 1 compatible USB 3.0, une carte graphique AMD Radeon HD 6650M avec 1Go de VRAM, un port Ethernet, le tout dans 220x148x16,65mm pour 685g. Avec le dock, vous vous retrouverez donc avec deux sorties VGA et deux sorties HDMI, soit la possibilité d’y brancher pas moins de 4 écrans ! Comptez 400€ pour la version DVD et 500€ pour la version Blu-Ray.



Quand vous prenez ce nouveau Vaio Z en main pour la première fois, vous êtes agréablement surpris par la répartition du poids. 1,18kg, ce n’est pas lourd déjà mais quand c’est uniformément réparti, c’est encore mieux.
La finition est exemplaire et reprend les standards imposés par Sony sur ses modèles haut de gamme. On retrouve la fibre de carbone pour la coque et très honnêtement, je ne peux pas vous dire si ça joue vraiment ou pas sur la solidité du produit mais l’ayant essayé avec le Vaio X, ça joue forcément sur le poids.
Par contre, toujours ce dessous d’ordinateur complètement PC et disgracieux. Vu le prix, j’aurais aimé quelque chose de plus uniforme que ces éternelles aérations.

Pour la taille, comme vous le verrez sur les photos, c’est à peine plus grand que le MacBook Air 11,5″, comme le MBA 13,3″ en fait. Alors oui, on voit la différence mais la puissance n’est pas la même et les usages non plus. D’un autre côté, pour à peine 120g de plus, on se retrouve avec un écran sans comparaison possible.

L’écran 16/9 m’a paru plutôt lumineux, la diagonale de 13,1″ est le juste milieu pour allier confort et portabilité mais j’ai surtout apprécié la résolution de l’écran qui vous permet bien plus de chose que les classiques 1280×800 ou 1366×768 qu’on trouve habituellement sur cette taille d’écran.
Pour ce qui est du clavier, il est de type chicklet et je rappelle au passage pour les trolls que ce n’est pas une invention Apple ! Les touches sont bien espacées et on apprécie le rétro-éclairage. Similaire à celui du Vaio X dans la finition, il s’est avéré silencieux à la frappe.
Pour le trackpad, il glisse très bien et vous propose une taille raisonnable. On est quand même bien loin de ce que propose Apple ou Samsung sur sa récente Série 9.

Vous vous en doutez, je n’ai pas pu tester les performances et l’autonomie, mais vu les caractéristiques, je n’ai pas trop de doutes. On notera aussi la présence de la 3G/3G+ sur tous les modèles, chose rare voire inexistante chez la concurrence.
Dans les choses qui m’ont déplu, je n’aime toujours pas la trappe du port Ethernet, sur le Vaio X, c’était super fragile et il n’y a pas de raison que ça change ici. On retrouve un port VGA que je trouve, perso, inutile de nos jours mais je joue sur un terrain dangereux avec tous les défenseurs du port VGA.

La nouveauté était donc ce Power Media Dock qui a la particularité de ne pas prendre beaucoup de place. Je m’attendais à un truc sur lequel on pose l’ordinateur portable mais ce n’était pas le cas. Quelle agréable surprise donc de trouver un add-on pour le bureau à peine plus grand qu’un lecteur optique externe. Du coup, il est aussi bien utilisable en fixe qu’en déplacement.
On apprécie aussi la carte graphique supplémentaire qui apporte ce petit plus en puissance graphique. Certes, ça ne fera pas tourner en Ultra un Crysis 2 mais pour le reste, c’est plus que suffisant, sans oublier que ce plus de puissance sert souvent qu’au bureau ou chez soi. Du coup, ça permet aussi à Sony d’optimiser sa batterie pour un usage en mobilité.
Au niveau des branchements, vous branchez le Power Media Dock sur le Vaio Z et c’est sur le dock que sera branché le câble secteur. Pas mal !

Il reste le prix final, de 2000€ à 3000€, c’est très (trop?) cher ! Surtout quand la concurrence directe, Apple mais aussi Samsung propose des produits similaires pour 1500€ max !