Björk et son projet Biophilia

Ville de Geeks

Par Gregori Pujol le

Aujourd’hui, petit moment musique sur le JDG avec le dernier projet de la chanteuse Björk intitulé Biophilia. Outre le simple l’album classique qui sortira le 26 septembre, Biophilia est un ensemble d’éléments interactifs et visuels que vous retrouverez à travers des applications pour smartphones et tablettes, mais aussi lors d’une longue tournée/spectacle qui devrait débuter l’année prochaine.

Afin de découvrir ce projet ambitieux et assez atypique, nous étions la semaine dernière à Manchester au Campfield Market Hall à l’occasion du Manchester International Festival (MIF) où l’artiste se produit actuellement. Sur scène accompagnée de 24 choriste Björk nous dévoile son nouvel album composé d’une dizaine de titres toujours aussi singuliers et différents les uns des autres, avec au passage de superbes réinterprétations de ses titres Hidden Place, All Is Full of Love, Isobel, Declare Independence ou encore One Day.

Biophilia célèbre la façon dont le son est présent partout dans la nature. Il explore l’étendue infinie de l’univers, des systèmes planétaires jusqu’à la structure atomique.


Mais Björk aime bien mélanger musique et technologie, c’est pour cela qu’elle sort à partir du 15 juillet des applications pour iPad et iPhone. Autour d’une application principale gratuite, il sera ensuite possible d’acheter chaque titre de l’album Biophilia qui dispose eux aussi de leur propre application. Sur ces applications, vous pourrez écouter le titre évidemment, accéder aux paroles, aux partitions, mais également à une retranscription visuelle et même ludique de chaque morceau qui dispose de son propre univers musical. Malheureusement nous n’avons pas de prix pour ces applications, mais espérons tout de même que cela ne sera pas excessif, car même si c’est en quelque sorte novateur, ça n’en reste pas moins assez limité dans l’utilisation. Du coup, deux versions de l’album seront disponibles : l’App Suite, sous forme d’applications interactives. Et l’album studio traditionnel, avec un mix spécifique. À noter qu’un site internet interactif sera aussi prochainement mis en ligne.

Enfin, Björk ne s’arrête pas là et comme bien souvent, elle a aussi inventé des instruments de musique pour l’occasion. Rien de petit puisqu’on retrouve notamment sur scène (voir vidéo ci-dessous) des bobines électromagnétiques recréant des éclairs, le Sharpsichord, une sorte d’orgue de barbarie couplée à un gramophone, le tout fonctionnant à l’énergie solaire, des orgues géantes contrôlées électroniquement, un hybride gamelan-célesta fabriqué sur mesure ou encore des Harpes pendulaires assez impressionnantes. Tout est commandé par un système MIDI, contrôlé par Matt Robertson, directeur musical de Björk. On regrettera juste que durant le concert, ces instruments hors normes ne soient pas davantage utilisés ou mis en valeur.

Le premier single Crystalline de Björk est disponible en digital dès maintenant.


Bjork Crystalline par AhmedAguilera